Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Journal d'un innocent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mesmero_(statse)
prétoriens
prétoriens
avatar

Messages : 2312
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25
Localisation : zegema beach

MessageSujet: Journal d'un innocent   Lun 24 Juin - 10:16

Bonjours à tous mes chers amis métalliques. Ayant du temps à tuer pendant mon stage je me suis lancé dans l'écriture d'un roman épistolaire sur la vie d'un garde impérial (l'idée est de voir les lettres juste avant le passage par la censure impériale). Pourquoi l'épistolaire? Pour le défit et parce que c'est un style que j'affectionne et comme ça fait des années que je n'est pas noircis de feuilles et que c'est la première fois que je mets un de mes écrits sur le net je veut me faire plaisir avant tout.




Donc voilà les deux premières lettres, le reste suivra au grès de mon inspiration:



Journal d'un innocent




465984M40 .
expediteur : siméon nagoyan (système délique)
destinataire : natza nagoyan( planète télérie)



Jour 3 :


              Bonjour mon amour,
    Aujourd'hui ça y est. Après deux ans à servir parmi les gardiens avant d'être sélectionné, je vais enfin mettre les pieds dans un croiseur. Tu imagine ? Un vrai vaisseau spatial, pas seulement les navettes qui me ramenaient chez nous après les semaines de service.

   A mon arrivée dans le camp de recrutement j'ai retrouvé Shiram qui s'est inscrit en même temps que moi. Selon lui nous somme quarante à venir de notre peloton de gardiens et un peu plus de 350 en tout. 350 soldats pour former le 3ème régiment de Télérie de la garde impériale.

   Durant ces trois jours d'attente je n'ai pas vu le temps passer, les instructeurs nous ont fait enchainer les exercices à une cadence inhumaine pour nous ''former à la vraie armée''. La plupart sont d'anciens du premier de Télérie (il y a même Guilan qui viens de notre village). Mais d'eux d'entre eux ont été détaché du 65ème régiment motorisé de Mordian pour s'assurer que nous saurions nous servir de nos transport et que le niveau générale était digne de l'armée (ce qui est le cas tu t'en doute ma chérie).

     Hier les officiers ont commencés à attribuer des rôles à chacun en fonction des résultats aux entraînements. Même si je suis toujours aussi bon au fusil laser les postes de spécialistes ne me conviennent apparemment pas. Mais Guilan et Shiram pensent tout les deux que je serais désigné demain pour être la radio du peloton, à première vue j'ai un don avec ces machines.

       Pour fêter notre départ imminent les civils des ville avoisinantes (ça me fait bizarre des les appeler comme ça. Du temps des gardiens ils restaient avant tout nos voisins et compagnons de soirées) nous ont apporté du vin et des rôtis de silrais. La fête a durée jusque tard dans la nuit et ce matin on était tous un peu dans le cirage. Il m'a semblé que les instructeurs avaient le visage un peu amère en nous regardant rire, je ne sais pas pourquoi. Et puis ça a vite disparut quand les bières sont arrivées.

Enfin bref, le temps me manque et l'embarquement commence. Je t'écrirais dés que possible depuis le vaisseau. Que l'empereur veille sur toi comme j'aimerais pouvoir le faire.



                                                                                                       Ton soldat amoureux, Siméon.


=======================================================


467984M40 .
expediteur : siméon nagoyan (système [////////] )
destinataire : natza nagoyan( planète télérie)
astropath de bord: melchior


jour 9 :


        Bonsoir ma chérie,
     Voilà, bientôt une semaine que je suis à bord du Dévotion. L'espace est magnifique. Hélas il est impossible de l'admirer depuis les quartiers des soldats et cela va faire 72 heures que je n'ai pas put prendre le temps de l'admirer par la fenêtre de la salle de repos.
Aussi étrange que cela puisse paraître Shiram avait raison tu sais? Je suis bien devenu la radio du régiment. D'après les camarades c'est un bon moyen de monter en grade rapidement parce que je doit toujours traîner avec les officiers. Qui sais ? Peut être que lorsque je rentrerais tu seras la femme d'un colonel.

         L'entraînement ne s'est pas amoindris avec notre arrivée sur le vaisseau. Nous avons eu une journée pour nous habituer à la vie à bord et repérer les positions des différentes salles de réunions et d'entraînement puis la vie a repris au rythme de la garde impériale: réveil à 6h, inspection des armes et du matériel puis réunion avec l'équipage et les autre régiments à bord pour la messe (tu ne peut pas imaginer ce que c'est que de louer Son nom entouré de millier d'hommes dans une salle grande comme plusieurs de nos maisons).
Une fois la messe terminée et le petit déjeuné avalé nous somme envoyés dans l'une des trois salles d'entraînement nous étant attribuées. D'après ce que l'on nous a dit ces salle permettent de couvrir les différentes situations que l'on serait amené à croiser sur un champs de bataille. On répète les même manœuvres pendant des heures jusqu'à ne plus sentir nos jambes : Entrer dans la chimère, prendre position, viser les cibles, sortir de la chimère prendre position, viser les cibles, avancer, revenir dans la chimère, prendre position et cetera.
Le seul entraînement qui casse la routine c'est celui de combat pour nous maintenir en forme et développer notre esprit de groupe. Contre des automates ou répartis en équipe, combat de jour ou de nuit, corps à corps ou combat à distance. C'est dans ces moment là qu'on se sent proche de ses frères de régiment lorsqu'ils s'écroulent sous un tir paralysant qui aurait du nous atteindre et qu'on se rappel que quelque soit la difficulté de l'entraînement on doit le suivre parce qu'un jour il nous permettra de servir L'empereur et de protéger l'imperium (et donc toi et notre monde).
      Par exemple avant hier nous avons reproduit une mission de recherche et destruction en terrain forestier et de nuit. Soixante d'entre nous étaient répartis en équipe de quatre et les autre (une vingtaines devait se préparer des planques avant que l'on n'arrive. Au début on s'est dis que ce serais vite finis parce que l'on était plus nombreux et mieux équipés. Mais ils avait dégommé toutes les escouade sauf cinq qu'on en avait pas encore choppé quatre. Au finale c'est Maldus qui nous a permit de gagner l'exercice. Il nous a tous rassemblé sous ses ordres (en collant une beigne à Ikram au passage. Je te parlerais d'Ikram une autre fois). Puis on est reparti, mais cette fois en quadrillant bien le secteur. Chacun avec un ailier et sans jamais perdre les autre binômes de vue. Comme ça il y a toujours un copain et deux groupes au minimum pour te couvrir. Bon on a finit l'exercice à six et j'ai été classé comme blessé (un des planqués s'était allongé au sol et il m'a choppé avec son couteau d'entraînement qui m'a engourdi la jambe ; Shiram a dû me soutenir pendant plus d'une heure dans cette fausse jungle pour que j'en sorte). Mais on les a eu ! Ils ont commencé à paniquer en nous voyant revenir plus efficaces et beaucoup ont voulut changer de cachette ce qui les a trahit. Le commissaire du régiment (Sidrill, ou « Oui mon commissaire ! » puisque c'est la seule réponse qu'il tolère quand il nous parle) en a profité pour nous rappeler l'importance d'obéir au plan et de s'y tenir quoiqu'il arrive et même si on risque d'en crever. Les fuyards les plus visibles ont été de corvée de garde pendant deux nuits de suite avec uniquement deux heures de relève. Faut pas le contrarier le commissaire...

      Le soir une fois sur deux on assiste en petit groupe à des cours de catéchisme. On nous apprend les arguments du traître, pourquoi ils sont faux et comment le mépriser. Je n'ai pas besoin de ça pour savoir où est mon devoir mais les orateurs ont vraiment quelque chose de spéciale. Quelque chose qui te donne envie de te surpasser, de donner ta vie pour l'empereur.

     On vas bientôt quitter le secteur et passer en vitesse warp. Un des membres d'équipage a essayé de nous expliquer en vitesse en quoi ça consistait mais j'ai juste retenu qu'on allait être coupé du reste de l'univers pendant quelque mois et que ce sera donc la dernière lettre que je t'enverrais avant longtemps.


           Je suis à la fois impatient de me battre et peiné à l''idée de m'éloigner autant de toi. Je te renverrais une lettre dés que possible et je prie pour toi et notre famille tout les jours.                         



                 Puisse L'empereur nous avoir tous en Sa sainte garde.


Siméon                      








Et voilà.  L'ambiance est plus heureuse qu'a l'accoutumée pour un récit du 41ème millénaire mais je trouvais ça plus en accord avec l'état d'esprit du narrateur et je veut me laisser le loisir de l'assombrir progressivement.


Pour le moment j'ai surtout du mal avec les scènes d'actions, je les rouve importantes pour un récit sur la garde mais dures à retranscrire dans une lettre sans que ça semble trop précis pour ce que retiendrais un soldats lambda. On verra avec le début des hostilités mais je pense que j'essaierais de faire primer le ressenti sur les évennements eux même.





Bon *allume le bouclier réflecteur* en attente de vos commentaires et critiques!


PS: désolé pour la mise en page mais le passage de libre office à forum actif est foireux.

_________________
"We are the dalek.

EXTERMINATE    EXTERMINATE"


"We are borg, you will be assimilated, there's no way to resist"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Journal d'un innocent   Lun 24 Juin - 10:52

Et bien Mes, je trouve que ce n'est pas mal. Quelques petites fautes d’inattentions que tu trouveras sans nul doute sans aide avec une petite relecture. J'aime l'idée générale que tu as eu : commencer par des lettres simples, sobres, on découvre le bon gars auquel on peut s'identifier, les lettres sont "humaines" et gardées telles quelles. Je sens venir les combats, les pertes, la mort, la terreur, un début de folie peut-être... Une censure progressive, une conclusion tragique...

Curieux de lire la suite. Il faut aussi que je lise Greed Runner de Raziel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
spidi
Scarabée
Scarabée
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 22/06/2013

MessageSujet: Re: Journal d'un innocent   Lun 24 Juin - 20:50

Bravo, bonne initiative, par contre je te conseille pour les scènes d'actions de ne décrire qu'une partie de la bataille de façon claire(ou toute la bataille mais de façon moins précise pour ce que le soldat voyait mais ne vivait)car le soldat à vécu celle-ci et n'a vu le reste de la bataille que de façon superficielle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
VokdaPom
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 123
Date d'inscription : 29/05/2013
Age : 24
Localisation : En Irlande actuellement

MessageSujet: Re: Journal d'un innocent   Mar 25 Juin - 5:21

Génial continu comme ça fais nous vivre tes personnages je veux m'identifier à eux quand ils  combattront les démons ^^ (ou les taus ca serait nouveau ca)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marvin
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1373
Date d'inscription : 11/11/2011
Age : 19
Localisation : Vogsphère

MessageSujet: Re: Journal d'un innocent   Mar 25 Juin - 6:07

Je trouve vraiment ton récit très léger et très agréable! C'est vrai que ça change de la vision très sombre que je me fait de l'esprit d'un garde mais j'aime beaucoup!
Tu as déjà lu des lettres de poilus? Elles pourraient t'inspirer pour les scènes d'action et pas seulement... Oh et puis A l'Ouest Rien de Nouveau? Je sais que j'aimerais vraiment écrire aussi bien que l'auteur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mesmero_(statse)
prétoriens
prétoriens
avatar

Messages : 2312
Date d'inscription : 31/10/2011
Age : 25
Localisation : zegema beach

MessageSujet: Re: Journal d'un innocent   Mar 25 Juin - 6:16

je n'est lu ni l'un ni l'autre mais c'est une bonne idée. En tout cas merci pour tout ces compliments, ça fait chaud au coeur Embarassed

_________________
"We are the dalek.

EXTERMINATE    EXTERMINATE"


"We are borg, you will be assimilated, there's no way to resist"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Journal d'un innocent   Dim 19 Avr - 7:32

Voila je continu à lire des textes dans les méandres de la section background. Mais y'a pas que Farmace qui y a le droit. (Par contre je privilégie les textes ou je sais que l'auteur est toujours sur le forum.)

Même si j'ai pas du lire de roman épistolière depuis le collège, c'est un style que je trouve sympa, ça change et l’empathie avec le personnage se fait généralement très facilement. En tout cas c'est le cas dans ton texte.

Pour le coté pas trop sombre par rapport à l'univers 40k, je dirais que c'est pas trop le cas. Vu que l'on à le point de vue d'un garde qui ne sait pas encore grand chose de ce qui se passe dans l'impérium, il à connu que sa petite planète natal qui à l'air très tranquille.

Il aurait été cadien, même fraîchement recruté il aurait eu une autre mentalité Smile .

Voila si un jour tu reprend le récit, j'aurais plaisir à lire la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Journal d'un innocent   

Revenir en haut Aller en bas
 
Journal d'un innocent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Azov ou le journal d'un patriote.
» Brève du Journal Officiel du Donjon.
» Journal d'un paysan
» Un journal de la Horde...
» Journal de l'Infirmerie de Gnomeregan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: