Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   Jeu 3 Sep - 12:45

Il n'avait pas pu tout compter, pris dans l'urgence de l'instant, et à présent qu'il voyait ce qui se trouvait sous ses yeux, il parvenait à peine à croire que tout cela était bien réel. Depuis la baie d'observation, le spectacle était plus grandiose encore.

Deux cuirassés Retribution, un Oberon, un croiseur Dictator, deux Tyrant, quatre Lunar, deux Gothic, quatre croiseurs légers Defiant, un Endeavor et un Endurance, accompagnés d'une véritables nuée de frégates...

Nova, Firestorm, Gladius, Sword, Falchion, Hunter, Cobra, et le tout commandés par quelques bâtiments Space Marine dont une titanesque Barge de Bataille faisant concurrence à l'Arche Mechanicum de Byzantia par la taille !

Et sans doute y avait-il un nombre affolant de chasseurs, de navettes, de transports de troupes, et autres preuves de la toute puissance de l'Imperium de l'humanité. Un Béhémoth, songeât l'interrogateur en souriant, notre Imperium est un gigantesque Béhémoth. Il met du temps à se mettre en mouvement à cause de taille ahurissante, mais une fois mis en branle, rien n'arrête sa marche. Là est l'explication à "comment avons-nous tenus si longtemps malgré de si nombreuses menaces ?"

Azador n'avait jamais vu pareil rassemblement de vaisseaux, et encore moins imaginé mettre les pieds dans le plus glorieux d'entre eux. A présent qu'il était ici, dans cette salle de briefing tactique, entouré d'officiers Salamanders, il s'estimait être un privilégié parmi les privilégiés. Peu d'inquisiteurs intronisés pouvaient prétendre avoir séjourné en pareil bâtiment. Étrangement, l'Interrogateur avait fait montre d'une parfaite maîtrise de lui en entrant en compagnie de Wulfric dans les quartiers réservés aux officiers Astartes. L'Amasec de quinze ans d'âge qu'il avait bu n'y était sans doute pas étranger.

- Comment avez-vous assemblés une flotte pareille en si peu de temps ? se risqua à demander Azador sans s'adresser à personne en particulier. Il y a de quoi éborgner l'Oeil de la Terreur avec une puissance de feu pareille...

- Nous avons mis un temps considérable a rassembler cette flotte, Interrogateur Azador, répondit le sergent Salamander qui accompagnait le Space Wolf et le mortel. Votre maître Talaran a usé de toute son autorité pour dériver des troupes de renforts de leur mission initiale et faire mobiliser les autres. Des messages ont été envoyés dans tout le secteur pour ordonner des réquisition exceptionnelles. Le Cuirassé nommé Flawless Victory a fait le chemin depuis la bordure du Segmentum Pacificus, et il n'est pas certain qu'il soit celui ayant fait la plus longue route pour rejoindre cette armée.

Il savait que leur vaisseau, restauré et disposant d'un équipage de fortune sélectionné parmi les troupes excédentaires de la flotte, les suivait de prêt. Les autres membres de l'escouade de Wulfric s'y trouvaient encore, veillant sur le caisson comme sur la vie de leur Primarque respectif en personne. Le fils de Russ n'avait été disposé à quitter sa propre escouade qu'au prix d'un terrible effort. Tenaka se trouvait dans l'Apothecarion de cette même barge, lui aussi, tout comme Sandro.

- Cette escouade qui a été placée sous mes ordres, reprit doucement Azador, était censée rencontrer votre flotte lors de votre arrivée à la veille de l'engagement contre le Flotte-Ruche qui dévaste le secteur. J'ai bien peur que nous n'ayons été retardés.

- Sous "vos" ordres, Interrogateur ? demanda le Salamander d'un ton plus surpris que réellement menaçant.

- Le Seigneur Inquisiteur Talaran est l'instigateur de cette mission, se défendit Azador comme pour nier toute son implication dans un excès de modestie. Je n'ai été ici que l'exécutant... Et le stratège. C'est en étroite collaboration avec les hautes autorités de la Deathwatch que cette opération a été décidée.

L'Astartes ne répondit pas. La peau noire comme la suie du Salamanders faisait particulièrement ressortir ses yeux rouges flamboyants, qui lui donnaient un regard terrifiant malgré une expression complètement neutre. Il était manifestement perplexe.

- N'ayez pas de crainte quant à votre retard, cependant, dit sombrement le fils de Vulkan. Nous étions censés nous retrouver au point dix-sept du douzième cadran il y a exactement cinq mois aujourd'hui. Vos sauts répétés dans le Warp ne vous ont pas aidés à le réaliser, mais la flotte de renfort arrive peut-être quand il n'y a plus rien à sauver.

Azador blêmit, devenant plus pâle qu'il ne l'avait jamais été même au plus profond de la crypte Nécron. Il était seul à le savoir ici bas, mais si la Flotte-Ruche n'était plus dans le secteur, toute l'opération serait infiniment plus complexe à mettre en place dans sa finalité.

- Le capitaine Dac'tyr ne va-t-il pas nous recevoir ? demanda Wulfric d'un ton courroucé.

- Le capitaine Dac'tyr est le commandant en chef de cette flotte, et ce bien malgré lui, frère capitaine Wulfric de Fenris. L'énorme organisation que cela demande requiert une attention de tous les instants, et des ressources considérables. Vous trouvez que notre flotte est grande ? Mais avez vous seulement idée de ce qui nous attend en face ? Ce ne serait en rien du défaitisme de dire que nos chances ne sont pas assurées.

Wulfric grogna à ces mots mais ne répondit rien.

Le Salamander reçu un message par l'intermédiaire de son casque, ce que Wulfric comme Azador remarquèrent à son imperceptible hochement de tête. Ils surent ce que cela signifiait avant même qu'il ne parle.

- Les officiers de la flotte sont réunis et vous attendent.

***

On leur avait offert des rations hyperprotéinées ; on leur avait proposé du repos ; on les avait conjurés de confier leurs armures aux Techmarines présents dans la flotte. Ils avaient tous refusé. Si grand fut le respect, si grande fut la confiance qu'ils accordaient à leurs frères Salamanders, aucun d'entre eux ne se serait permis un instant de quitter le caisson des yeux. Ils avaient combattus comme jamais, survécus à des épreuves qui auraient sans doute pu anéantir une compagnie complète en d'autres circonstances, perdus des frères au nom de cette mission... Ils iraient faire restaurer leur équipement et prendre du repos lorsque le capitaine serait là. Cette mission était la leur, à eux-seuls, et bien que parfaitement muets sur le sujet, ils sentaient qu'il y avait à présent entre eux une forme de compréhension. Quelque chose allant au delà d'un simple partage génétique et culturel.

Un bruit de pas se fit entendre dans le couloir. Un mortel aurait mis plusieurs minutes à s'en rendre compte, mais même épuisés, des enfants de l'Empereur gardaient des capacités étonnantes. Tous levèrent leurs armes comme s'ils étaient en état d'alerte maximum.

Faire preuve du moindre relâchement après toutes ces épreuves aurait été une insulte envers ceux que la cause avait vu sacrifiés.

Son casque fixé à la taille, Tenaka fit son entrée sans la moindre cérémonie et rejoignit l'escouade à un point de défense clef comme un simple soldat rejoignant son poste.

- Ta démarche est aussi raide que si tu avais reçus un missile Whirlwind dans le fondement, ceci dit sans te froisser, frère.

- Je sors d'un Apothecarion Salamander après la pose de deux bioniques pour mes jambes arrachées, répondit sobrement Tenaka, et pourtant je souffre plus de ton humour, Ryanor. Si tu parviens à le faire valider comme arme par le Mechanicum, l'Imperium aura la mainmise sur la galaxie dans deux mois.

- Ne va pas lui donner d'idée, intervint Gregor, imagine qu'ils décident d'en produire des comme lui à la chaine.

Pour la première fois depuis sa création, l'escouade partagea un rire, franc, dénué de toute ambiguïté. Il ne dura pas longtemps : ils devaient rester sur leurs gardes. Mais tous pensèrent qu'il était dommage que le capitaine n'ait pas été là. Son rire dévastateur aurait eut sa place au sein de cet instant de camaraderie.

- Avons nous eu la moindre nouvelle concernant Sandro ? demanda finalement Tenaka.

- Toujours en confinement médical extrême. Il est question de le mettre en stase. J'ai entendu dire que le capitaine s'y était opposé ; j'ignore pourquoi.

Ryanor soupira puis parla doucement.

- Quintus, Eriksson, Sandro... Ils étaient tous assez valeureux pour être sélectionnés par l'organisme le plus élitiste de tout l'Imperium pouvant se targuer de former des Astartes. Quels exploits auraient-ils pu accomplir s'ils étaient restés au sein de leur chapitre respectif ?

- Essayes tu de dire que cela n'en valait pas la peine ? demanda Gregor d'un ton menaçant.

- Non, mon frère. Cela me fait réfléchir à nos statuts. Frères du chapitre ; défenseurs de l'humanité, ultimes gardiens de l'Imperium ; héritiers des volontés de nos Primarques... Que sommes-nous ? Les ravages des Xénos sont une forme...d'évidence. Ils démontrent que la Deathwatch a plus que jamais sa place au sein de l'Imperium. Pourtant on nous force à désapprendre ce que nous mettons des décennies à nous approprier et nous en revenons plus forts ; plus fiers aussi, je suppose. Mais nous y perdons quelque chose, à mon sens...

- Notre vision, acheva Ambrosius d'un ton froid et analytique.

- Oui, reprit doucement Tenaka. Nous grandissons avec des doctrines de combat, des traditions, une histoire et une culture spécifique à notre chapitre. Si nous y retournons vivants, nous ne serons plus jamais aussi proches de nos anciens frères. La Deathwatch nous fait perdre une forme... d'illusion. Cette galaxie déjà complexe gagne de nouvelles significations dont nous ne voulions pas.

Tous restèrent silencieux. Par cette conversation, ils portaient le seul deuil auquel leurs camarades perdus auraient droit. La scène était teintée d'une ambiance maussade, et pourtant, la mélancolie qu'elle portait avait quelque chose de réconfortant. Tous les Space Marines présents ici étaient encore assez jeunes pour se remémorer une seconde seulement ces sentiments profondément humains.

- Notre camaraderie ne dépend que de nous, dit finalement Nolt à la surprise générale. Un gradé est forcé de s'éloigner de ses frères pour les commander. Un chapelain et un apothicaire aussi, d'une autre façon. Peu importe ce que nous sommes, quelle est notre origine génétique ou chapitrale, notre grade ou nos dissensions. Ceux avec qui nous combattrons seront nos frères. Nos objectifs tendent tous vers un seul but final : défendre la volonté de l'Empereur et ce qu'il a bâti.

Jamais le Son of Medusa n'avait autant parlé en compagnie du reste de l'escouade. Ces cinq phrases mises bout à bout constituaient sans doute un plus grand nombre de mots que tout ce qu'il avait jamais pu dire depuis son entrée dans ce vaisseau. Le reste de l'escouade en fut littéralement "médusé".

- Nolt qui parle comme un Ecclésiarque, Ryanor qui ne sait pas quoi répondre, et certains doutent que l'Empereur puisse accomplir des miracles... finit par dire Tenaka.

Toute l'escouade s'autorisa à nouveau un rire franc et porteur d'une camaraderie plus que jamais renforcée. Dans le réseau vox des armures, on pu entendre un petit souffle amusé, preuve que même Nolt avait partagé cet instant.

***

C'était l'étape finale du plan, et peut-être la plus dure à faire accepter à cette assemblée. Il y avait de très grands noms ici. Des généraux, des amiraux, des personnes qui auraient pu être pressenties pour hériter un jour du titre de Maître de Guerre si l'occasion et les circonstances l'avaient permis. Personne en ces lieux n'était arrivé à ce stade de la hiérarchie en se contentant de cirer des bottes et de laisser faire le temps et l'influence politique. Tous avaient mérité leurs galons.

Et tous envisagèrent de jeter Azador dans le premier sas venu quand il eut terminé de leur expliquer quel était leur rôle sans vouloir donner plus de précisions.

La fin de son explication provoqua un tôlée général dans lequel les officiers Salamanders seuls gardèrent leur calme, tout du moins en apparence. La plupart des hauts gradés humains étaient restés sur leur vaisseau respectif et ne participaient que par écrans ou projection holographique interposée, et pourtant le bruit était tel que l'interrogateur n'arrivait pas à entendre sa propre voix tentant de ramener le calme. Il avait été conscient tout du long que cette étape serait l'une des plus difficiles à passer.

Une rune d'autorisation à la couleur représentant une autorité au dessus de la moyenne s'activa et les voix finirent par se taire, ou tout du moins se calmer.

- Ici l'amiral Dresmond Liuke, dit un homme ventripotant mais dont les yeux brillaient d'une intelligence calculatrice. J'aimerais résumer ce que vous nous avez annoncé, interrogateur. Nous sommes tous ici, à la demande de votre maître dont je ne conteste ni les succès ni l'autorité, au motif que vous êtes une sorte de figure d'expert au sein de l'Ordo Xenos. Et vous nous annoncez que le plan que vous avez élaboré pendant plus d'un an sans parler du temps qu'il vous a fallut pour rejoindre cette flotte, consiste en une "expérience", basée sur des hypothèses jamais vérifiées à ce jour ; mieux, vous nous annoncez sans ambages que pour mettre ledit plan en oeuvre nous allons devoir agir au détriment des doctrines tactiques les plus élémentaires contre une menace comme celle des Tyrannides. Vous nous dites que vous n'avez pas le droit de nous donner plus de détails sur la nature de votre plan, et vous ne demandez de nous jetez dans la gueule de la bête sans argumenter au motif que vous agissez sous le sceau du secret.

Azador ne répondit pas ; il savait que son interlocuteur n'en avait pas terminé.

- Comprenez moi bien, interrogateur : s'il était possible que les Tyrannides aient des agents infiltrés dans nos rangs, je vous ferais arrêter immédiatement au motif que vous êtes des leurs. Que l'Inquisition dispose d'une autorité toute puissante, je le conçois, mais même si Talaran en personne était ici devant moi, comprenez bien que je lui dirais "Merde !" ; j'espère que nous nous comprenons bien ?!

- Pareilles paroles frôlent de très près la trahison, se contenta de faire remarquer Azador.

- Ne venez pas brandir la menace du marteau de la justice au motif que je refuse d'emmener une flotte au grand complet aux devants de la mort simplement parce que vous me demandez de vous faire confiance sans aucune explication. J'ai assez de cicatrices sur le corps pour prouver que le courage n'est pas une qualité qui me fait défaut. Nous sommes dépassés en nombre, sans l'appui d'une planète bien défendue derrière laquelle articuler notre attaque, et nos troupes seraient bien utiles ailleurs en ce moment-même. Ou vous êtes complètement cinglé, ou vous nous faites perdre notre temps !

- Le seigneur Talaran...

- Le seigneur Inquisiteur Talaran n'est pas là, interrogateur ! Vous réfugier derrière un nom et un titre ne vous apportera rien ici. Il nous a ordonné de nous mettre au service du Capitaine Dac'Tyr des Salamanders, pas des vôtres ! Je n'ai pas l'intention de me défiler face à ce combat, je ne l'ai jamais fait ! Mais si ces ordres et ces pauvres justifications sont tout ce que vous avez à nous amener en substance, je pense m'exprimer au nom de tous en disant que nous mènerons cette bataille à notre manière. Nous ne serons pas les sujets d'un test mené par l'Ordo Xenos sans qu'une personne de haute autorité ne vienne en personne nous l'ordonner. Il n'y a rien à ajouter.

Plusieurs runes d'assentiment s'allumèrent sous l'écran de l'amiral. Les Salamanders ne se manifestèrent pas. Bien que dépositaires de l'autorité sur cette flotte, il n'étaient manifestement pas enthousiastes non plus de suivre les directives de l'interrogateur.

- Moi, j'ai quelque chose à ajouter, dit Wulfric d'une voix dont le calme qui n'était qu'apparent annonçait la tempête. Depuis plusieurs vies d'homme, je parcours cette galaxie en répondant aux ordres de l'Ordo sur lequel vous crachez en en bafouant l'autorité. J'ai sans doute tué plus d'aliens et de mutants que toute cette flotte de ma seule hache, en me jetant parfois en plein cœur d'une mêlée perdue d'avance simplement parce qu'on me l'avait ordonné. Vous avez tant pris l'habitude de commander que vous semblez avoir oublié ce que c'est d'obéir, mortels ! J'ai mis entre les mains de l'Interrogateur Azador ma vie et celle de huit des plus valeureux guerriers de cet Imperium. Comme vous, on nous a demandé de nous contenter du peu que nous savions sans avoir plus détails. Comme vous nous avons reçus des ordres qui semblaient absurdes et suicidaires. Comme vous, on nous a demandé une obéissance aveugle. Nous l'avons tous accepté ! Blood Angel, Black Templar, Hammer of Dorn, Son of Medusa, Ultramarine, Mantis Warrior, Carcharodon, Raptor, Space Wolf, TOUS ONT OBEIT !

La salle était à présent plongée dans le plus parfait silence.

- Ces guerriers en valent des milliers comme vous ! Ne venez pas cracher sur leurs sacrifices et les vies qui ont été perdues parce que vous n'êtes qu'un lâche, un incapable et un âne bâté, amiral ! Vous voulez la présence d'un Haut Représentant des autorités de l'Ordo Xenos ?! Vous m'avez devant vous ! Nous ne sommes pas venus jusqu'ici pour demander son avis à un vieillard cacochyme et à sa clique de lèches-bottes, nous sommes venus leur donner un ordre ! J'ai personnellement remis ma vie entre les mains de l'Interrogateur quand j'ai accepté son autorité sur cette mission. Qui ici viendra me dire que la sienne a plus de valeur que celle d'un fils de Russ ?!

Personne n'osa répondre. Les Salamanders restaient parfaitement immobiles, mais une tension certaine se dégageait d'eux.

- L'autorité sur cette flotte n'appartient qu'au capitaine Dac'tyr, choisit finalement d'argumenter l'amiral Dresmond. Nous n'en répondrons qu'à lui. C'est sous son commandement que nos vaisseaux ont été placés. Et à moins que vous ne trouviez qu'un de vos frères capitaines n'est pas digne de confiance, nous serons contraints d'en rester là. Mes respects, capitaine Wulfric. L'Empereur soit avec vous.

Les écrans et projecteurs holographiques se coupèrent tous les uns après les autres.

- Il a détourné la conversation d'une façon plutôt habile... commenta Azador. A moins de le convaincre, il va être très difficile de leur demander de passer outre l'autorité du Maître de la Flotte des Salamanders en personne. Le Seigneur des Cieux Enflammés jouit d'une réputation inattaquable.

- Tu comptes lui demander de te faire "confiance" à lui aussi, mortel ? Jusqu'à présent cela n'a marché avec personne.

- Vous m'avez suivi, non ? répondit-il d'un avec un sourire sans joie.

- Uniquement par sens du devoir. Rien d'autre.

- Et bien, répondit Azador en se servant un verre d'eau glacée. Je ne vais pas avoir le choix. Il va falloir lui révéler le plan en détail. Et j'ignore si je veux que vous soyez présent ou non à ce moment capitaine.

- Pourquoi ça ?

- Parce qu'il va tenter de me tuer, je pense, une fois que tout aura été dit. Et j'ignore si vous voudrez me protéger au nom de votre devoir, ou si vous allez vouloir l'aider.

- Je veux te tuer depuis que tu m'as surpris dans ma cabine, petit interrogateur, dit Wulfric en affichant soudainement un sourire ignoble.

- Alors venez avec moi en ce cas, dis Azador en riant avec ironie, de votre main je suis certain que ce sera rapide au moins.

Puis ils s'en furent en direction de la passerelle de commandement, attendant qu'on veuille bien les recevoir.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   Ven 4 Sep - 7:52

Ben le moins qu'on puisse dire c'est qu'il ne déchaine pas les foules celui-là XD

En même temps je vous comprend, c'est loin d'être mon préféré à moi aussi. J'ai du mal avec les scènes d'exposition.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   Ven 4 Sep - 8:15

Aujourd'hui j'ai fais que des passages rapides sur le forum pour voir le quizz pas encore pris le temps de lire, mais demain promis c'est fait.


Edit :

(Bon je reprend l'édit car le forum à pas voulu de mon message comme quoi j'avais mis trop de temps à rédiger)

Alors voila finalement je l'ai lu ce soir et bien j'ai une chose à dire : Je ne vois pas ce que tu as à lui reprocher.

Y'a de l'humour, du suspense (mais quel est cette tactique ?), manque un peu d'action mais c'est pas ce qui m'attire le plus et puis on à déjà eu pas mal (et on va en ravoir je suppose).

Y'a juste un truc que je comprend mal, je vais citer un petit passage :

"Votre maître Talaran a usé de toute son autorité pour dériver des troupes de renforts de leur mission initiale et faire mobiliser les autres."

L'inquisiteur à envoyé une flotte en renfort, mais il savait que l'équipe été en danger ? Pas souvenir qu'un message a été envoyer durant la fuite.

Où alors la flotte était juste sensé les rejoindre avant de participer à la suite et pas les sauvés ?

Enfin sinon j'ai quand même bien aimé malgré la critique de l'auteur, j'ai même tous lu d'une traite sans avoir l'esprit qui dérive. (Et avec moi c'est plutôt rare)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deepali
Immortel
Immortel
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 29
Localisation : Melun (sud seine-et-marne)

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   Ven 4 Sep - 19:49

Je parle pour les 22 chapitres: Je viens de tous les lires et c'est vraiment un super récit. J'adore l'histoire et l'intrigue, j'ai hâte de voir ou tout ça nous mène.

J'ai beaucoup aimé les passes d'armes entre Azador et Drusille.

Je trouve la psychologie des Necrons plus v3 que v5, mais c'est vraiment une question de gout ^^

Quand est ce que le NigthBringer    arrive pour tous les tordre en deux  Razz ?

En tout cas ça dois te prendre un temps monstre donc merci pour nous proposer se divertissement Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artefact
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   Ven 4 Sep - 23:10

Salut Farmace!

Les petites corrections de rien du tout:

"Il met du temps à se mettre en mouvement à cause de taille ahurissante," -> "de sa taille" manque un mot

"des enfants de l'Empereur gardaient des capacités étonnantes." -> "les enfants de" il s'agit de personnes précises visées dans ton texte

"et vous ne demandez de nous jetez dans la gueule de la bête" -> "et vous nous demandez"

"dit Wulfric d'une voix dont le calme qui n'était qu'apparent annonçait la tempête."  -> "dit Wulfric d'une voix dont le calme n'était qu'apparent et qui annonçait la tempête" déplacement du "qui" pour équilibrer la phrase


Une joute politique, une fois encore je ne m'y attendais pas! Très bon dialogue comme d'habitude, ce chapitre est aussi bien que les précédents, ne sois pas angoissé par une peur de perte de qualité de ta création.

Je crois avoir une petite idée du plan d'Azador eheh Et si c'est le cas c'est très... culotté ^^

Vivement la suite et une fois de plus bravo! Et merci de nous faire partager tes écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   Ven 4 Sep - 23:44

Galdros : merci beaucoup Galdros, tu me fais vraiment très plaisir. Pour répondre à ta question il ne s'agit pas d'une flotte de secours ou de renforts et maintenant que tu le dis j'ai sans doute manqué de clarté sur le sujet, ce sera mieux dit lors du 23, mais cette flotte a été rassemblée sous l'autorité de l'Ordo Xenos afin de venir contrer la menace Tyranide des premiers chapitres (contrer cette menace étant basiquement la mission de l'escouade de Wulfric, c'est pour ça qu'aller chopper un Seigneur Nécron lui parait depuis le début totalement louche et hors sujet). La flotte était censée se rendre dans les zones de combat mais a reçu le signal des balises psychiques, seule faille dans le plan de Drusille qui n'avait pas prévu cela.

Deepali : Tu as lu les 22 d'un coup ?! Oo Mazette, c'est sans doute l'un des plus fameux compliment qu'on puisse me faire. Merci beaucoup ! Alors pour les Nécrons plus V3 que V5 tu as absolument raison, c'était d'ailleurs l'objectif initial car j'ai toujours eu une très nette préférence pour nos Nécrons sans âme et terrifiants plutôt que pour nos actuels rois des tombes du futur (mais comme tu le dis bien, c'est une question de goût). Pas de Nightbringer, j'ai déjà fait trop d'effets grandiloquents mais pour un futur texte pourquoi pas ^^ Cela me prend du temps effectivement mais partager une histoire et avoir vos retours est un plaisir au moins égal au plaisir que j'ai à écrire cette histoire. C'est donc avant tout un loisir pour lequel je me sens chanceux d'avoir des lecteurs comme vous tous.

Artefact : Merci encore pour ta relecture précise et attentive ; j'avoue que même en me relisant je vais parfois trop vite ^^ je suis vraiment content d'arriver à rester plus ou moins imprévisible et à faire des dialogues satisfaisants, d'autant plus si tu me dis que 22 chapitres plus tard ça continue de te plaire.

Je me demande maintenant si tu as bien deviné, je suis curieux de voir tes réactions aux prochaines suites du coup Wink

Merci à toi de continuer à me lire !

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deepali
Immortel
Immortel
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 29
Localisation : Melun (sud seine-et-marne)

MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   Sam 5 Sep - 0:24

Pas tous d'un coup hein  Wink , ma fallu 1 semaine quand même, 3/4 chapitres le matin avec le cafés avant de ce mettre au boulot ^^. j'attendais la suite pour mettre un commentaire

En tout cas, félicitation, j'ai l’impression de lire des histoires fluff des anciens codex. c'est vraiment plaisant. J'ai pas beaucoup de connaissance du monde W40k, du moins je connais mes classiques. Mais je connaissais pas du tout le fluff des différents chapitres autre que les connus (Nantis Warrior, Raptor, Son of medusa, etc...) du coup ça ma forcé à faire des recherches et donc d’étoffer mes connaissance du fluff de 40k ^^.

Du coup, bon courage et hâte de lire la suite!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le mal Chapitre 22 : L'Obéissance Conditionnelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: