Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 1 : L'attente du guerrier.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Lun 8 Oct - 10:41

L’attente du guerrier

Le fracas des chenilles des tanks soulevait des nuages de poussière, alors qu'une aube pâle et sans couleurs dérobait à l'obscurité jadis totale ses prérogatives. Ce monde, dont le commandant Nellan avait déjà oublié jusqu'au nom, allait être le théâtre d'une bataille épouvantablement banale. Faible en ressources exploitables, sans grande végétation, elle n'aurait même pas incité une flotte ruche à détacher une petite vrille pour le piller tant il présentait peu d'intérêt.

Pourtant des hommes allaient mourir ici, au nom de l'Imperium de l'humanité, car telle était la volonté de l'Empereur. Colonisé pendant la Grande Croisade, on n'y avait jamais laissé plus de quelques milliers d'hommes, tant et si bien que Nellan, désigné commandant de son régiment de cadians pour cette opération défensive, se demandait comment la population locale avait fait pour éviter de sombrer dans une consanguinité propre à peupler cette planète d'un ramassis de dégénérés. On soupçonnait d'ailleurs le commandeur planétaire de ce fichu caillou d'avoir fait mener des opérations d'enlèvement de femmes sur des mondes avoisinants, accusant par la suite les pirates eldars noirs. Il cracha par terre alors qu'il finissait de se soulager contre un rocher brûlant, sachant que nombre de ses hommes devaient faire de même. C'était une saine habitude que de se vider les tripes et la vessie avant une bataille, disait-il toujours en riant. Cela évitait de se chier dessus pendant.

Remontant sa braguette en prenant soin d'éviter de s'infliger lui-même le premier sang de cette foutue journée, il observa ses soldats, la plupart nés à des millions d'années lumière d'ici, prêts à accomplir leur devoir ou à mourir en essayant. Les conducteurs des tanks, les servants d'armes lourdes, les tireurs d'élite, et la pauvre piétaille qui essuyait à chaque fois tant et tant de pertes... Depuis des années qu'il servait à leurs côtés, il avait appris à les considérer comme une sorte de famille, incapable de ne pas s'attacher à leur gouaille naturelle, à leur indiscipline chronique en temps de paix et à leur obéissance minutieuse à la bataille, ou encore aux sourires qu'ils lui lançaient quand il leur donnait une grande claque dans le dos et leur tirait des cigarettes de qualité médiocre. D'un geste négligeant il battit la poussière qui s'était accumulée sur son long manteau de cuir, récupéré sur le cadavre d'un commissaire disciplinaire détestable au lendemain d'une bataille facilement remportée contre des taus trop confiants une année auparavant. Nellan avait vu assez de trous causés par des fusils lasers de la Garde Impériale pour savoir que ledit commissaire avait été abattu par un de ses hommes dans la confusion de la bataille. Il aurait été bien en peine de le leur reprocher, cet enfoiré de fanatique tuait pratiquement dix hommes de leur camp à chaque bataille "pour leur rappeler leur devoir". Non seulement il n'avait pas eu à se salir les mains en le tuant lui même, mais il y avait gagné un manteau. Comme quoi, les initiatives avaient parfois du bon, contrairement à ce que lui avait seriné son instructeur de l'école des officiers pendant les années de sa formation.

Les derniers chars arrivés stoppèrent leurs moteurs en s'alignant à côté des autres déjà rangés en ligne droite, soucieux de ne pas trop les faire chauffer au risque de causer une avarie. Ce monde était déjà bien assez caniculaire ainsi.

Un de ses hommes arriva près de lui, la mine ravagée par la fatigue. C'était un officier des communications, Tercant, se rappela Nellan. Il était fascinant qu'une petite nature comme lui ait survécu à tant de batailles à ses côtés, lui qui avait toujours été incapable de penser clairement sans des nuits de dix heures de sommeil et souvent balancé comme ses camarades de régiments au milieux de la tourmente, en plein milieux de la nuit, afin de renseigner le QG de campagne des mouvements de troupes ennemies. Après un bref salut, il se mit à énoncer avec une rigidité impossible à prendre au sérieux les dernières informations reçues.

- Au rapport, commandant. On nous informe que l'ennemi sera sur nous d'ici moins d'une heure. Leurs forces sont approximativement composées de deux centaines de fantassins, une dizaine de véhicules blindés dont deux volants...
- Ca veut dire quoi ça, "approximativement" mon garçon ? On a envoyé nos walkyries reconnaître le terrain précisément pour éviter les mauvaises surprises. Ils ont trop de sable dans les yeux pour faire leur boulot ?
- Aucune walkyrie n'est revenue mon commandant. Elles nous faisaient leur rapport d'observation par radio avant que l'on entende des bruits d'explosion dans nos capteurs. Depuis tout grésille. On ne peut pas faire fonctionner les radios au-delà d'un kilomètre...
- Maudits ! jura Nellan en frappant un caillou du bout de sa botte. Il avait compté sur le retour des walkyries pour mener une éventuelle opération de contre-attaque, ou d'évacuation... De plus, il connaissait bien Freiya, la pilote de "l'ange hurleur". Elle l'avait elle-même surnommé ainsi après avoir piloté l'appareil pendant plus d'une heure avec un moteur à demi explosé. Elle avait même invité Nellan à la rejoindre, seul, dans la soute lors d'une de leur rare journée de libre entre deux batailles. Il avait fortement soupçonné que son ambition de devenir chef d'escadrille n'était pas sans rapport avec sa soudaine attirance pour lui. De plus, il restait soucieux de garder le respect de ses hommes, et il savait tout le mal que pouvait faire une connerie de rumeur, surtout si cela arrivait aux oreilles de ses supérieurs. Il avait donc refusé, prétextant une inspection surprise à mener dans le camp des tireurs d'élite. Il s'en mordait encore les doigts.

L'ennemi lui paierait ça ! La puissance du 820ème cadian lui suffirait amplement pour venir à bout de ces monstruosités mécaniques qui venaient à leur rencontre. Il n'en était pas à son coup d'essai : il avait déjà affronté des nécrons sur Arriga Prime, deux ans auparavant. Certes, ils avaient reçus l'assistance de l'ordo xenos en la personne d'une escouade complète de la Deathwatch, mais Nellan était persuadé qu'ils s'en seraient sortis sans eux. Ils auraient eu plus de perte, tout simplement. Ordonnant à ses hommes de vérifier leurs armes et leurs équipements une dernière fois, il trahit sa nervosité, peut-être son impatience, en beuglant et en agitant les bras, tel un chef d'orchestre coléreux. Ses chanteurs seraient les canons ; ses cœurs, les fusils lasers de ses hommes ; le fracas des épées et des baïonnettes, ses percussions.

Regardant l'horizon, il distingua sur le paysage plat et aride de petits points renvoyant la lumière du soleil désormais pleinement levé. Il savait que cela prendrait un certain temps avant qu'ils n'arrivent jusqu'à lui ; il savait que les nécrons n'étaient pas du genre pressé. Le fait qu'ils aient l'éternité devant eux n'en était cependant sans doute pas la raison ; Nellan soupçonnait ces ordures xenos d'agir ainsi afin de laisser à la peur le temps de s'instiller dans le cœur de leurs ennemis. Cette arrivée, lente, froide, aussi régulière qu'inexorable, instinctivement, chacun sentait cette attitude comme étant un message. "Nous sommes la mort". S'il ne pouvait nier que cela le rendait nerveux, Nellan n'en avait pas moins confiance en ses hommes. Tous étaient des vétérans. Contrairement aux Space Marines de l'Adeptus Astartes, ils ne pouvaient prétendre ignorer la peur, mais tous savaient la dompter, la juguler, et se l'approprier pour la transformer en rage guerrière. Ce n'était pas de l'héroïsme, c'était du courage. Aux yeux de Nellan, cela avait infiniment plus de valeur.

Montant sur son char de commandement, il se saisit de ses jumelles tactiques et estima d'un regard la distance qui les séparait de l'affrontement. "Encore un quart d'heure" bougonna-t-il pour lui-même, sachant que ses hommes étaient en place sans avoir besoin de le vérifier. Il sera l'épée énergétique qui pendait à sa taille, un réflexe prit sur Arriga Prime, et usa des hauts parleurs présents sur son Leman Russ pour lancer une dernière harangue à ses troupes.

"Vous savez quoi faire, bande de bouffeurs de kroots ! En ligne, et parés à tirer ! Surveillez nos flancs et nos arrières en permanence ; je veux pas voir un seul de ces pantins nous débarquer dans le train arrière, même si on sait tous que Feltiant adorerait ça !"

Quelques rires moqueurs fusèrent en direction du soldat désigné. On l'avait un jour retrouvé ivre mort avec une bouteille d'alcool enfoncée dans le fondement, vraisemblablement par quelqu'un ayant profité de son état comateux pour lui faire cette subtile plaisanterie. Il ne s'en était jamais remis, et se battait avec une haine inégalable quand on lui rappelait cet évènement. Nellan espérait que cela lui permettrait de venir à bout d'un ennemi ou deux de plus... Une bourrasque souffla du sable dans leurs visages et ceux qui en étaient équipés rabaissèrent leurs lunettes de protection. L'ennemi était tout proche désormais.

"L'Empereur vous bénisse, et moi avec ! Tenez-vous prêts ! La victoire est à nous, seul l'ennemi l'ignore encore !"

Nellan referma l'écoutille de son char et rejoignit le pilote et l'artilleur, observant son écran tactique. L'attente était terminée, et le Basilisk voisin ouvrit le feu, malgré la distance. "L'Empereur vous bénisse, murmura doucement Nellan sans que l'on ne puisse l'entendre, et qu'Il nous vienne en aide."



Les colonnes de guerriers nécrons avançaient, avec la régularité mécanique si caractéristique de leur race, sous les yeux attentifs des seigneurs nécrons. Factionnaires et Prétoriens suivaient, occupant respectivement les flancs gauche et droit, tandis que les trois monolithes et autres blindés restaient en arrière, suivant lentement leur ost, des phalanges entières de guerriers, d'immortels et de dépeceurs, largement dépassés depuis longtemps par des escouades de destroyeurs et de spectres constituant l'avant garde. Le seigneur Nécron, maître de cet ost, toisait les primates qui lui faisaient face avec un mépris difficilement concevable, sauf peut-être pour des Eldars. Des vivants... ces créatures pathétiques faites de chair et de sang, tout juste dignes d'exister pour nourrir son Dieu. Le Dragon, vibrante incarnation de la perfection mécanique, était celui qu'entre tous il vénérait. Regarder ces petits être roses s'enfermer dans des coquilles métalliques tout juste digne d'un peuple venant de découvrir le feu lui inspiraient une soif de carnage propre à contenter le Nightbringer, l'autre Dieu auquel il avait accepté de vouer son éternelle existence.
Ce monde était à eux, et il n'avait certainement pas vocation à accueillir la vie. Faisant jouer son fauchard entre ses doigts aussi habiles qu'artificiels, il ordonna d'une simple pensée à sa console de commandement d'avancer à vitesse de manœuvre vers le régiment de fantassins situé sur la petite colline au Nord. Si son visage figé sur un rictus éternel le lui avait permis, il aurait souri. Aujourd'hui, comme chaque jour depuis la création de l'univers, les C'tan avaient faim ; aujourd'hui, son fauchard allait avoir du travail.


Dernière édition par Farmace le Mer 8 Mai - 22:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pilate
Dépeceur
Dépeceur
avatar

Messages : 409
Date d'inscription : 06/11/2011

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Lun 8 Oct - 11:07

Farmace a écrit:
On soup(onnait d'ailleurs le commandeur

petit quak à corriger !



Style tres sympathique, ni trop lourd ni trop avare en descriptions, les choses se mettent en place doucement ! surement !

bon dès que je vois un garde imperial je me rapel tous les tomes sur GAUNT, et, sans le vouloir, je retrouve un poil de son style (abnett) !

Le coup du premier sang est très drôle (désolé si ce n'etait pas de l'humour mais moi ça m'a fait rire, je te trouve ça bien trouvé)

+1 pour la suite ! (veux voir du pretorien !)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Lun 8 Oct - 11:54

Merci à toi, cela me fait vraiment très plaisir ! (pour le couac je suis le premier embêté mais il va falloir m'expliquer comment on corrige quand un truc est déjà édité, je n'ai pas l'habitude des forums ^^)

Damned, me comparer, même légèrement à monsieur Abnett, on peut dire que tu me fais un fameux compliment ! Cela me va droit au coeur, vraiment.

Le coup du premier sang avait tout à fait vocation à être humoristique, donc je suis heureux que cette allusion grinçante ait été efficace ^^

Merci à toi ! J'espère que les autres (si autres il y a) seront du même avis que toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alouqua
Immortel
Immortel
avatar

Messages : 279
Date d'inscription : 06/04/2011
Age : 33
Localisation : Chambéry

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Dim 14 Oct - 4:13

Petit message pour t'encourager à écrire la suite.

Je m'y suis réellement immergé.
De l'action de l'humour, et une ambiance qui correspond en tout point à ce que j'imagine de l'univers 40K.

Bref .... je cherche la touche "j'aime"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Dim 14 Oct - 5:43

Alors pour corriger, tu trouveras un bouton "éditer" sur ton message ; clique dessus et ton message déjà écrit apparaîtra tu pourras modifier ce que tu veux.

Sinon, excellent texte. Et surtout enfin un que je peux lire sans saigner des yeux à cause des fautes trop nombreuses qui trainent. Le style est clair et pose bien l'ambiance, je suis impatient de lire la suite.

Juste une remarque peut être : le premier paragraphe me semble tirer vers l'hérésie Very Happy Tuer un commissaire dans la bataille... Mais j'aime bien le passage sur la peur et le fait que la maîtriser est sans aucun doute plus glorieux que de ne pas en avoir comme les Space Marines.

Donc, vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Dim 14 Oct - 6:06

Alouqua : Merci infiniment. C'est un encouragement vraiment très agréable à recevoir et avec Celui de Kydoimos (que je remercie pour la manip de réédition ^^) vous m'avez décidé à écrire la suite. (Je vous donne un indice : baston !). Le premier paragraphe est effectivement un peu révélateur d'une mentalité, disons, orientée du régiment. Personne n'aime les gus qui tirent sur tes copains parce qu'ils ont reculé d'un pas, c'est donc monnaie courante de les voir disparaitre "mystérieusement" sans que cela remette en cause la volonté de servir l'Empereur, mais sans ces emmerdeurs de commissaires. EN gros "comm y sert à rien ba on l'a jeté..." J'ai honte la...). Ce qu'on m'a fait remarquer en revanche c'est une oncohérence avec la pilote de Walkyrie qui tente d'user de ses faveurs pour une promotion, alors que, semble-t-il, le département aérien de la Garde Impériale est indépendant. Une promotion n'aurait donc eu aucun rapport (si j'ose dire) avec la situation évoquée. Enfin, c'est écris c'est écris en somme.

Après tant d'encouragements je ne peux qu'accéder à votre demande. La suite aura son propre sujet et sera intitulée : Le geste du soldat.

A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
urosso
Immortel
Immortel


Messages : 182
Date d'inscription : 20/11/2011
Age : 19

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Dim 14 Oct - 6:32

Pas mal du tout, j'aime bien l'humour dont tu fais preuve !
La suite !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Dim 13 Jan - 12:49

Vu que vous n'avez pas commenté, je vous le signale, j'ai posté la suite depuis un moment ^^

C'est dans cette même section, et l'autre texte s'intitule "Le geste du soldat" Il me ferait plaisir d'avoir vos avis, bons ou mauvais. Alors à bientôt j'espère ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
soulswatcher
Scarabée
Scarabée


Messages : 16
Date d'inscription : 24/02/2013

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Mar 26 Fév - 13:07

Style très sympathique, agréable à lire !

Cependant, tu feras attention, le nom de ton commandant change plusieurs fois Nellan, Nollan, Dellan.

Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Mar 26 Fév - 14:32

Mince !!!

Correcteur orthographique automatique + distraction = perte de crédibilité totale... Je remédierai à ce défaut très bientôt, merci de me l'avoir signalé.

Merci du compliment, et à très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galthan Ironsturm
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 139
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 37
Localisation : Roazhon

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Mar 26 Fév - 22:01

Damned...grillé par Soulswatcher...

Sinon camarade,

- C'est fin, c'est très fin, ça se lit sans fin...

Ou plus sérieusement, c'est léger et bien digeste, malgré des descriptions détaillées !

Un grand bravo !


Dernière édition par Ultima Nemesis le Mer 27 Fév - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Mer 27 Fév - 0:58

Merci infiniment Ultima Nemesis, cela m'encourage à continuer ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1047
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 30
Localisation : Nosgoth

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   Mer 8 Mai - 19:20

Bien, j'ai enfin pris le temps de lire ce premier chapitre, et c'est un texte bien tourné je dois dire !

Je n'ai pas lu la série des Fantômes de Gaunt, mais parait-il qu'elle décrit un régiment de la garde Impérial quelque peu borderline. C'est un peu le cas ici, et c'est apprécié. Smile

Pour tout dire, j'ai cru retrouver l'un des textes du codex Nécrons V3, où une compagnie blindée de la GI se fait accrocher par des Nécrons dans le désert. Mais en plus vivant concernant la Garde Impériale.

J'ai donc tiré bien du plaisir de cette lecture, et m'en vais de ce pas consulter les chapitres suivants. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 1 : L'attente du guerrier.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1 : L'attente du guerrier.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chapitre 1 : L'attente du guerrier.
» [NON I.E] Tamashī Kyōyū | Chapitre VI. | « Explosion de courage ! Akira VS Ksu ! »
» Homme-lézard vs guerrier du chaos
» Pandawa multi : pano Dragoeuf et hache du guerrier Zoth
» Guerrier magicien ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: