Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Dim 12 Avr - 13:31

Tout commença par un souffle.

Sandro fut le premier debout, avant même d'avoir put prendre une premières inspiration. Derrière eux, la salle encore ouverte avait été soufflée, balayée par l'arc d'énergie, au point que tout ce qui n'appartenait pas à la structure même avait été vaporisé, disséqué, rendu inexistant en un instant à peine.

La première bouffée d'air que put aspirer le fils de Sanguinius lui sembla lourdement chargée en ozone, et il put sentir des restes d'électricité statiques lui piquer la langue alors qu'il réalisait avec peine ce à quoi ils avaient échappé. Il entendit Azador tousser faiblement, rapidement suivi par les jurons de Wulfric, les grognements de Gregor et Quintus, un soupir à peine audible de Ryanor et Ambrosius, ainsi que les ronronnement régulier des serviteurs qui portaient le caisson.

Deux des cinq serviteurs avaient disparus.

- Rassemblement et rapports des dommages, escouade ! cria Sandro sans plus prêter attention à la moindre notion de discrétion. Vite ! On ne sait pas quand ils vont arriver !
- Qui t'a nommé chef, gamin ? demanda péniblement Wulfric alors qu'il se relevait en prenant appui sur sa hache.
- C'est toi capitaine, répondit Sandro avec sérieux. Même si ce n'était pas de l'escouade complète, je te l'accorde.
- Tu commanderas cette escouade quand je serais mort, donc pas avant trois siècles. Et qu'est-ce que vous attendez pour répondre vous autres ?!
- Aucun dommage, répondirent en chœur Ambrosius et Ryanor.
- Cogitator d'armure et lentille visuelle droite endommagés, dit rapidement Gregor. Rien d'ingérable.
- Brûlures légères aux jambes, ajouta Quintus. Rien d'important.

Tenaka et Eriksson ne répondirent pas, et tout ce que put ajouter Azador fut un souffle crachotant indiquant qu'il peinait beaucoup plus que les autres à retrouver son souffle, mais il put faire un signe indiquant qu'il allait bien.

Wulfric commença immédiatement à chercher du regard le Mantis Warrior et le Carcharodon, et lorsqu'il les trouva il n'eut pas la force de jurer comme il en avait l'habitude.

Tenaka avait eut les jambes arrachées, soufflées par l'impact. La chair et la céramite s'étaient mélangées en une bouillie immonde là où la fusion avait eu lieu, le tout parfaitement cautérisé. Les signes vitaux normalement renvoyés par l'armure du Mantis Warrior étaient affolés, incohérents, et inexploitables, bien qu'il fut certain que le fils du Khan était en vie. Juste à côté de lui, inconscient, se trouvait le Carcharodon qui avait subit des dommages semblables sur le côté gauche. Il lui manquait un bras et son casque avait été arraché par le souffle du tir, les deux tiers de la chair de son visage ayant fondu presque jusqu'à l'os, lui laissant un œil à vif et sans paupière.

Leurs armures avaient sans aucun doute déjà libéré à l'intérieur de leurs veines des antidouleurs puissants et des stimulants pour contrer leurs effets secondaires, ce qui aida à les réveiller, plus vite qu'ils n'auraient dû l'être.

Sandro se précipita au chevet de Tenaka tandis que Wulfric allait épauler le Carcharodon. Les autres surveillaient le couloir, en quête du moindre signe de menace. Ils n'avaient plus beaucoup de temps...

***

Lorsque le Seigneur enregistra le signal lui envoyant les nouvelles données, il pensa à une erreur du système de la nécropole, probablement perturbé par la puissance du tir ayant été libéré dans la crypte. Cela arrivait plus souvent que les cryptecs ne voulaient bien l'admettre. Toutefois, il constata bientôt que les données reçues étaient confirmées par la cité-tombe entière, et suivaient un schéma logique à la cohérence quantique et physique indiscutable. Son piège était un échec.

S'il avait été vivant, il aurait été blessé dans son orgueil. S'il avait été d'une autre race, il aurait ressentit de la colère. Mais il était autre chose, et ses considérations furent donc immédiatement tournées vers un nouveau souci d'efficacité vis-à-vis de son protocole de défense. Oui, il était autre chose, se remémora-t-il en envoyant un ordre aux guerriers qui s'éveillaient à sa demande et convergeaient vers les lieux qu'il leur indiquait d'une simple pensée.

Aaamerlash in'Und Avir.
Fanalargesh ent Necrontyr !

Toute la cité l'avait entendu. Toute la cité, y compris les intrus.


***

- Nous allons forcément repasser par cette pièce, cria presque Azador, et tout n'est plus qu'une question de secondes à présent ! On ne peut pas attendre qu'ils se remettent !
- Si vous comptez les laisser seuls ici, commença le fils de Russ d'une voix atrocement calme, je peux vous garantir que les Nécrons seront le moindre de vos problème !
- Je n'ai pas besoin qu'on me laisse derrière, gargouilla Eriksson en se relevant. Ces blessures ne sont rien, rien du tout !
- Tu vacilles à chaque pas, enfin ! lui dit Ryanor. On croirait voir un Dreadnought qui essaye de danser sur un Land Raider en mouvement !
- C'est toujours assez pour te battre d'une seule main, cracha Eriksson. Occupes toi plutôt du cul-de-jatte à côté, moi je suis prêt.

Tenaka était presque assommé par la douleur mais faisait des efforts incommensurables pour ne pas céder. Péniblement il s'était adossé au mur derrière lui, et parvint finalement à crier assez fort pour que les autres se taisent.

- Capitaine ! L'interrogateur a raison bon sang ! Partez sans moi, je ne suis qu'un poids mort ! De toute façon les protocoles tactiques du Codex Astartes sont clairs en pareils cas : il faut laisser quelqu'un derrière pour assurer un couloir de retraite et s'assurer que la voie de sortie ne sera pas obstruée à votre retour. Si je ne peux vous répondre lorsque vous repasserez par ici vous saurez à quoi vous attendre. Filez, par le Trône ! Si je dois en plus supportez la vue de la nouvelle gueule d'Eriksson je vais vraiment perdre conscience !

Personne ne sourit à cette ultime pique lancée à l'égard du Carcharodon qui se contenta de cracher par-terre en signe de mépris.

- Si nous sommes d'accords dépêchons nous, cria Azador paniqué. J'ignore si nous allons pouvoir arriver à l'objectif dans ces conditions !
- Très bien, dit Wulfric à ces mots. Gregor et Quintus, vous assurez l'arrière garde, et remplacez les serviteurs manquants pour porter cette foutue boite.
- Négatif capitaine, répondit Gregor. Je peux remplacer les serviteurs de transport tout seul. Quintus sera plus libre de ses mouvements ainsi.
- Comme tu veux ; escouade, en mouvement ! Azador, est-ce que la cible est encore loin ?!
- Aucun moyen de le savoir à ce stade, répondit l'interrogateur avec franchise. Mais si dans dix minutes la cité n'est pas totalement éveillée et à nos trousses, c'est que l'Empereur en personne nous protège.

***

La fusillade qui opposait les deux groupes était nourrie et particulièrement révélatrice de la différence de philosophie des deux espèces. D'un côté, des bolts à charges réactives explosaient dans ou autour des corps métalliques avec l'objectif d'infliger le maximum de dégâts possible. De l'autre, des rayons qui disséquaient littéralement couche par couche les atomes de ce qu'ils touchaient étaient censés désintégrer les opposants de ceux qui les tiraient.

Démembrer et vaincre.

Décomposer et anéantir.

Le couloir qui était assez large pour ne laisser passer de front que deux Space Marines donnait l'avantage aux Nécrons qui pouvaient profiter de leur structure aussi malingre d'apparence que résistante à l'extrême.

Les deux groupes s'étaient rencontrés deux minutes après que Tenaka eut été laissé en arrière, soit à plus d'un kilomètre de distance de la salle qui avait manqué de les piéger. Azador avait été immédiatement mis en retrait par Wulfric qui avait ordonné l'adoption d'une formation de tir concentrée. Plusieurs d'entre eux avaient été touchés par les tirs qui auraient été meurtriers pour des mortels aux armures plus fragiles, mais aucune blessure supplémentaire n'avait été à déplorer. De leur côté, les Nécrons ripostaient de façon laconique.

Ils furent rapidement balayés à une vitesse due au fait qu'ils n'étaient pas dirigés par autre chose que des protocoles tactiques basiques. Face à des Space Marines, cela n'était pas suffisant. Face à la Deathwatch surentrainée et pleine de hargne, c'était dérisoire.

Lorsque l'escouade tomba sur un second groupe accompagné par un Nécron différent et équipé d'un bâton singulier, cela fut bien plus difficile. Les tirs qui leur furent envoyés furent bien mieux dirigés et celui qui faisait office de chef utilisait avec efficacité ses dix soldats sans âme pour protéger sa propre personne. Il usa d'eux comme de boucliers pour s'approcher à moins de dix mètres puis les fit soudainement s'écarter, pointant dans un mouvement mécanique et fulgurant son bâton vers eux. Aucun n'eut le temps de s'écarter lorsqu'un souffle de flammes radioactives fut projeté sur eux.

Sandro fut renversé et s'écrasa au sol tandis que Wulfric se protégeait du mieux qu'il le pouvait en croisant ses deux bras devant son casque. Ryanor fut le seul à s'en sortir indemne. Prenant appui sur un des murs, il put sauter assez haut pour passer au dessus de la flamme et s'approcher du même coup de celui qu'il avait identifié comme un cryptec. Les enregistrements dont ils disposaient sur ces Nécrons très particuliers étaient parmi les plus rares. Il ignorait donc quel risque il prenait alors qu'il atterrissait derrière lui, se retrouvant dos à dos avec son adversaire. Il ne prit même pas le temps de se retourner et planta sa lame derrière lui, entendant le bruit satisfaisant du métal perforé. Il fit glisser son pied en cercle sur le sol, effectuant un mouvement circulaire parfait qui lui permit de retirer son glaive énergétique et d'en dégainer un second, enchainant à une allure ahurissante une série de coups qui réduisirent le cryptec en passoire, surpassant sa capacité à s'autoréparer de part la quantité et la gravité des blessures, ou peut-être le terme approprié était-il "dégâts", qui lui étaient infligés.

Les guerriers qui l'accompagnaient ayant été sévèrement entamés par les tirs de l'escouade furent rapidement achevés.

- Êtes-vous blessé, capitaine ? demanda Ryanor sans se retourner.
- Seulement dans mon putain d'orgueil, grogna le Space Wolf. Je suis heureux de ne pas être allé aux cages d'entrainement pour parfaire ton niveau. Tu m'aurais épuisé.
- Mon niveau surpasse le vôtre en duel, capitaine. Dans une mêlée ce serait une autre affaire.
- Si vous avez finit de vous envoyer des politesses, nous pourrions reprendre, cracha Eriksson. Sandro s'est déjà relevé.

Un tir fusa et transperça l'épaulière de Ryanor, qui grogna de douleur avant qu'une onde qui sembla déformer l'air autour d'elle ne parte en réponse et n'achève le guerrier Nécron qui était resté à moitié démembré dans l'ombre. Il se tortilla comme un pantin désarticulé, semblant devenir fou comme la porte qui les menés ici.

Wulfric se précipita vers le Raptor mais celui-ci lui assura que la blessure ne le ralentirait pas.

Ils reprirent leur route, se demandant combien de temps ce piège géant mettrait à se refermer sur eux, définitivement.

Le Blood Angel s'approcha de l'interrogateur, prétendant lui servir de bouclier. Il ouvrit un canal vox privé avec lui, la voix lourde de sous-entendus.

- Votre arme est réellement singulière, interrogateur. Sa nature m'interroge particulièrement. Je suis certain que notre Son of Medusa pourrait me dire si elle est approuvée par le Mechanicum.
- Par au moins un Maître de Forge du Mechanicum, oui, répliqua Azador. Celui qui l'a fabriqué.
- Si nos amis de l'Adeptus Mechanicus savaient fabriquer ça en masse, la menace Nécron ne serait plus qu'un souvenir d'ici quelques siècles.
- Mais ce ne sera jamais le cas, répliqua l'interrogateur d'un ton neutre. Son inventeur et l'intégralité de ses adeptes sont officiellement morts et leurs noms rayés des archives impériales pour des raisons évidentes. Ce canon à ondes IEM portatif est l'une des rares choses que j'ai pu sauver en usant de l'autorité du seigneur Talaran.

Il y eut un instant de silence que Sandro laissa volontairement durer.

- Interrogateur ?
- Oui ?
- Vous avez dit "officiellement".

La voix d'Azador prit un timbre nettement amusé lorsqu'il répondit :

- C'est exactement ce que j'ai dit, mon ami. Les intitulés officiels recèlent une valeur extraordinaire aux yeux de ceux qui veulent que justice soit rendue. Cela ne fonctionne-t-il pas ainsi chez vous ?

Sandro ne répondit pas et l'interrogateur en fut satisfait. Le fait qu'un Maître de Forge officiellement mort travaille en sous-main pour lui avec l'aide d'ingénieurs Tau pour fabriquer des armes interdites en mélangeant des technologies qui n'auraient jamais dû se rencontrer était le genre de choses qu'il préférait garder pour lui. Il soupira doucement en se félicitant qu'il n'y ait aucun autre psyker que lui dans cette équipe, lorsqu'ils atteignirent la porte qui allait mener cette escapade à une conclusion.

***

Ils entrèrent et le virent immédiatement, seul, tenant un large bâton que tous se rappelèrent instantanément pour en avoir vu lors d'enregistrements pris lors d'une terrible bataille opposant le 68ème régiment des blindés de Cadia à un ost Nécron inconnu. Le servo-crâne d'un technoprêtre avait miraculeusement été sauvé du massacre et les images qu'il avait prises avaient été édifiantes. Chacun ici savait qu'un bâton comme celui-ci pouvait trancher net le canon d'un Leman Russ.

Ils entrèrent avec prudence, plus conscients que jamais que celui à qui ils avaient affaire n'était seul qu'en apparence.

***

Les vivants entrèrent, et il les toisa de son regard vide comme il aurait regardé n'importe quoi d'autre. Ils trainaient derrière eux un étrange chargement qu'il sût instantanément ne pas avoir quoi que ce soit de commun avec une bombe. Il n'eut pas le moindre geste menaçant à leur encontre alors que la bâche qui recouvrait cette grande caisse était retirée. Il était désormais curieux. Ils allaient tous périr, cela était certain, mais il était prêt à leur laisser un répit, leurs intentions ayant le mérite de mettre ses protocoles tactiques à l'épreuve. Il était certain de pouvoir tirer profit de ce genre d'expérience dans de futurs combats. Ces considérations étaient importantes lorsque l'on devait passer l'éternité entière à exterminer.

Ils ne semblèrent pas vouloir lui tirer dessus avec leurs armes primitives, bien qu'ils l'aient mis en joue avec plusieurs desdites armes.

"Pathétique", se dit-il en les regardant avancer le caisson comme s'il s'agissait de quelque chose de précieux. "Cette espèce vient à peine de découvrir le feu."

Estimant que l'apprentissage n'en valait plus la peine, il envoya une impulsion mentale à toute la cité, et de nouveaux protocoles s'activèrent.


***

Ils surgirent d'alcôves inexistantes l'instant d'avant et de portes aux angles impossibles. Il y avait des guerriers bien-sûr, mais également d'autres combattants semblables d'aspect, quoique infiniment plus massifs et larges au niveau des jambes et du torse. Leurs armes faisaient le double de celles des guerriers en terme de taille, et tous étaient prêts à parier qu'il en allait de même pour la puissance.

D'autres de ces combattants massifs portaient des armes d'un genre différent, dépourvues de ces cristaux verts étranges au profit de ce qui ressemblait terriblement à des bobines électriques faites avec un niveau de maîtrise confinant à la perfection.

Azador fut presque heureux que le Son of Medusa soit absent. Il aurait sans doute été plus fasciné que belliqueux face à leurs adversaires, il aurait été prêt à le parier.

Il devinait que ces guerriers plus massifs constituaient une élite dont le seigneur ici présent devait s'être constitué une garde prétorienne. C'était la preuve qu'ils touchaient au but.

- Capitaine, hurla-t-il ! Amenez leur chef ici ! Maintenant !

Et sans attendre de réponse, il termina le travail des serviteurs et sortit sa précieuse cargaison de son coffre, usant de son gantelet pour tirer partout où des ennemis apparaissaient, trop conscient du temps faramineux que cela prendrait pour le recharger une fois sa réserve énergétique vide.

L'escouade entière s'étaient jetée sur les cibles avant qu'elles ne commencent à ouvrir le feu, le corps à corps semblant être la seule option en pareil cas. Heureusement pour eux, les Nécrons avaient des protocoles préenregistrés leur interdisant de tirer sur des troupes engagées en combat rapproché. Aucune compassion en cela : c'était un acte purement pensé pour optimiser les pertes infligées en limitant les leurs.

Enragé comme jamais, Eriksson se servait de son unique main restante pour manier sa grande lame énergétique en taillant sans aucune subtilité dans les rangs qui tentaient de lui tirer dessus. Une décharge dans l'articulation du genou lui arracha un hurlement de douleur mais il continua à se battre, là où d'autres Marines se seraient très probablement effondré.

Sandro, Ambrosius et Ryanor furent ceux dont les combats gagnèrent le plus vite en intensité.

Le Blood-Angel semblait un peu plus enragé à chaque dégât qui lui était infligé et devenait méconnaissable à mesure que le temps passait. Ses traits magnifiés par la colère semblaient se déformer en un rictus de plus en plus inhumain, et il hurlait comme un sauvage de Baal seul pouvait le faire alors que ses mouvements gagnaient en brutalité et perdaient peu à peu toute subtilité.

Le Black Templar avait pris son épée à deux mains et faisait des moulinets qui ne laissaient ni temps ni place à ses adversaires pour répliquer. Ses épaulières furent frappés à quatre reprises par des arcs électriques qui pénétrèrent son armure, lui infligeant probablement une douleur assez abominable pour le faire hurler, alors qu'il restait silencieux et terrible, comme se devait de l'être un fils de Dorn.

Ryanor, lui, était sans doute le moins impressionnant des trois, mais celui dont l'efficacité était la plus forte. Un coup, un mort, puis un suivant, et un autre. Son style n'avait rien de la grâce habituelle des héritiers de Corax. La perfection de son art avait quelque chose de mécanique et de fulgurant, comme le tir d'un canon laser. En cela, le Raptor était à la fois le meilleur et le moins bon guerrier de son chapitre entier. Son style n'appartenait qu'à lui.

De leur côté, Gregor et Quintus usaient de leur bolter à bout portant tout en prenant soin de lancer des grenades à fusion au cœur même des alcôves dont leurs ennemis surgissaient. Ils en avaient rarement le temps mais le Codex Astartes était clair en pareil cas, et tous deux semblaient vouloir rivaliser dans sa stricte application.

Un tiers de ceux qu'ils jetaient au tapis se relevaient, pour venir les assaillir à nouveau. A ce rythme, tout serait terminé en quelques minutes.

***

Il se battait avec celui dont l'épaulette figurait une sorte d'animal lui évoquant les chacals de plaines à d'une époque révolue, enregistrant chacun de ses mouvements à mesure que le combat se poursuivait. L'arme rudimentaire qu'il employait ne se brisait pas contre son fauchard, ce qui était à mettre à son crédit. Il était fort et rapide, et ses mouvements suffisamment variés pour qu'il soit difficile de les anticiper.

Cela ne suffirait pas à le mettre en difficulté, analysa-t-il de façon froide et détachée. Il n'en tirait pas le moindre orgueil ; ce n'était qu'une simple information.

Déjà, le guerrier reculait sous ses assauts et il sentait venir l'instant où cette risible chose de chair encagée dans du métal allait perdre ses forces. Ils avaient déjà livrés plusieurs combats avant d'arriver ici, dans cette pièce où il avait fait converger sa garde d'élite. Satisfait, il constata que celui dont l'épaulette était bleue s'était écroulé, abattu par une salve ayant déchiqueté le torse de son armure. Cela ne modifia en rien son schéma d'assaut. Il continua à faire reculer son adversaire, sachant que ce n'était plus qu'une question de secondes.


***

- Ils ont eu Quintus ! hurla Gregor ! Je ne capte plus aucun signe vital ! Quintus est mort bon sang !
- Ils vont le payer ! hurla Sandro en semblant perdre la dernière parcelle de contrôle qu'il exerçait sur sa fureur. Lui aussi souffrait de multiples blessures superficielles dues à des tirs.

Wulfric bloquait les coups avec de plus en plus de difficultés là où son opposant qui ne connaissait pas la fatigue multipliait les assauts, s'approchant toujours plus prêt du centre de la pièce. Il stoppa net son pas et hurla un cris Fenrissien en tentant de reprendre le dessus dans un sursaut d'adrénaline. Peine perdue.

Le seigneur Nécron usa d'une de ses mains pour écarter le manche de sa hache et le frappa vivement d'un unique coup de son fauchard qui arracha net son casque et une partie de son épaulette. Il s'effondra à plusieurs mètres en arrière alors que xénos s'avançait pour porter le coup de grâce.

***

"Sans fausse note", pensa le seigneur. "Pour Celui qui nous Apporte la Nuit et ses ténèbres".


***

L'abomination mécanique leva le bras et abattit son fauchard à l'emplacement où se trouvait le Space Wolf. Il aurait sans aucun doute mis fin à sa vie si Azador n'avait pas détourné le coup du bout de sa rapière énergétique, qui se brisa sous l'impact. Son épaule fut également démise dans l'opération, mais il trouva tout de même la force de hurler :

- Capitaine ! Maintenant !

Wulfric se releva d'un bond et saisit le seigneur surpris par cette manœuvre, avant de le jeter au cœur du caisson désormais découvert.

Azador utilisa son dernier bras valide pour presser de toutes ses forces contre une sorte d'interrupteur. Le seigneur n'eut qu'à peine le temps de se relever et d'armer un nouveau coup, lorsque tout cessa autour de lui. Le champ de stase, cette merveille de technologie capable de paralyser le temps, venait d'être activé.

A l'instant même où leur maître fut coupé d'eux par son emprisonnement dans une réalité temporelle différente, les troupes de la cité se remirent immédiatement à "penser" d'une façon bien plus simple et moins pertinente sur le plan tactique. Les protocoles automatisés des immortels étaient loin d'être ridicules mais infiniment en deçà de ce qu'ils pouvaient faire sous l'autorité directe d'un chef créé dans le but de les commander. Cet instant de flottement dans leur programmation fut tout ce dont l'escouade avait besoin.

Ils se ménagèrent immédiatement un couloir de replis, à la seconde où l'interrogateur cria, malgré sa douleur :

- Cible capturée ! Ralliement escouade ! La cible est capturée !

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits


Dernière édition par Farmace le Lun 13 Avr - 2:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Dim 12 Avr - 20:50

Que vont t'il bien pouvoir faire d'un seigneur nécron, voila qui m'intrigue. A moins qu'ils ne capturent toute son armée, il servira pas à grand chose contre les tytys.

Après c'est peu être pour étudié les technologies, on voit bien que l'inquisiteur n'en est pas à son coups d'essai avec les technologies xenos. Mais une étude technologique risque de prendre du temps et j'ai pas l'impression que l'invasion tyranides leurs en laisse beaucoup.

Sinon à un moment quand j'ai vu l'inquisiteur qui demandé à approché le caisson du seigneur, je me suis demandé si l'objectif était pas de leurs offrir une écharde C'Tan en échange de l'aide des nécrons contre les tytys.

Voila pour les réflexions, sinon pour le style c'est toujours aussi bien, j'ai remarqué un petit oublie dans une phrase : "... grande lame énergétique en taillant sa aucune subtilité ..." y'a la moitié du mot "sans" qui ont été déphasé, maudit spectre Very Happy .

En tout cas je me demande si on approche de la fin ou si y'a encore beaucoup de chapitre. Je verrais bien tout ça finir au chapitre 13, c'est un beau nombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Dim 12 Avr - 22:30

Galdros toujours premier sur le terrain !

Merci pour ta remarque sur l'oublie, c'est le défaut d'écrire à des heures aussi tardives ^^

Concernant la raison du pourquoi cette capture, elle sera de plus en plus évidente au fil des chapitres qui restent ^^

Concernant leur nombre, je suis incapable de tire combien il y en aura au total. Tout ce que je sais est que j'ai une histoire précise en tête et que les chapitres se poursuivront au fur et à mesure que l'histoire suivra son cours. Il y en aura beaucoup plus que 13, c'est tout ce que je peux affirmer Wink

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasquit
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Lun 13 Avr - 0:54

Toujours aussi bien, j'ai beaucoup aimé ce chapitre Smile Pour moi il capture le seigneur pour étudier plus en profondeur la race nécrons, ou alors peut être pour s'en servir comme monnaie d'écahnge ou que sais-je ^^ En tout cas, hâte de lire la suite Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Lun 13 Avr - 2:24

Merci beaucoup Kasquit ! Tout sera révélé bientôt !

(et j'ai corrigé les fautes de mon texte, y avait du boulot !) ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Lun 13 Avr - 3:58

Je pense pas qu'il y en avait autant que dans un de mes textes Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Lun 13 Avr - 7:45

Ceci dit sans la moindre offense Galdros : effectivement ^^ Mais d'un autre côté si j'ai la prétention de corriger les autres je dois tout faire pour être irréprochable à ce niveau là sinon crédibilité zéro ! ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickail
Scarabée
Scarabée


Messages : 37
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mar 14 Avr - 0:26

Ho ben mince je pensais que le caisson servirait à recalibrer "l'ordinateur" de la cité pour faire en sorte que tous les Nécrons obéissent aux SM. suis d'autant plus curieux de savoir ce qu'ils vont faire du seigneur du coup...
Sinon comme d'hab hein très bien !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mar 14 Avr - 2:05

Merci beaucoup Mick !

C'est vraiment cool de voir vos idées et spéculations, ça montre que j'ai eu une idée originale et que je suis arrivé à vous faire vous interroger comme il se doit !

La suite arrivera bientôt, en espérant que je n'aurais pas le retard habituel ^^

Merci de me lire les gars, vous êtes vraiment géniaux.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kasquit
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 16/07/2012
Age : 20

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mar 14 Avr - 11:47

C'est nous qui te remercions d'écrire pour nous, c'est génial ce que tu fait Smile Et oui le suspens continue de monter, chapitre en chapitre ^^ Que va il se passer?? La suite, au prochain chapitre Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mar 14 Avr - 13:24

En espérant que ça continue de plaire et que vous ne soyez pas lassés Wink

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mar 14 Avr - 22:09

Tiens une question que je me pose. A tu mis ton texte sur d'autre forum tel le warfo ? Ou somme nous les seuls privilégié ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mar 14 Avr - 23:44

Vous êtes les seuls car je ne suis pas inscrit sur le warfo. Toutefois si vous voulez les partager dessus en précisant bien que c'est moi l'auteur bien sûr, (j'ai eu des expériences douloureuses en la matière), donc en indiquant mon pseudo et tout le bazar, je ne m'opposerais pas à l'idée. D'ailleurs s'il y a même carrément une ou plusieurs bonnes âmes qui voudraient me transmettre les commentaires pour peu qu'il y en ai, je lui serais infiniment reconnaissant.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucanoptek
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 17
Localisation : Bretagne Cote d'Armor

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mer 15 Avr - 23:41

Comme d'habitude excellent travaille !
J'ai adoré ce moment: "On croirait voir un Dreadnought qui essaye de danser sur un Land Raider en mouvement !" Very Happy
Bon courage pour la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Mer 15 Avr - 23:47

Merci beaucoup Lucanoptek !

La semaine est déjà bien entamée, la suite ne va pas tarder ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artefact
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Dim 26 Avr - 8:30

Salut Farmace.

Ca se lit tout seul comme d'habitude. J'ai eu la sensation que ce chapitre était plus long que les autres, serait-ce un tournant dans ton récit?

Quelques fautes en début de textes, des oublis de pluriels:

ainsi que les ronronnementS régulierS des serviteurs qui portaient le caisson.

Si vous comptez les laisser seuls ici, commença le fils de Russ d'une voix atrocement calme, je peux vous garantir que les Nécrons seront le moindre de vos problèmeS !


J'ai bien aimé de décalage entre Azador qui panique en voyant les dégâts et les Space Marines qui enregistrent simplement leur état de santé, parfois catastrophique, avec flegme!

Effectivement, comme les autres lecteurs, tu nous vends du mystère avec cet enlèvement de Seigneur Nécron.

Merci pour ce texte, c'est toujours aussi bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Dim 26 Avr - 10:29

Merci infiniment Arte ! Il semblerait que j'ai un lourd boulot de correction. Quand au 12 ce sera pour demain, là je ne suis pas assez en forme ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson First
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron


Messages : 69
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 16
Localisation : genève

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   Lun 2 Mai - 0:48

Pauvre fils de Sanguinius... Encore 1 qui résiste de peu à la rage noir.

En rapport avec Warfo. Je ne le ferais pas, c'est à TOI l'honneur d'y poster, CAR c'est TOI l'écrivant pas nous.

Je n'ai pas encore lu les autres chapitres. Mais pour l'instant j'avais pensé que dans ce misterieux caisson il y avait une fraction de C'tan

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le mal Chapitre 10 : Terre, Ciel et Tourments
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ciel et terre ultimus !
» Créer Ultime Ciel et Terre
» quel est l'arme de base pour faire le ciel et terre ultimus
» Ciel bleu, terre azur.
» Entre Ciel & Terre (David Reynaud)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: