Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Dim 8 Fév - 11:59

La créature défonça le promontoire de ferobéton en y plantant sa griffe comme si un piolet d'acier s'était abattu sur un vulgaire bloc de plâtre. Le colonel n'avait pas réfléchi ; il avait sauté, à l'instant même où il avait vu la créature s'approcher, son sabre énergétique en main. Les quatre hommes traditionnellement rattachés à sa protection rapprochée n'avaient pas su égaler son réflexe. Bien qu'ils n'aient pas été directement touchés, ils avaient été projetés sur plusieurs mètres aux alentours. L'un d'eux avait la nuque brisée, et le sort des trois autres restait indéterminé.

Le colonel courait avec son sabre énergétique en main, la plus grande confusion régnant dans son camp. La ligne de bataille tenait, en s'efforçant  de ne pas penser à ce qu'elle avait dans le dos. S'ils flanchaient et se retournaient, la horde les submergerait à coup sûr. Ils étaient donc forcés de faire confiance aux troupes situées à l'intérieur du périmètre du camp pour jeter à bas cette chose.

Lui, les observa un moment, depuis son perchoir situé à quelques mètres à peine de l'entrée Est du bâtiment préfabriqué.

"Ils tiennent bon ces rascals", pensa-t-il en serrant pour la millième fois le manche de son arme, luttant pour ne pas se jeter dans la mêlée. Ce n'était pas encore le moment, il le savait. Tout en lui le savait... Sa conscience tactique, sa discipline... mais ce n'était pas comme ça qu'il avait appris à se battre.

Soudainement, il assista à une scène aussi improbable que folle, et il ne put contenir un sifflement admiratif qui résonna dans toute la ligne vox de son équipe. Le colonel chargeait.

Ce n'était pas une charge suicidaire, désespérée et dépourvue de la moindre notion tactique. Ce comportement, il l'avait déjà trop observé chez les mortels par le passé. Dans le cas présent, l'officier avait profité d'un instant où la bête avait été gêné par une grenade aveuglante ayant explosé près de son dernier œil valide. Contournant le large corps serpentin de la bête, il avait asséné, sans s'arrêter de courir un instant, un coup de taille particulièrement vicieux, prenant soin de passer sous ses énormes bras en forme de faux, et lui déchirant ainsi une énorme partie du flanc.

La réaction de la bête fut immédiate, et dans un rugissement poussé avec assez de force pour vriller des tympans non protégés, il frappa en faisant pivoter la partie supérieure de son corps, donnant l'élan d'un titanesque mouvement tournant à son coup. Le colonel fut frappé par le plat de ce bras en forme de faux et projeté avec suffisamment de force pour que l'on entende le son de son armure se briser contre le mur du préfabriqué.

La créature se tourna vers l'un des trois chars Leman Russ resté en retrait qui pilonnait sans cesse la ligne de bataille, contribuant de façon vitale à la préservation de l'intégrité physique de la base.

- Ambrosius, appela le chef d'escouade, ils ne vont plus tenir très longtemps !

- J'y suis presque. répondit calmement une voix grave au timbre sévère et profond.

Il jura, du haut de son perchoir situé au sommet d'un arbre monumental, et se contenta de regarder.
Le tank avait pivoté et utilisait toutes les armes qu'il avait à disposition pour une cible à courte portée. Plusieurs projectiles firent mouche et explosèrent contre la carapace abominablement résistante de la créature sans que celle-ci n'ait à souffrir le moindre dommage vital. La blessure que lui avait infligé la lame du colonel ne l'avait même-pas ralenti...

-Ambrosius... grogna à nouveau le chef d'escouade d'une voix aux accents presque animaux. Il n'eut pas de réponse.

Puis, des profondeurs de la jungle là où la végétation était trop dense pour que l'on puisse voir quoi que ce soit depuis la base, un hurlement retentit, accompagné d'une vague à la fois sonore et psychique qui donna l'impression que l'air lui-même se saturait d'un écho mental écœurant.

- J'y suis, cria la voix d'Ambrosius dans le réseau vox de l'escouade.

Lui, n'avait même pas attendu la confirmation pour se jeter dans la mêlée. Hurlant comme une bête, Wulfric Peau d'Ours des Space Wolves avait sauté de l'arbre pour directement retomber en plein milieu de la cour, une hache énergétique gravée de runes sur tout le manche dans la main. Le sol s'était fendu sous ses bottes lorsqu'il l'avait heurté, et les Gardes Impériaux médusés qui se concentraient sur la bête le fixaient ébahis.

Sans leur accorder un seul regard, il projeta sa hache comme une simple arme de jet droit vers le torse endommagé du Trygon, tout en jetant un chapelet de grenades dans le trou d'où celui-ci venait. Dans un même mouvement il s'était emparé de son pistolet bolter et avait commencé à viser avec une précision étrangement décalée le visage de la bête. La hache plantée dans son torse laissait s'échapper une quantité faramineuse de sang vert et acide qui fumait au contact de l'air libre.

Courant vers le Trygon blessé sous les yeux des gardes qui ne savaient pas quoi faire, trop surpris pour écouter leur logique, il hurla en passant sous les bras acéré de la créature et se projeta de toutes ses forces contre son torse, réussissant l'exploit de la faire reculer de quelques centimètres sous l'impact. Celle-ci avait arraché une tourelle située sur le côté du Leman Russ qui essayait de reculer  dans une zone plus libre mais la manœuvre était difficile.

A présent au contact, le capitaine en armure noire dont l'épaulette gauche était d'un gris argenté étincelant s'empara de sa hache et la retira d'un mouvement sec, bondissant en arrière du même coup. Le Trygon était tout juste gêné par ses blessures, et bougeait avec une aisance impossible, frappant avec une vivacité surnaturelle le Space Marine qui esquivait avec une célérité presque gracieuse.

Un coup de faux particulièrement vicieux toucha le fils de Russ à la tête en l'envoyant valser à plusieurs mètres. Son casque cabossé laissait s'échapper des étincelles ; d'une pression rapide il s'en empara et le retira pour le jeter négligemment avant de retourner à la charge. S'approchant dangereusement des bras acérés du Trygon, il fit ce que même l'intelligence malsaine et en perpétuelle adaptation du monstre ne put anticiper.

S'appuyant sur la faux même du bras du monstre pour se donner de l'élan, il sauta en prenant appui sur son torse, puis il accrocha son cou de sa main libre et se hissa en profitant de élan pour se retrouver debout sur son dos.

Frappant alors de toutes ses forces à la base de sa nuque, il arracha des morceaux de chitine puis de moelle puis de chair plus molle, ponctuant chacun de ses coups d'un mot prononcé avec une rage meurtrière.

- Mais... tu vas... crever... oui !?

Un ultime coup décapita à moitié la créature qui s'effondra lentement sur le sol, du bio-plasma se répandant autour de ses plaies et commençant à ronger l'armure énergétique du Space Marine. Celui-ci recula vivement et couru vers le plus proche promontoire afin de voir la ligne de bataille dans son ensemble. A l'instant même où le Trygon était tombé, une nouvelle vague en tous points semblable à la première survenue quelques minutes plus tôt avait traversé le champ de bataille.

Satisfait, il parti chercher son casque, utilisant le comvox encore fonctionnel pour contacter ses frères.

- Sandro, Gregor, Ryanor, Nolt, Tenaka, Quintus, Eriksson, au rapport !

Depuis plusieurs points espacés de quelques kilomètres à peine, des explosions retentirent, toutes suivies d'une de ces étranges vagues psychiques et physiques, qui résonnèrent dans les esprits des humains présents à différents niveaux d'intensité.

A quelques minutes d'intervalle à peine, tous les marines répondirent laconiquement d'un simple "Cible neutralisée".

La ligne de bataille était resté globalement ordonnée, même si de nombreux mortels étaient tombés. L'un d'entre eux, touché par une décharge de bio-acide hurlait en tenant le moignon de son bras rongé, et d'un simple coup d'oeil, Wulfric estima que près de trois-cent trente humains étaient morts. Une bonne centaine de plus ne pourrait plus se battre pendant un moment. Le double souffrait de blessures mineures.

- Regroupement immédiat au point 17-H mes louveteaux. Vous avez fait du bon boulot.

La plupart des Marines cités ne répondirent pas, et ceux qui le firent usèrent d'un ton glacial. L'Ultramarine et le Hammer of Dorn en particulier jurèrent avec hargne en s'entendant appeler "louveteaux" une nouvelle fois.

Attendant que ses frères d'escouade le rejoignent, le Space Wolf rejoignit le corps brisé du colonel, constatant qu'il respirait encore. Mieux : il était conscient.

- Bravo, mortel, dit-il simplement. La Deathwatch te salue.


Dernière édition par Farmace le Mar 3 Mar - 11:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickail
Scarabée
Scarabée


Messages : 37
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Dim 8 Fév - 12:33

Personnellement j'aime beaucoup.
Tu as un style d'écriture quasi irréprochable et c'est plaisant à lire en conjonction avec ta maitrise de la langue.

Toutefois deux petites choses ont retenu mon intention, tu dis "la ligne de bataille" puis "s'ils flanchaient". On voit bien de qui tu parles mais ça m'a titillait un peu.
Et...heu... je ne retrouve pas le deuxième, pour preuve que c'était pas dérangeant.

Je ne puis dire que: félicitations, chapeau bas M'sieur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1047
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 30
Localisation : Nosgoth

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Dim 8 Fév - 13:49

Très bon second chapitre Farmace. Smile

Pour ce qui est du perfectionnement, on peut noter l'apparition confuse, parce qu'à l'ambition difficile, du capitaine de la Deathwatch. Le paragraphe précédent, tu parles du Colonel, dont nous avons suivi les aventures et les pensées au plus près dans le premier chapitre. Puis, tu parles de "lui", que nous associons immédiatement au colonel alors que tu fais référence au capitaine, que tu refuses de nommer ou de désigner, tu veux en faire un observateur mystérieux à la présence insoupçonnée.

Bien sûr, dire "mais, non loin de là, quelqu'un observait" et autres variantes ruinerait l'effet que tu cherches à produire, un effet cinématographique produit par la caméra. Je ne me permettrais pas de te corriger, mais peut-être de suggérer une autre approche, comme le cut brutal en guise de transition. Ainsi, au lieu de désigner le capitaine de façon imprécise, peut-être que le faire directement parler suffirait. Quelque chose comme :

"Le colonel luttait pour éviter le balayage meurtrier de la colossale créature. Mais il ne pourrait soutenir l'effort indéfiniment, alors que la bête ne faiblissait pas, redoublant même d'ardeur. Il n'allait pas s'en sortir.

- Il ne va pas s'en sortir, Ambrosius.

- Je suis presque en position.

Etc."

C'est une possibilité, peut-être moins perturbante tout en introduisant sans crier gare des protagonistes dont on ne soupçonnait pas la présence.

L'autre procédé qui m'a un peu perturbé est en fait le prolongement du premier, à savoir la révélation de l'identité des Space Marines. On dirait que tu ne veux pas que l'on sache tout de suite qu'il s'agit de la Deathwatch, tentant même dans un effort fourbe de tromper le lecteur en identifiant clairement un Space Wolf. Mais tu sèmes également nombre d'indices (Ambrosius, nom à consonnance latine que l'on assoscie aux Ultramarines, les Space Marines greco-romains, ou encore l'armure noire du capitaine Space Wolf), ce qui fait que la réplique finale tombe en partie à plat pour ceux qui avaient deviné.

C'est un petit jeu pour les connaisseurs du fluff (oui, le quizz nous a tous fait du mal), mais j'ai l'impression que la victoire au jeu est une défaite pour l'immersion, puisque le lecteur éclairé devine rapidement à qui il a à faire. Peut-être, si je puis m'autoriser une nouvelle suggestion, aurait-il fallu que ce savoir supérieur lui permette de deviner une action caractéristique de la Deathwatch, pour qu'il savoure le plaisir d'en savoir plus, puisqu'il n'aura pas la satisfaction d'être surpris par le dévoilement de l'identité. Voici un exemple de ce que je veux dire :

"Les bâtiment s'effondraient, martyrisés par les secousses sismiques qui soulevaient les véhicules stationnés au bord du trottoir. Au-dessus, un ciel noir zébré d'éclairs couvrait la scène d'une chape de mort, contribuant à l'atmosphère apocalyptique qui avait frappé la Capitale du Nord. Et au milieu de ce chaos se tenait le responsable, rayonnant de puissance, dont le sourire cruel paraphait l'ouvrage.

Non loin, un homme aux bottes bleues et vêtu d'orange observait, le regard flamboyant de colère. Lentement, il joignit les mains sur son côté droit.

- Fuyez, pauvres terriens ! Vous n'avez nulle part où vous cacher ! Je vais éliminer la vermine que vous êtes, et laver jusqu'au souvenir de votre existence cette planète minable !

Riant aux éclats, le monstre manqua de s'étrangler lorsqu'il pris conscience de la déferlante d'énergie bleutée qui se ruait dans sa direction. Il n'esquiva l'attaque que de justesse, un cratère béant s'ouvrant en lieu et place de l'immeuble qui trônait là quelques secondes plus tôt, comme une vision de la destinée à laquelle lui, l'Empereur Freezer, venait de rechapper.

- Misérable ! Qui es-tu pour oser t'en prendre au seigneur d'un millier de planètes ?!

L'auteur de l'attaque s'éleva alors au-dessus du sol, ses bras musculeux à demi tendus le long de son corps, les poings serrés de rage contenue. Et sa voix retentit, comme l'appel vengeur et porteur d'espoir d'un cor de guerre.

- Mon nom est Sangoku !"

Voilà, désolé de ne pas être resté dans l'univers de 40K, mais ne connaissant pas bien la Deathwatch, je n'aurais pas su décrire cette fameuse action, ici le kaméhaméha, que tout connaisseur aurait été en droit d'espérer. Mais, encore une fois, c'est une possibilité qui t'aurait permis d'effectivement jouer au jeu des devinettes, sans pour autant que celui qui trouve la réponse ne soit lésé par la réaction finale, car son savoir lui permet d'extrapoler et de citer le nom de l'attaque, le kaméhaméha, sans même que celui-ci soit écrit. Il a donc le sentiment d'en voir plus que ce que le lecteur lambda perçoit, puisque ce dernier doit se contenter de ce qui est clairement énoncé dans le texte.

C'est tout ! Et comme d'habitude, ne pas se focaliser sur cette critique. Le ressenti général, c'est avant-tout un grand plaisir de spectateur face à une action très bien décrite et dynamique ! Une belle réussite !

D'ailleurs, outre le coup du casque faisant référence aux persos Space Marines du jeu d'escarmouches, n'est-ce pas une double référence à un personnage de roman, Loken peut-être, qui avait la fâcheuse habitude de se faire headshoter, lui donnant un "bon" prétexte pour se balader tête nue par la suite ? ^^
C'est l'Inquisiteur Thorstein qui parlait de ça sur le Warfo.


Dernière édition par Raziel le Lun 9 Fév - 4:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sykop
Destroyer
Destroyer
avatar

Messages : 530
Date d'inscription : 28/03/2014
Age : 19
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Dim 8 Fév - 23:10

J'ai adoré, même si effectivement comme le dit Raziel, c'est par moments un peu confus. (ça doit surtout être dû au fait que je n'ai pas fait le lien entre Deathwatch et armure noire, et la réplique de fin ne me parle pas du tout... Neutral )

Bref, c'est à cause de mon ignorance ( Sad ) que je n'ai pas bien compris l'action. A part ça, c'est très entraînant et on aimerait que tu écrives plus vite ^^ (plus vite écharde du fluff transcendant clown j'ai pas pu m'en empêcher)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Lun 9 Fév - 1:51

Merci à tous les trois !

Mick : peux-tu détailler pourquoi ça t'a fait tiquer s'il te plait ? Vu que c'est clair je n'arrive pas à visualiser ce qui ne va pas.

Raziel : comme toujours tu es à la pointe de l'analyse juste et tu as très bien capté les effets que je voulais mettre dans le texte. Je vais cependant m'expliquer des points que tu abordes.

En premier lieu, pour le fameux "lui" après le colonel, je vois bien ce que tu veux dire mais dans la mesure où c'est immédiatement suivi d'un "il les observait" je trouve qu'on comprend plutôt bien du coup. La présence mystérieuse n'est pas pensée pour le rester longtemps ^^

Concernant le petit jeu sur "devinera qui c'est ou non", pour une fois tu as tort : j'ai voulu rendre son identité relativement transparente dans la mesure où les indices concernant son appartenance étaient, certes, livrés au fur et à mesure, mais plutôt rapidement et sans subtilité aucune. Un SW en armure noire avec le bras plaqué argent c'était assez évident ^^ Et pour ceux qui ne connaissent pas cet organisation, la phrase de fin servait de révélateur/confirmation donnant un nom sur lequel aller faire des recherches Wink

Concernant le casque c'était vraiment une référence involontaire ^^ J'avais envie d'en faire une sorte de runing gag appuyé sur le fait que beaucoup beaucoup de figurines SW sont têtes nues, et ça va me servir à faire une description plus détaillée de Wulfric lors du chapitre de la semaine prochaine. Je n'en dis pas plus.

Sinon merci à vous, tous les trois, pour votre commentaire, ça fait plaisir de voir que plusieurs personnes suivent mes modestes rédactions ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raziel
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1047
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 30
Localisation : Nosgoth

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Lun 9 Fév - 5:35

Ah ben voilà, je me suis complètement planté donc ! Laughing

Personne n'est à l'abri d'une mauvaise interprétation, du coup, toutes mes confuses, et vivement la suite ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catsupilami
Scarabée
Scarabée


Messages : 11
Date d'inscription : 01/02/2015

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Mar 10 Fév - 6:51

Personnellement j'ai beaucoup aimé, même si j'ai trouvé une partie parlant du colonel un peu floue. Sinon très bon chapitre, félicitations Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Mar 10 Fév - 7:16

Merci beaucoup Catsu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artefact
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Mer 11 Fév - 9:53

Bonsoir.

J'ai lu d'une traite les deux chapitres d'un coup.

Concernant l'ambiance en général, je la trouve très bien transcrite: je le sens bien le champ de bataille avec les troufions tendus mais disciplinés et la horde tyranide qui débarque. C'est court, pas de description trop précise, juste ce qu'il faut pour "ressentir" la scène. Et de ce fait, cela n'étouffe pas l'action.

Je vais donc écrire sur les deux chapitres ici!

Pour ce qui est des personnages:
-le colonel Taros: très agréable, par quelques phrases tu décris bien le caractère du personnage. Pas fanatique mais décidé, soldat mais humain. Bon il est colonel, est-ce qu'un grade aussi haut se justifie dans ton histoire? Cela me fait penser aux séries télé policières françaises où le héros est commissaire alors que dans la réalité c'est pas les gens de ce grade qui font les enquêtes. C'est un simple remarque, pas une critique.
-Le Space Wolf Deathwatch: je dirai du SW classique mais pas caricatural, l’appellation de ses compagnons "louveteau" suffit à le rendre SW sans tomber dans la grande gueule qui réfléchit pas et qui roxe. Je te félicite d'ailleurs pour la description de son combat avec le Trygon. Le lancé de hache traduit suffisamment le côté héros de l'Imperium et tu décris ensuite un bref mais redoutable corps-à-corps. C'est con mais la puissance du space marine est finalement bien traduite, je trouve, par le recul de quelques centimètres du tyranide. Tu n'en rajoutes pas des caisses et ne tombes pas dans le fameux "kikoolol trotrofort". Bref j'adhère. C'est rapide, brutal et ça claque!

Côté écriture, juste avis perso qui vaut ce qu'il vaut (à toi d'en fixer le prix eheh), je note deux trois petits points que tu pourrais peut-être étudier:
-il y a des répétitions qui alourdissent certaines de tes phrases sans les servir: Chap.1
"Les spores s'abattaient sur le sol comme autant de locustes putrides, éclatant à l'impact lorsqu'elles entraient en contact avec le sol, dans des bruits écœurants de succions répugnantes et glaireuses." Je pense que le premier "sol" n'est pas utile par exemple. Il y en a quelques autres dans tes deux textes.
-l'utilisation de certains pronoms: même si je me doute de ce qu'ils représentent, je trouve que ça heurte la lecture, ça casse le rythme car le cerveau doit les replacer dans le contexte (bon mon cerveau est peut-être un peu feignant le soir aussi ^^).
-une phrase qui a un truc qui ne va pas: Chap.1 "Des hurlements qu'aucune gorge n'aurait dû permettre de pousser dans un monde digne..." Je pense que le "permettre de" est inutile et alourdit la phrase.
-l'utilisation du "lui" dans le chap.2: je comprend parfaitement l'effet voulu, mais je pense que le premier perd un peu le lecteur faute d'introduction. Peut-être qu'une toute petite présentation du personnage ne serait pas mal, ne serait-ce que l'appeler "observateur inattendu" par exemple.

Pour conclure: ça se lit bien, les personnages sont charismatiques, l'ambiance est bien transcrite et les combats immersifs, j'attends la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Mer 11 Fév - 10:56

Tout d'abord merci Artefact ! Le seul fait que tu me lus est déjà un plaisir en soi et ta critique est justifiée (quant aux compliments je n'aurais jamais le mauvais goût de m'en plaindre ^^).

Pour la répétition tu as raison, je prendrai garde à ce genre de chose pour les chapitres à venir.
Le grade du colonel est justifié : il sera dit plus tard qu'il commande un régiment complet (et bien diminué par les combats pourtant), il leur faut donc un commandant digne de ce nom fluffiquement parlant.
Je comprend bien le soucis pour le "lui", mais comme tu le soulignes l'effet recherché est plus ou moins bien obtenu finalement ^^

Rendez-vous au chapitre suivant ce dimanche prochain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson First
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron


Messages : 69
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 16
Localisation : genève

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Sam 30 Avr - 8:49

Comme le chapitre précendant rien a dire. A par que je pris pour que dans les chapitres prochains un des membres de la Deathwatch serait un Dark Angels

J'adore les Dark Angels. Je garde éspoir et je vais voir les chapitres prochains

comme d'habb' ne vous tuez pas devant mes fautes d'orthographe. J'ai pas envis de servir Pop (khorne)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Xarten
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 30/10/2016
Age : 23
Localisation : Système Cryptus

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Mer 2 Nov - 9:02

J'ai remarqué ça après avoir lu le chapitre 3 où deux SM ont enlevé (plus ou moins volontairement pour certains) leurs casques alors que dans le chapitre 1, première phrase après l'intro, que le colonel Taros ,ne peut pas enlever son casque à cause des spores. D'où ma question, les SM sont immunisés de base ou ils ont quelque chose pour y remédier ?

En tout cas la lecture est toujours aussi agréable et comme cela a déjà été souligné, le rythme est bon. C'est ni trop, ni trop peu. king
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   Mer 2 Nov - 13:14

Plusieurs réponses pour ça : déjà oui l'organisme d'un SM est infiniment plus développé que celui d'un humain bien sûr, et je suis également parti d'un principe comme quoi les spores "suivent" la horde d'assaut, si celle-ci est vaincue et désorganisée les spores qui accompagnent l'assaut se dispersent.

Et pour le reste je te remercie encore une fois ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le mal Chapitre 2 : Au delà de nos forces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: