Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Dim 17 Mai - 15:00

Les couloirs étaient plongés dans un halo rouge infernal qui donnait à la scène un côté malsain. Des alarmes résonnaient et faisaient entendre leurs cris comme des sentinelles aussi impuissantes qu'enragées.

Elle avait l'impression d'être sanglée à un blindé qui chutait d'une falaise ; il était à parier qu'elle avait déjà plusieurs contusions, peut-être même quelques côtes fêlées.

Prisonnière de l'étreinte du Raptor, elle subissait sa course effrénée et silencieuse au point d'en être surnaturelle. Cet homme mesurait près de deux mètres soixante, engoncé dans cette armure d'un noir de nuit incroyablement épaisse faite de céramite, d'acier, d'adamantium, et de matériaux dont elle n'avait probablement jamais entendu parler. Et pourtant, il se mouvait avec l'aisance et la grâce d'un rapace que jamais sa proie n'entendrait avant qu'il ne soit trop tard. Ainsi retenue entre ses serres, elle ne pouvait pas plus bouger que crier. Quand bien même l'aurait-elle pu, elle ne l'aurait pas fait. Elle se souvenait trop bien de leur conversation.

Lorsqu'elle l'avait vu, elle avait tenté de paraître normale, de cacher sa surprise, et savait ne pas y être parvenue. Le simple fait que ses pupilles se soient dilatées avait dû être remarqué. Rien n'échappait aux Astartes, elle le savait mieux que quiconque.

- Vous n'êtes pas là pour me tuer, sinon je gage que ce serait déjà fait.

Elle avait parlé d'une voix froide et analytique. Son ton avait pourtant laissé échappé le léger tremblement de gorge d'une peur sous-jacente impossible à réprimer totalement.

Il avait retiré son casque, probablement par politesse. Son visage couturé de cicatrices avait l'étrange beauté guerrière de ceux qui ont fait des champs de bataille leurs fiefs.

- C'est une évidence, avait-il répondu. Passons nous donc des formules de politesse. Vous allez m'emmener au caisson dès maintenant en me faisant profiter de vos codes d'accréditation.
- C'est impossible. Il faut absolument que vous compreniez...

Il l'avait saisie à la gorge et la tenait d'une poigne d'acier ne laissant aucun  doute quant à la facilité qu'il aurait à la tuer. Elle était telle un bébé entre les mains d'un dieu de la guerre : sans défense.

- Vous essayez de gagner du temps, interrogatrice. Vous pensez avoir envoyé un message d'alerte par les puces dissimulées sur vous. Il y en a cinq sous cutanée, une dans le pommeau sous la garde de votre épée, deux dans les talons de vos chaussures, et un dans une dent creuse. Mon armure bloque absolument tout, et vos appels sont totalement muets. Vous êtes seule, et vous êtes à ma merci. Ne jouez pas avec ma patience. J'en ai très peu en réserve pour ceux qui prétendent ruiner les efforts de mes frères et les miens. Où vous me dirigez au caisson ou je vous écrase comme l'insecte insignifiant que vous êtes.

- Vous... n'oserez pas... parvint-elle à articuler avec la gorge prisonnière de cette mortelle étreinte. Je... Je suis l'Inquisition...

A cette menace implicite, Ryanor avait sourit, d'un horrible sourire lui donnant l'air d'un fou prêt à affronter l'univers entier. Il répondit finalement :

- Je suis la Deathwatch.

Il l'avait alors relâchée, quand il avait vu dans ses yeux la peur trahissant une angoisse consciente de sa détermination.

- Où est le caisson, demanda-t-il alors sur le ton de la conversation en remettant son casque.
- Partout et nulle part, dit-elle en massant sa gorge endolorie.
- Je n'aurais bientôt plus de patience du tout, interrogatrice.
- Je suis sérieuse, répondit-elle précipitamment. Le caisson a été placé sur un système de rails internes aux vaisseau afin d'être en permanence en mouvement, il n'est jamais arrêté dans une salle en particulier, ce qui fait personne ne peut se retrouver seul en sa présence. Il bouge sans arrêt selon des itinéraires reprogrammés en permanence selon des algorithmes décidés au hasard. C'est l'Archimagos en personne qui les calcule. Il est le seul à toujours savoir où se trouve le caisson.
- Ingénieux, commenta le Raptor d'un ton contrarié. Un système trahissant une telle paranoïa tend à indiquer qu'il vous accorde une grande confiance pour vous en avoir livré le secret.
- La confiance n'a rien à voir la-dedans, dit-elle d'un ton froid. Cette idée est la mienne. L'Archimagos l'a adoré.
- En temps normal ce serait presque sans faille, et à moins d'un hasard extraordinairement malchanceux, des personnes qui aborderaient le vaisseau auraient toutes les peines du monde à le retrouver. Mais ce plan ne tient pas compte d'une donnée essentielle.
- Laquelle ? demanda-t-elle, méfiante.
- Moi.

***

Drusille vomit pour la troisième fois depuis le début de cette course folle. Ainsi secouée par le pas de course horriblement véloce de son kidnappeur, il lui aurait difficile de résister. Il n'avais pas fait le moindre commentaire à ce sujet. De fait, il n'avait pas prononcé un seul mot depuis qu'il l'avait emmenée de force.

Elle ignorait tout de son plan, mais il se dégageait de lui une confiance absolue, tant qu'il ne semblait même pas se sentir réellement en danger.

De fait, il était libre de tuer là où tout ce que l'on pourrait opposer à celui serait sans doute tenu de tout faire pour simplement le neutraliser. Tuer un membre de la Deathwatch était sans doute la pire idée possible pour quiconque était loyal à l'Imperium, et les meilleures justifications du monde ne suffiraient jamais à excuser pareil acte. Drusille se demandait néanmoins si le guerrier de la chambre militante de l'Inquisition réalisait la valeur extrême de ce qu'ils avaient arraché au cœur de la planète.

Un Seigneur Nécron en parfait état.

Même pris dans un champ de stase, le seul fait de pouvoir l'observer sous toutes les coutures, de faire des tests par dizaines de milliers, de le passer à divers spectromètres, cela relevait de l'unique. Jamais cela n'avait-il pu être réalisé dans toute l'histoire de l'Imperium ! Si Byzantia ramenait pareil spécimen sur Mars, il était garanti de devenir l'un des membres les plus importants et honorés de l'Adeptus Mechanicus tout entier. Des systèmes planétaires placés sous contrôle du Mechanicum lui seraient sans doute donnés, et son autorité connaitrait peu d'égaux.

L'interrogatrice avait conscience qu'elle servait autant de guide que de passe et e bouclier vivant. Mais elle n'avait guère de doutes : entre sa vie et le caisson, Byzantia n'hésiterait pas un millième de seconde. Celle du guerrier de la Deathwatch était déjà plus précieuse en elle-même.

***

Sitôt sortis de ses quartiers, il l'avait portée jusqu'à un dédale de câbles et de tuyaux situés dans des zones normalement inaccessibles à quiconque ne saurait pas voler. Il avait alors branché son armure sur ce qui ressemblait à des terminaux secondaires et de basiques cogitateurs de secours ne pouvant que gérer de petites fonctions spécifiques et limités en termes de champ d'action. Drusille avait alors compris d'où venaient ces pannes dont lui avait parlé l'Archimagos plus tôt.

- Écoutez, supplia-t-elle dans un souffle à peine audible, je suis certaine de pouvoir vous convaincre. L'interrogateur Azador est à botte d'un fou. Je...
- Un mot de plus, et il ne restera pas assez de vous pour fabriquer un cerveau-crâne.

Ce n'était qu'une heure plus tard qu'elle avait compris qu'il ne s'était pas contenté de mener de petites opérations propres à retarder le travail des technoprêtres et à les déconcentrer de tâches plus importantes. Outre le fait qu'il avait dirigé leur regard partout là où il le souhaitait, il était parvenu à repérer un des cogitateurs principaux en charge des acheminements des chariots de munitions. Dissimulé dans de très vastes conduits d'aération, il était parvenu à en prendre le contrôle en usant de codes détournés et validés à l'aide de son armure.

Pareille action aurait été vouée à l'échec dans le cadre d'une infiltration à long-terme, mais il n'avait eu besoin que de quelques heures.

Une fois au courant du système utilisé pour dissimuler le caisson, il n'était guère compliqué de le repérer, le seul chargement des rails internes du vaisseau se rendant partout et nulle-part à la fois s'avérant aisé à distinguer par rapport aux autres chargements destinés à des lieux spécifiques.

- C'est là qu'on va voir qui a la meilleure technologie, avait murmuré le Raptor pour lui-même.

Il avait activé avec sa rétine des commandes internes à son armure, propageant un code corrompu préprogrammé au sein du système, passant outre ses défenses qui n'étaient pas préparées à pareille agression. Les systèmes d'une Arche Mechanicus étaient parmi les plus complexes et les mieux défendus de la galaxie, mais les plus hautes autorités de l'Inquisition disposaient de soutiens au sein même du Mechanicum. Les conflits internes en son sein étaient toujours une excellente garantie d'avoir certains des plus talentueux travailleurs prêts à consacrer des décennies à créer des armes prêtes à planter dans le dos de leurs confrères de virtuels et non moins mortels poignards.

Bien entendu, jamais Ryanor ne serait parvenu à venir à bout des défenses de pareil vaisseau avec les simples systèmes intégrés à son armure. Mais forcer le caisson à aller là où il le souhaitait en détournant les rails et en changeant les bifurcations avant que l'on ne se rende compte de ce qui se passait, c'était tout à fait dans ses cordes. En revanche, il était certain que pareil système ne marcherait qu'une seule fois...

- Avez-vous déjà joué au Régicide, interrogatrice ?

Drusille avait été prise au dépourvu. Elle s'était attendu à tout sauf à ce qu'il l'invite à parler. Il devait vraiment vraiment être très sûr de lui...

- Bien entendu, avait-elle répondu à voix basse, mais que...
- Contrôler tous ces panneaux et les forcer à faire ce que je veux à un moment précis sans éveiller l'attention avant qu'il ne soit trop tard relève du calcul mathématique complexe. Cette situation entière est un calcul, une partie dans laquelle des pions se déplacent sans avoir conscience qu'ils sont dans un jeu. Je suis certain que c'est exactement ainsi que votre complice perçoit les choses.
- Je ne vois pas où vous voulez en venir.
- On bouge, avait-il répondu, entretenant son mystère.

***

Il l'avait à nouveau déplacée en passant par des lieux inaccessibles pour le commun des mortels évitant ou brouillant momentanément les systèmes de surveillance en faisant penser à de légers problèmes standards au niveau de gravité très faible. Dans la mesure où elle avait disparu de ses quartiers depuis des heures, Drusille se demandait si l'on était déjà à sa recherche, mais il était excessivement probable que la réponse était non. Elle aurait été facile à contacter au cas où l'on aurait eu besoin d'elle, et son absence de réponse aurait alors révélé une anomalie. Dans le cycle des routines du vaisseau, ils devaient être en plein milieux de la phase nocturne.

Pour peu qu'il ait trafiqué les images des caméras de sa chambre afin qu'elles répètent la même vidéo d'elle allongée en boucle, il pouvait bien s'écouler une éternité avant que le vrai problème ne soit détecté.

- Je suis épuisée, avait-elle alors dit. Où est-ce que tout cela nous mène, enfin ?!
- Silence.

La prisonnière réprima un juron. Elle n'avait aucune idée de là où elle se trouvait et la faim, la soif et la peur sapaient ses forces. Ce vaisseau faisait la taille d'une ville et de ce qu'elle avait pu calculer, elle avait déjà effectué plusieurs dizaines de kilomètres à travers les couloirs et les passages dérobés. Lorsqu'elle l'entendit pousser un petit grognement de satisfaction, elle remarqua enfin quelque chose qu'elle pouvait reconnaître.

Des balises de détresse psychiques.

- Capturer la Reine n'est toujours qu'une étape préalable, dit-il de sa voix rendue métallique par son casque. Il faut voir de façon globale. A présent, dites moi un peu, savez vous ce que nous faisons ici ?

Elle resta muette craignant la suite des évènements.

- Nous sommes hors du Warp, ajouta-t-il simplement.

Puis il pressa l'interrupteur sous lequel reposaient plusieurs serfs d'équipages et serviteurs lobotomisés massacrés et dissimulés adroitement.

- Que...
- Donner notre position à mes frères n'est guère pertinent tant que nous sommes en mouvement, n'est-ce pas ? C'est absolument vrai.

Il avait alors produit une sorte d'interrupteur qu'il avait pressé devant ses yeux. Sous son casque métallique cachant toute trace d'émotion avait résonné ses mots : "Partie terminée".

***

Des bombes à fusion sur les moteurs principaux, et des dégâts monumentaux qui prendraient des heures à être réparés. Drusille ne se serait certainement pas attendu à ça. Pour peu que le Raptor ne les ai pas déjà tués, les gardiens en charge de l'armurerie risquaient de très mal vivre la colère de Bizantia.

Les fameuses alarmes qui le harcelaient depuis lors s'étaient immédiatement déclenchées, en même temps que le système de Ryanor pour reprogrammer les rails. Le caisson allait arriver à une destination connue de lui seul à un moment précis. L'Archimagos éprouvait sans nul doute une rage inégalable, et tous les systèmes de défense avaient été activés à un niveau d'alerte maximal, comme s'ils subissaient un abordage massif.

A plusieurs reprises, ils avaient manqués de très peu de tomber sur des Skitariis armés jusqu'aux dents. A plusieurs reprises, le Raptor avait réduit en pulpe sanguinolente autant que huileuse certaines de ces escouades, sans même ralentir. Il se dirigeait clairement vers les hangars, et aucune porte ne parvenait à lui résister bien longtemps. La plupart du temps, il les contournait de toute façon.

Lorsqu'ils furent sur place, il la déposa au sol en lui ordonnant de se diriger vers une navette Arvus remise à neuf à côté de laquelle trônait le caisson, toujours placé sur les rails d'un train de munitions.

Drusille ne put qu'ouvrir de grands yeux ébahis en voyant qu'elle se trouvait face au Blood Angel dans son armure complète et remise à neuf, à quelques salissures près.

Sandro chargea immédiatement le caisson dans la navette tandis que Ryanor la forçait à y prendre place.

il y avait des cadavres de serviteurs partout, ainsi que des dizaines de Skitariis morts ou inconscients, qui jonchaient le sol.

Ils décolèrent sans un mot, jusqu'à ce qu'elle tente un ultime argument.

- Ils peuvent encore nous abattre.
- Et ainsi tuer deux membres de la Deathwatch, ainsi que leur interrogatrice, mais surtout leur précieux colis ? Vos arguments étaient meilleurs quand vous récitiez du par-cœur, la railla Sandro.
- Comment vous-êtes vous...
- C'est moi qui l'ai fait sortir deux minutes après votre petite conversation, l'interrompit Ryanor. Trouver l'armurerie où son équipement était fut très facile. Je suis presque jaloux quand je vois l'état impeccable dans lequel se trouve son armure. Les routines de réparation des technoprêtres appartenant à votre Archimagos sont remarquables.

Le son caractéristique d'une transmission entrante se fit entendre dans la navette et le fils de Sanguinius fit mine de la refuser, mais le Raptor l'en empêcha et laissa la communication s'établir. Ils étaient déjà au dehors quand le visage de Bizantia leur apparut.

- Je serais un menteur si je ne me déclarais pas admiratif de vos capacités, dit-il d'un ton qui se voulait neutre. Néanmoins vous sous-estimez mon personnel. Des dizaines de chasseurs infiniment plus rapides que votre navette sont en train d'amorcer leur phase de décollage. Ils ont largement les moyens de vous arrêter sans vous détruire. Évitons de prendre des risques inutiles et revenez.
- Aucun accès de colère pour ce que j'ai fait à vos moteurs ? Ma compréhension de la psyché humaine laisse à désirer à ce qu'il semble, ironisa Ryanor.
- Je suis bien plus qu'humain, et ce depuis longtemps déjà, répondit Byzantia d'un ton neutre. J'ai une armée de technoprêtres qui travaille aux réparations et ce depuis deux minutes à peine après l'explosion. Ce crime envers l'esprit de la machine est une preuve supplémentaire de votre admirable détermination, mais ne restera pas impuni. Pas plus que l'enlèvement d'une interrogatrice de premier ordre. Inutile de nier, nous avons eu tout le loisir de vous voir sur les capteurs internes de sécurité.
- Elle reste avec nous tant que nous ne sommes pas certains que vous n'aviez pas de plan de secours. Quant à mon "péché", je me ferais un plaisir de mener une retraite spirituelle au sein des forges de mon chapitre une fois rentré de cette mission quand nous l'aurons menée à bien.

Les chasseurs évoqués par l'Archimagos avaient bel et bien commencé à leur donner la chasse. D'ici quelques minutes ils seraient rattrapés.

- Nous avons expliqué que cette mission n'a pas lieu-d'être. Vous devez comprendre...
- Non, Archimagos Explorator Veneratus Bizantia, vous devez comprendre ceci : la Deathwatch ne répond qu'à ses maîtres, et les missions qui lui sont confiées le sont par une autorité incontestable. Vos arguments vous sauveront sans-doutes d'une accusation de trahison, mais gardez cela en mémoire : vous vous êtes attirés l'ire de chacun des chapitres de notre escouade ainsi que de notre ordre. Nous ne vous pardonneront jamais cet affront.

Ryanor parlait d'une voix calme, au timbre glacé. Il retira son casque.

- Voici mon visage, tâchez d'en retenir chaque trait, chaque marque, et chaque cicatrice. C'est le visage d'un fils de Corax qui contrôle sa colère. S'il doit y avoir un nouveau conflit entre nous, je ne me contenterais pas de frappes chirurgicales, comme tout à l'heure. Sous le commandement du capitaine Wulfric, je suis prêt à parier que nous pourrons réduire votre béhémoth en miettes !
- Quand on parle du... loup, dit Sandro en souriant sous son casque.

Le vaisseau inquisitorial attribué à leur escouade venait de jaillir du Warp à quelques centaines de milliers de kilomètres. Il avait subit diverses avaries, mais semblait prêt à agir.

La communication entre l'Arche et la navette fut instantanément coupée, tandis qu'une autre s'ouvrait avec le croiseur léger d'Azador.

- Il faut que je le vois pour le croire ! s'exclama la voix bourrue de Wulfric. Par le Père de Tous en personne ! Vous êtes... Bwarf ! Peu importe ! Dépêchez vous d'arriver ! Les chasseurs qui vous suivent n'oseront pas s'approcher trop près. Nos batteries sont chargées et prêtes à ouvrir le feu sur ces traitres ! Nous...

Cette phrase n'eut pas de fin.

A l'instant même où la navette arrivait à proximité des hangars, ils étaient apparus.

Par un procédé inconnu, ils étaient parvenus à suivre le vaisseau Inquisitorial. A ceci près que la flotte Nécron s'était considérablement étoffée. Trônant fièrement au milieux des autres comme un roi parmi ses troupes, on distinguait nettement un Vaisseau-Tombe.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits


Dernière édition par Farmace le Dim 24 Mai - 4:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setekh le destructeur
Destroyer
Destroyer
avatar

Messages : 553
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Perdita

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 18 Mai - 0:41

C'est à ce moment que les nécrons utilisent le rayon tracteur non? https://www.youtube.com/watch?v=-bzWSJG93P8 tongue

Plus sérieusement le récit est sympa, je note juste une petite erreur : un SM c'est 2m10, même avec armure on dépasse pas 2m50 au max. A part ça comme d'habitude tu nous livre du lourd, avec le "jeu" du raptor qui est fort plaisant à observer, vivement la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 18 Mai - 1:39

Merci beaucoup Seteck !

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucanoptek
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2014
Age : 16
Localisation : Bretagne Cote d'Armor

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 18 Mai - 5:22

Comme d'habitude j'adore et attend vivement la suite ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setekh le destructeur
Destroyer
Destroyer
avatar

Messages : 553
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Perdita

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 18 Mai - 7:08

Au passage il manque une partie du titre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 18 Mai - 7:35

Je ne suis pas certain pour le 2m10, prenons un grand humain ça ferai 1m90 (même 2 m ça peut se trouver) ça ferais une tête de plus.

Sinon le récit est très bon. Je plains l'équipage de l'arche mecanicus si les nécrons arrivent à détecter dans quel vaisseau se trouve le seigneurs nécron se trouve. Car si c'est le cas l'autre risque de se faire dégommer rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setekh le destructeur
Destroyer
Destroyer
avatar

Messages : 553
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Perdita

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 18 Mai - 7:58

Source : GW, si ils ont décidé de changer la taille cela ne dépend pas de moi (tout comme les fire hawks pour la légion des damnés ne sont plus qu'une éventualité et plus une vérité, Khaine ne semble plus avoir été un démon de Khorne...).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Mar 19 Mai - 11:34

Pour être honnête, ce n'est pas le chapitre dont je suis le plus fier. Vous n'avez pas de remarques complémentaires ?

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Mar 19 Mai - 20:14

Ah si une petite remarque que j'ai oublié. Jusqu'au moment ou le raptor fais sauté sa charge, on à l'impression qu'il croise personne dans le vaisseau. Pas le moindre membre d'équipage, pas de garde à un point d'accès important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Mar 19 Mai - 22:18

Il est précisé qu'il passe par des coins normalement inaccessibles, des plafonds, des conduits, un parcours plutôt éreintant somme toute, surtout pour l'interrogatrice. Il ne passe par les couloirs qu'une fois qu'il tente de rejoindre les hangars où la navette l'attend avec Sandro qui a préparé le terrain. Je ne dis pas qu'il n'y a aucun système de sécurité dans les conduits du vaisseau mais je pars du principe que l'armure d'un Deathwacth est fournie avec des brouilleurs ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Dim 24 Mai - 8:00

"Il en est ou l'épisode 16 ?"

(j'aurais bien fait avec 15 mais j'y avais pas pensé à l'époque)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Dim 24 Mai - 9:07

Il est en cours d'écriture en ce moment même ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Dim 24 Mai - 9:16

Oui je m'en doute c'était surtout à la fois une blague et un clin d’œil ... tu demandera à JBX ce qu'il faut répondre quand on demande "Il en est ou l'épisode 15 ?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setekh le destructeur
Destroyer
Destroyer
avatar

Messages : 553
Date d'inscription : 07/09/2014
Localisation : Perdita

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Dim 24 Mai - 9:47

"Il est avancé à tant de %" c'est bien ça?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Dim 24 Mai - 10:38

Houuu j'en ai comme une vague idée, comme un bruit d'éboulement ou de foudre par exemple ^^ Mais la blague est périmée si tu as déjà écouté l'épisode 15 en entier ^^

Quant à l'écriture je ne sais pas, je dirais que le texte devrait être prêt vers une heure du matin, peut-être moins, peut-être plus ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artefact
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 15 Juin - 8:20

Salut!

Les petits trucs que j'ai notés, en tant que pinailleur:
"Mais il était excessivement probable que la réponse était non" -> la réponse soit non

"Vos arguments étaient meilleurs quand vous récitiez du par-cœur, la railla Sandro" -> pas de tiret. Et sinon cette réplique tue!!! Très bon.


Pour le reste, comme d'habitude c'est efficace, je n'ai pas vu le temps passer, le fils de Corax est vraiment intéressant, bravo! M'en vais lire la suite eheh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Lun 15 Juin - 11:34

Merci beaucoup Artefact, même si j'ai bien peur que tu ne m’aie rattrapé du coup, avec tout le retard que j'ai pris.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson First
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron


Messages : 69
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 16
Localisation : genève

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   Mar 3 Mai - 5:30

Très trés bien. Setekh je ne suis pas d'accord avec toi. Dans le livre "Deathwatch" il est écrit que l'Imperial Fist si je me trompe se nommant Voss, fais une tête de moins que les autres SM mais il est bien plus muscler, du coup la taille depent de chaque Sam
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le mal Chapitre 15 : L'échappée d'un Béhémoth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: