Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Dim 10 Mai - 13:16

Il était contraint à l'immobilité, solidement entravé dans des liens trop durs même pour lui, reliés à des compresseurs qui accentuaient leur pression à chaque fois qu'il prétendait tirer dessus. L'opposition de sa force physique seule à celle d'une machine de plusieurs tonnes. Il avait déjà assez tiré sur les maillons pour fragiliser la chaine d'acier qui avait dû être remplacée par une plus solide en adamantium. Il avait vociféré des insultes et des menaces jusqu'à être laissé seul dans les ténèbres d'une salle étrange ; il ignorait s'il s'agissait d'une cellule, d'une infirmerie, ou d'un atelier mécanique. Peut-être même était-ce un mélange des trois.

Des tables métalliques sur lesquelles reposaient plusieurs outils à usage indéterminé étaient proches de la couche spéciale sur laquelle il était lui-même prisonnier. Des clignotements réguliers venant des murs qui l'entouraient renvoyaient vers lui de très légers reflets verts, rouges et orangés, accompagnés des bips incessants d'une borne médicale liée à ses constantes vitales.

Un bourdonnement sourd et profond montaient depuis les entrailles du titanesque vaisseau, semblable au râle des monstres marins des profondeurs décrits dans les anciens mythes terriens. Le monstre respirait, et Sandro cherchait encore un moyen de lui couper le souffle.

Plusieurs secondes avant que la porte ne s'ouvre il sut que quelqu'un allait arriver, ses sens surdéveloppés lui ayant fait remarquer les subtils changements dans certaines constantes des machines environnantes, ainsi que le son des pas dans le couloir, malgré la distance et la porte magnétiquement fermée.

Il sut qu'il s'agissait d'une femme dès qu'elle fut dans la pièce, à son pas léger et à son souffle , ainsi qu'au parfum qu'elle portait. Il dût attendre qu'elle ne vienne se placer dans son champ de vision restreint pour avoir confirmation de ce qu'il savait déjà. A côté d'elle se tenait une personne au sexe impossible à déterminer sous son masque d'acier et de rouages, sa physionomie cachée derrière les amples robes rouge du culte martien. Sandro devina aisément qu'il ne s'agissait que d'un hologramme car outre le fait qu'il n'émettait aucun son, il ne se dégageait pas de lui la plus petite odeur, et le Blood Angel savait à quel point les serviteurs de l'Omnimessie aimaient à s'oindre d'huiles consacrées. Lubrifiants d'articulations mécaniques, ozone résultante aux champs de force protecteurs, poudre et plasma des armes dissimulées, huiles utilitaires ou sacrées... Il était difficile d'être moins discret qu'un membre de l'Adeptus Mechnicus en terme de fragrances.

- Les maîtres des lieux, je suppose. cracha le Blood Angel avec ironie. Pardonnez moi si je ne me lève pas.
- Sandro Callichiaveli du révéré chapitre des Blood Angels et membre de la Deathwatch, répondit simplement la femme. Nous sommes navrés de devoir vous rencontrer en pareilles circonstances. Vous serez libéré aussitôt les réparations de votre navette Arvus effectuée. Un message astropathique avec vos coordonnées exactes sera communiqué au capitaine du vaisseau sur lequel vous voyagiez. Nous n'avons fait qu'un petit saut, cela ne devrait pas prendre plus de deux jours ; l'Empyrean est calme dans cette région de l'espace.
- Assez téméraires pour vous opposer à l'autorité d'un Haut Seigneur Inquisiteur, mais pas fous au point de vous rendre responsables de la perte d'un membre de la Chambre Militante, pas vrai ? Si vous pensez que vous n'avez pas déjà tout mon ordre et mon chapitre à dos, ainsi que ceux de mes frères, votre arrogance dépasse votre sens de la survie.
- Le Seigneur Inquisiteur Talaran est une vermine de la pire espèce pour qui les accusations d'Hérésie n'attendent que de devenir officielles. S'il n'était pas aussi doué pour s'entourer de fripouilles dissimulant ou détruisant les preuves qui devraient s'accumuler contre lui, il y a longtemps qu'il aurait été radié et exécuté. Je vous conjure de croire que...
- Si vous essayez de me faire croire que celui pour qui vous travaillez est un modèle de vertu et vous la sœur jumelle de Sainte Célestine, cracha Sandro qui perdait patience, je peux vous épargner la suite du petit discours préfabriqué que vous avez sans doute répété depuis des mois quand vous avez prévu de saboter notre intervention. J'ai près de deux siècles d'existence, interrogatrice ! J'ai déjà vu assez d'inquisiteurs des divers Ordos se livrer des guerres privées sous couvert de "sacré" ! De ce que j'en sais un de nos membres est mort et quatre autres disparus ! Vous nous avez pris ce qui était exigé de nous sous prétexte de vol de "techno-hérésie" et avez ruiné nos efforts et nos sacrifices ! Vous nous avez volé notre victoire !

Sandro vociférait à présent comme un fou furieux, la rage qui l'emportait semblait faire bouillonner son sang de l'intérieur. Les diodes rouges et orangées qui continuaient de renvoyer leurs lueurs sur son visage donnaient l'impression que la lumière émanait de ses propres pupilles.

L'interrogatrice faisait des efforts visibles pour ne pas reculer malgré les entraves dans lesquelles le Space Marine était prisonnier.

L'hologramme matérialisé à ses côté était, lui, parfaitement immobile. Pas un mouvement n'anima son visage lorsqu'il prit la parole.

- Nous avons parlé avec votre capitaine il y a peu. Au moins pouvez-vous ôter son nom de la liste de vos inquiétudes. Concernant votre "cible de capture" des accords spécifiques entre les plus hautes autorités des Magos de l'Adeptus Mechanicus et l'Inquisition ont été passés précisément pour éviter que des arrivistes ne puissent faire ce qui leur chante avec des choses qui les dépassent. L'interrogateur Azador est protégé par le nom de son maître pour l'instant, mais il figure déjà sur la liste des techno-hérétiques pour cette action. Vous et vos frères avez été abusés ; vous êtes victimes de criminels ayant usé d'une autorité imméritée. Comprenez donc que nous sommes dans le même camp, Astartes.

Sandro ne répondit pas durant quelques secondes, et il donna vraiment l'impression à ses interlocuteurs qu'ils étaient parvenus à insinuer en lui le germe du doute, jusqu'à ce qu'il se mette à sourire, puis à rire de façon presque hystérique.

- "Techno-hérétique", parvint-il finalement à articuler. Je ne comprenais pas en quoi le Mechanicum et sa clique d'emmerdeurs pouvait être assez intéressés pour venir dans ce secteur avec un vaisseau-relique assez précieux pour acheter plusieurs planètes. A présent tout est clair ! Vous auriez pu nous contacter directement pour nous informer que cette mission était une imposture, chose impossible si vous n'aviez pas le soutien direct d'un conseil de seigneurs inquisiteurs complet pour accuser un de ses pairs. Il est donc clair que ce n'est pas le cas, mais l'autorité dont vous disposez sur la Deathwatch aurait au moins pu vous faire retarder ou annuler cette mission avant même qu'elle ne parte. Pourtant, non comptant de n'être pas intervenus du tout, pas même une plainte officielle, vous arrivez à l'exact bon endroit et au bon moment pour venir nous récupérer avec notre colis "hérétique" en prime, preuve que vous êtes parvenu à espionner avec succès les hommes de Talaran pendant des mois. Et malgré les accointances que votre maître doit avoir avec le Mechanicum, je doute qu'il serait parvenu à détourner un Archimagos Explorator de sa "sainte quête éternelle" simplement pour lui faire plaisir. Il ne fait aucun doute que la nature de notre colis est votre objectif ! Vous nous avez poignardé dans le dos pour ce Xénos que nous avons encagés en utilisant la double autorité de l'Adeptus Mechanicus et de l'Inquisition. Votre plus gros problème à présent, cela va être de faire passer ça pour une action légale alors qu'un seigneur inquisiteur directement opposé au vôtre et encore en fonction s'opposera à vous, et que la Deathwatch ne tolérera pas une action d'espionnage aussi minutieusement menée contre elle, connaissant l'extrême niveau de sécurité des informations sur ses missions. Vous pensez pouvoir manipuler un fils de Sanguinius avec des procédés aussi grossiers ?! Je vous conseille vivement de me bourrer des drogues les plus puissantes dont vous disposez, interrogatrice ! Car à l'instant même où ces chaînes m'auront été enlevées, je jure que je ferais tout pour réduire ce nid de vipère en cendres !

L'expression de l'interrogatrice était restée parfaitement égale pendant toute l'analyse du Blood Angel, mais il se devinait en elle une nervosité en partie trahie par la sueur qui commençait à perler sur son front.

- Je regrette que nous n'ayons put vous faire entendre raison, dit-elle finalement avant de se retourner dans un mouvement raide semblable à un demi tour militaire. Nous vous ferons libérer. Sous peu.

Puis elle quitta la pièce sans un mot de plus, l'hologramme de l'Archimagos s'étant évanoui sans rien ajouter.

***

Il avançait depuis des heures, laissant derrière lui des pièges fabriqués avec du matériel improvisé, et toujours soucieux de provoquer un maximum de confusion, il avait tout prévu pour qu'ils servent de brouilleurs quant à sa position supposée.

Il ne sous-estimait pas ses adversaires une seconde. Si des membres de l'Imperium étaient susceptibles de le repérer malgré ses capacités exceptionnelles, c'étaient sans aucun doute ceux du Mechanicum. Leur maîtrise de la technologie permettait des choses que même un Raptor n'avait pas été formé à éviter.

Ryanor ne se faisait aucune illusion. Avoir été formé par la Deathwatch en plus de ce que ses maîtres au sein du chapitre lui avait appris faisait de lui un des Space Marine les plus doués pour la furtivité de toute la galaxie. Pour autant, cette situation ne pouvait pas s'éterniser. Le plan d'action décidé devait être mis en application le plus rapidement possible.

Passant sous la voûte d'un plafond haut perché, il débrancha délicatement un jeu de câbles qu'il remit en place dans un ordre différent. Il sourit sous son casque face aux données qui s'affichèrent à l'écran.


***

Drusille Primadel Famogoria de Chresstige.

Un nom qui par sa seule longueur était censé envoyer un message à ceux qui s'adressaient à elle. Un nom qui s'était avéré vide de sens quand le Blood Angel s'était mis à lui hurler dessus.

Elle avait ressenti ce même sentiment de peur continu et pourtant contenu qu'elle ressentait chaque jour quand elle travaillait dans les bordels de Valpurga Secundus. Une part d'elle-même avait toujours voulu croire que c'était le destin, la volonté de l'Empereur en personne, qui l'avait extraite de sa triste position sociale, lorsqu'elle avait tué cet officier saoul qui la battait, attirant sur elle l'attention des autorités inquisitoriales qui avaient choisis d'utiliser au mieux ses capacités de persuasion. Simple agent double sans carrure au départ, elle était alors âgée de treize ans. Lorsqu'elle s'était avérée être assez efficace et maline pour déjouer les pièges tendus par ses propres employeurs, elle avait été sélectionnée pour une formation aux arts du combat pour laquelle ses talents de souplesse en avait faite une escrimeuse de grand talent. Rattachée à la suite d'un inquisiteur dont elle ignorait tout, elle s'était démarquée de ses camarades par une opiniâtreté motivée par sa volonté de revanche contre un début de vie abominable qui lui laisserait des cicatrices éternelles.

Mais elle savait que le mot qui s'appliquait le mieux à résumer sa vie était celui-ci : hasard.

Le hasard avait fait qu'elle plutôt qu'une autre avait été recrutée par cet ordre tentaculaire qui la terrifiait autant que ses ennemis officiels. A juste titre.

Le hasard avait fait qu'elle s'était retrouvée auprès d'un inquisiteur bienveillant envers elle.

Le hasard avait fait qu'elle avait survécu plutôt que nombre de ses camarades.

Le hasard l'avait amenée sur la route lui ayant fait résoudre une enquête sur un culte dissident voué au Bien Suprême des Tau, et nommer interrogatrice.

Son adoption par une famille noble à la botte de son maître ne devait rien au hasard en revanche. Elle avait déjà dû changer d'identité plusieurs fois après tout.

Durant ces années elle avait développé des talents martiaux, mais également d'enquête, de manipulation, de traitement des informations selon des standards d'efficacités et d'excellence qui ne pouvaient pas être plus élevés. Parfois, elle avait également dû user des talents appris lors de son précédent métier... Elle avait également appris à commander, à se faire craindre et respecter.

Et malgré tout cela, face à la colère du Space Marine, les réminiscences des plus abominables instants de sa jeunesse lui étaient revenus comme si elle était restée cette enfant apeurée contrainte de se saisir d'un tesson de bouteille pour tuer cet officier ivre mort. Face à lui, ses années d'expérience et d'entrainement avaient été balayées ; et il était sans armure et lié à une table...

L'interrogatrice frissonna en repensant à la menace qu'il avait formulé.

Elle avait ouvert sa veste d'officier sur le devant, révélant un haut de tenue militaire serré mais à la texture souple. Elle avait eu besoin de cela pour retrouver un souffle régulier. Retirant soigneusement les pinces qui assuraient la tenue de sa coiffure, elle regarda son reflet dans le miroir de la minuscule chambre qui lui avait été donnée. Elle fit couler un peu d'eau et s'en aspergea le visage afin de chasser les idées noires qui l'assaillaient. La mission était un succès, quoi qu'ait pu en dire l'Astartes. Le conflit d'autorité qui allait en découler ne dépendait pas d'elle.

- Vous êtes perturbée, dame Drusille.

Seule une parfaite maîtrise de ses réflexes lui permit de ne pas sursauter.

Elle se retourna lentement avec une lenteur et une économie de mouvement destinées à montrer à L'Archimagos Explorator Byzantia Ercellis qu'elle n'était pas surprise une seconde de sa visite. Faisant face à son visage lourdement mécanisé et totalement dépourvu de la plus petite trace humaine, elle afficha l'expression sévère qui constituait son masque habituel depuis bientôt vingt ans.

- Vous m'aviez garanti un certain niveau d'intimité, Byzantia. Dois-je également m'attendre à votre visite lors de mes ablutions ?
- Quand bien même ce serait le cas, serait-ce vraiment un problème ? Je vous rappelle être au delà des considérations basiques de la chair depuis plus d'une décennie.

Il disait vrai. Byzantia avait à sa propre demande été génocastré durant l'une des nombreuses fois où il avait fait remplacer ou fusionner son corps de chair avec du métal. Mis à part le fait qu'il avait deux bras et deux jambes, il se devinait à peine qu'il ait jamais pu être un humain jadis. Ses lourdes robes rouges recouvraient la quasi totalité de son corps, cachant des secrets et des menaces dont l'interrogatrice avait malgré tout pleinement conscience. Être bien informée était son métier.

- Êtes-vous venu me voir pour me dire que je ne vais pas bien et que vous êtes susceptibles d'arriver ici y compris pendant ma douche, Archimagos ?
- Votre sens de l'ironie est malavisé, dame Drusille. Mon inquiétude est sincère.
- Et quelle raison ais-je bien pu vous donner...
- Vous êtes anxieuse, car vous savez que la Deathwatch ne va pas en rester là. Vous espérez que notre ami mutuel a bien pesé le pour et le contre, mais ce sont là des considérations secondaires car portées sur le long terme. C'est ce que votre homologue, puis ce capitaine Space Wolf ont dit qui vous obsède. En attestent l'augmentation de votre rythme cardiaque depuis qu'ils nous ont informés...
- Qu'il manque une pièce au puzzle, je sais ! Ils nous ont serinés qu'il y avait deux Astartes dans cette navette, que nous tentions de dissimuler un meurtre et je ne sais quelles bêtises ! Mais ils n'ont aucune raison de nous accuser de ça plutôt qu'autre chose. Un membre de la Deathwatch est manquant et nous ne savons pas pourquoi !
- La navette a été fouillée de bord à bord, affirma Byzantia avec sa voix métallique au ton inexpressif. Nous avons pratiquement eu le temps de la désosser puis de la réassembler, la réparant gracieusement au passage. Un Space Marine en armure est suffisamment grand pour que douze de mes meilleurs technoprêtres avec le meilleur équipement qui soit puissent au moins détecter sa présence sur un vaisseau truffé de caméras, de microphones, de senseurs, d'auspex, de servo-crânes rattachés à la surveillance... Il y a des mouches dans ce vaisseau, l'avez-vous remarqué ? Chacune d'elle est une de nos création ayant demandé des années de travail de précision, spécialement faites pour observer et sécuriser. Il n'y a pas un boulon de ce navire qui me soit étranger. Vous devez cesser de vous en faire, interrogatrice. Nous venons de nous emparer du tout premier Seigneur Nécron en parfait état de toute l'histoire de l'Imperium et les études qui vont en découler...

La voix de L'Archimagos s’interrompit avec une soudaineté qui informa Drusille qu'il ne cherchait pas simplement ses mots. Il était probablement en train de recevoir une communication directement dans l'un de ses cortex artificiels.

- De menues affaire à régler, ma dame. Je vous enjoins de prendre du repos, la sécurité ici est infaillible. Je m'en porte garant personnellement.
- Puis-je vous demander quelles "menues affaires" ? demanda-t-elle en haussant un sourcil courroucé.
- Légers dysfonctionnements au niveau de certaines alimentations électriques. Les sauts au sein de l'Empyrean le plus calme ne se font jamais sans conséquence car les systèmes électriques de ce fier bâtiment sont restés sensibles. Aucun système n'est compromis de quelque façon que ce soit mais certaines équipes ont besoin de ma coordination. Je tiens à superviser moi-même tout ce qui doit avoir lieu ici. Si vous voulez bien m'excuser...

Il n'attendit pas qu'elle réponde et s'en retourna directement d'où il était venu, silencieux comme un fantôme.

A nouveau seule, Drusille constata amèrement que le laïus de Byzantia ne l'avait guère réconfortée. S'étendant sur sa couchette terriblement spartiate, elle ferma les yeux, murmurant d'une voix désapprobatrice :

- Infaillible... Ce mot ne signifie rien.
- Je me dois d'approuver.

La voix était profonde, caverneuse, et semblait provenir de très loin. Drusille n'eut même pas le temps de crier quand elle réalisa qu'il y avait un Astartes en armure dans ses quartiers.

- Interrogatrice, dit-il simplement, vous avez quelque chose qui nous appartient.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits


Dernière édition par Farmace le Dim 10 Mai - 23:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artefact
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Dim 10 Mai - 18:46

Preum's!!! Eheheh

Besoin d'une petite relecture des deux premiers paragraphes pour petites corrections (fautes et ponctuation).

Deux répétitions pour Sandro: entravé et cracha.


L'inquisitrice s'étoffe, nickel, un nouveau personnage apparaît, les dialogues sont savoureux, le cliff de fin est réussi, tiens mais j'ai encore lu un bon chapitre ^^

Que du bon donc, encore et toujours bravo!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 3:50

Merci Artef ! J'espère avoir d'autres retours assez vite, vu que ce chapitre est l'un de deux plus contemplatif, les réactions vont donc attiser ma curiosité ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucanoptek
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 17
Localisation : Bretagne Cote d'Armor

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 6:06

J'adore la fin !il s'approche et la...BOU !Fin de l'inquisitrice,heureusement pour elle qu'elle n'est pas cardiaque ! Very Happy
Mai du coup elle parais moins "méchante" vu qu'elle a une histoire,peut être va t-on découvrir qui tire les ficelles ?
Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 6:14

Merci Lucanoptek ! Je suis heureux que la fin te plaise ^^

Effectivement, Drusille est une antagoniste par rapport à nos "héros" que nous suivons depuis le début, mais il faut se dire qu'elle n'est pas une méchante en tant que telle, elle suit simplement les ordres qui lui sont donnés au sein d'un conflit interne. Deux seigneurs inquisiteurs se tirent dans les pattes, elle est dans l'équipe deux, cela ne fait pas d'elle une immonde sa**pe ^^ Je voulais créer une "méchante" qui aurait pu avoir le rôle d'héroïne et ne l'a pas simplement car ce n'est pas son histoire que l'on suit ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 6:35

Pauvre inquisitrice, entre un technoprêtre est un astartes ... faut vraiment qu'elle investisse dans une serrure pour sa porte.

Je paris que dans le prochaine épisode elle va dire : "Bon sang on peut pas roupiller 5 min, dehors, revenez demain et n'oubliez pas les croissants."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 7:01

Non, en référence à mon enfance (et malgré le fait que ce ne soit pas le doublage d'origine) elle va dire ce que dit Bugs a 1,35 :

http://fr.hellokids.com/c_15791/videos/dessins-animes/videos-bugs-bunny/bugs-bunny-episode-6-operation-lapin


^_^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 7:29

Ah tiens au début quand j'ai lu bugs dans ton texte je pensais à un insecte.

Enfin sinon moi personnellement je plains un peu le pauvre coyote et me demande comment il fait pour ne pas mourir de faim (peu être qu’Acmé lui offre un sandwich tout les 5 caisses d’explosifs.)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 7:55

On peut effectivement se poser la question ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mickail
Scarabée
Scarabée


Messages : 37
Date d'inscription : 28/01/2015

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 13:32

OMG j'adoooooooooore!!!!

Vu l'heure j'ai pas plus constructif xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3324
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 11 Mai - 13:45

Repasse demain alors, parce que je serais curieux d'avoir tes impressions en détail ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson First
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron


Messages : 69
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 16
Localisation : genève

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   Lun 2 Mai - 18:38

Génail ^^
J'avous qu'investir dans une serrure sa ne serais pas de trop pour elle. Elle va finir par dormir un fusil à pompe pointé sur la porte XD

À pars sa toujours très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le Mal Chapitre 14 : La seconde tête de l'Aigle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jsépu] Chiousei - Démoniste destruction, seconde spé démono
» Seconde vague skaven
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: