Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 18 Sep - 14:50

Azador déambulait seul dans les couloirs de leur vaisseau, l'Emperor's Scalpel, sans but. Ce n'était pas face à l'immensité de l'espace qu'il avait choisi de réfléchir, mais dans les cloisons fines et encombrées de tuyauteries et de réseaux de câblages, là où il n'y avait aucun moyen, même avec beaucoup d'imagination, d'avoir une quelconque inspiration romanesque.

Depuis la baie d'observation, face aux étoiles, aux nébuleuses immenses, à la réalité crue d'un univers trop vaste pour lui, il se serait perdu dans un flot de pensées défaitistes dont il ne faisait jamais l'étalage en public.

Ici dans ce sombre et stupide couloir étroit qui aurait pu être celui d'une usine, d’un hopital, ou de n’importe quel lieu bêtement utilitaire, il était forcé de se rappeler l'absence totale de fantaisie qu'était sa vie. Couloir A17/22b, lut-il en souriant tristement. Profondément utilitaire, froid, sans âme ni rien pour le distinguer des autres couloirs de ce rafiot de merde. Je suis la même chose : un rouage, un morceau de truc qui fait marcher le tout. Remplaçable. On est tous remplaçables. Il avala une gorgée de la bouteille d'amasec qu'il avait emportée avec lui et se rendit compte pour la troisième fois que la bouteille était presque vide. Comment avait-il fait pour ne pas tout finir les fois précédentes, il l'ignorait. Il ne se rappelait pas quand il avait commencé à boire, mais il était sûr qu'il avait vomi au moins une fois.

Son plan avait été exposé en détail au Maître de Flotte Salamander. Tout avait été présenté, expliqué, argumenté... Le capitaine Dac'Tyr l'avait écouté jusqu'au bout, sans jamais l'interrompre, ses réactions cachées par son casque.

"Non".

Rien d'autre.

Wulfric, en revanche, avait eu des réactions particulièrement... visibles. Azador éclata de rire, tout seul dans son couloir, ce putain de bordel de merde de couloir A17/22b qui était l'unique témoin de sa déchéance et de son esprit brisé par l'épuisement physique et moral. Wulfric... Il avait fait une de ces tête ! L'Interrogateur regrettait profondément de ne pas avoir eu d'holopics de l'évènement. Sa peau déjà pâle était devenue si blanche qu'Azador s'était un instant demandé s'il était parvenu à lui provoquer une crise cardiaque généralisée à ses deux cœurs. Le fils de Russ l'avait regardé avec un étonnement, non, un ébahissement tel que si son Primarque en personne était apparu pour danser devant lui son visage n'aurait sans doute pas beaucoup modifié son expression.

Face au refus du Salamander, commandant en chef de cette flotte, Azador savait qu'il n'y avait plus d'espoir de faire appliquer son plan.

- Pourtant... gargouilla l'Interrogateur entre deux goulées, j'y ai pas mal cogité à celui-là...

Il se rendit compte que la bouteille était enfin vide et jura, tant contre son indiscipline face à l'adversité que face au manque d'alcool. Il s'allongea un moment, conscient du fait qu'il allait s'endormir ici, et probablement s'y réveiller avec un mal de dos significatif.

- Rien à foutre, décida-t-il à voix haute en s'écroulant.

Se laisser aller de la sorte pendant le premier moment qu'il avait de libre, puis s'écrouler ivre dans un couloir était totalement indigne de sa fonction. Il s'endormit sur une pensée : "ça non plus, rien à foutre."

***

Wulfric était perplexe, face à sa propre situation, chose qui ne lui était pas arrivée depuis des siècles. Le plan d'Azador lui avait balancé en pleine figure une réalité avec laquelle il pensait ne plus avoir à composer une fois dans la Deathwatch : l'imprévisibilité humaine.

Il avait eu des doutes, des interrogations, et au cœur de cette mission, il avait laissé son esprit divaguer vers des projections tactiques farfelues même pour ses critères peu orthodoxes. Mais "ça" ?!

Azador lui avait donné une nouvelle définition du mot audace !

Quand il avait écouté cet interrogateur sorti de nulle part exposer son plan, il avait cru entendre les divagations d'un... de... il ne parvenait même pas à trouver le mot de vocabulaire qui aurait pu correspondre à l'idée qu'il se faisait de qui pouvait avoir imaginé pareil plan avec de telles ressources en sa possession.

Et pourtant, ce qui l'avait le plus choqué, était qu'il avait "aimé" ce plan quand il l'avait entendu. Une part de lui s'était révoltée en entendant ce qu'Azador avait à dire, et l'idée qu'ils aient déjà eu à souffrir des pertes de guerriers de si grande valeur pour ce projet lui avait donné envie de sortir sa hache pour effacer l'existence de cet humain manifestement fou. Et une autre part de lui avait ri aux éclats, intérieurement, imaginant ne serait-ce qu'un instant que tout cela fonctionne.

Le refus du Salamander l'avait plongé dans des sentiments contradictoires.

Était-il soulagé ou déçu de ce refus ? Les deux ? Et si oui, lequel plus que l'autre ?

Depuis une heure il était dans sa cabine, face au cogitator à l'écran résolument noir qui aurait pu le mettre en contact avec le Seigneur Inquisiteur. Cet enfoiré de Talaran... S’il avait été présent il aurait pu faire jouer son autorité directement sans que personne ne trouve quoi que ce soit à y redire. Un Haut Seigneur Inquisiteur était assez dangereux pour inquiéter des Space Marines s’il le fallait. Mais l’Ombre dans le Warp projetée par la présence de la Flotte Ruche à proximité empêchait les contacts directs par canaux astropathiques, et le plan était resté secret jusqu’au bout pour éviter des problèmes du genre de ceux provoqués par Byzantia et sa clique. Azador ne pouvait prétendre parler avec l’autorité de son maître. Dès lors, la situation était bloquée.

Lorsque Wulfric et l'interrogateur étaient repartis sans un mot, il s'était senti dépité, au-delà de ce qu'il croyait pouvoir ressentir un jour. La frustration de ne pouvoir agir à sa guise n'était pas une chose à laquelle il s'était habitué. Le fait d'ignorer quoi faire non plus.

Azador était le chef de mission, celui qui leur disait quoi faire et il était coincé. Que faire alors ?

Renoncer ? Cela n'avait jamais été une option. Revenir à la charge auprès de Dac'Tyr ? Inutile.

Que faire, quand les seules voies empruntables ne mènent à rien, et qu'entre elles il n'y a qu'un mur ?

Wulfric sourit. Il ramassa sa hache, profitant avec un plaisir certain de son armure restaurée par les Techmarines des fils de Vulkan. Il avait gardé l'artefact le temps que ses hommes prennent un peu de repos et fassent eux aussi restaurer leur équipement. A présent, il savait quoi faire. De son casque neuf, il contacta tous les membres de son escouade.

- Hoye ! Mes louveteaux, tout le monde au rapport.

- Du nouveau, capitaine ? demanda la voix de Ryanor.

- Oui les enfants : nous allons défoncer un mur.

***

Azador se réveilla dans son lit, ce qui le surprit. Il avait la vague impression que sa tête avait servie de terrain d’entrainement pour tester de nouveaux explosifs et se maudit d’avoir tant bu. Instantanément il se remémora les évènements récents, et commença à regretter de ne pas avoir une seconde bouteille à vider.

- Tu as pris ton temps, mortel. dit sobrement la voix grave de Wulfric.

- Capitaine ?

- J’ai demandé à un de tes médics de te faire une perfusion de solution saline pour nettoyer ton sang, et le fluidifier aussi. Il vaudrait mieux que tu ais les idées claires pour ce qui va suivre ?

- Plait-il ? demanda péniblement l’interrogateur.

- Ton plan, il peut être affiné, mais dans les grandes lignes, on peut y voir une certaine… pertinence.

- Allez le dire au capitaine Dac’Tyr…

- La ferme ! Je suis certain que tu n’es pas arrivé à ton grade au sein de l’inquisition en renonçant devant des difficultés bureaucratiques !

- Si je vous disais que j’ai couché pour réussir…

Wulfric gratifia l’interrogateur d’une baffe suffisante pour lui faire sauter une molaire, avant d’aller le relever lui-même.

- L’adrénaline libérée par la douleur peut aider à dissiper les effets de l’alcool beaucoup plus vite. Faut-il que je te casse quelque chose ?

- Ça devrait aller…

- Sur la passerelle de commandement dans dix minutes. Pour une fois c’est toi qui va suivre les instructions.

Lorsqu’Azador arriva au lieu-dit, il était à peine plus frai. Une douche glacée et un peu d’eau et de pain avaient grandement aidé à contenir sa nausée encore présente, et à dissiper l’odeur des conséquences de la précédente…

Tous les survivants de l’escouade étaient là, excepté Sandro. Ils portaient tous leur casque sous le bras, et l’interrogateur ne put s’empêcher de penser que ce comité d’accueil ressemblait à un peloton d’exécution. Wulfric seul souriait ; les autres semblaient attendre.

- Mortel, commença doucement Wulfric, tu nous as menés dans des lieux dont personne ne sort vivant habituellement. Tes actions n’ont en apparence aucun lien avec la mission qui est censée être la nôtre : aider à l’éradication de la menace Tyranide de ce secteur. Nous avons perdu des éléments de valeur, et moi-même j’ignorais pourquoi avant-hier. A présent nous sommes bloqués ; je veux que tu expliques aux membres de cette escouade pourquoi.

- Pardon ?

- Ton plan. Explique le, ici et maintenant.

- Quel intérêt s’il ne peut être appli…

- Tu veux une autre claque ?

Azador ne put contenir un sourire. Il avait parfois l’impression de parler à un sergent instructeur. Il retrouva vite son sérieux néanmoins : le regard des Space Marines présents trahissait une impatience difficilement contenue. L’interrogateur les regarda les uns après les autres : Black Templar, Son of Medusa, Hammer of Dorn, Mantis Warrior, Raptor, Space Wolf… Il y avait plus de dix-mille ans de cela, l’Empereur avait fait à l’humanité un fantastique cadeau.

Azador s’assit dans le trône de commandement laissé vacant, ce qui ne fit qu’accentuer l’impression d’immensité qui se dégageait des enfants de l’Empereur vêtus de leurs armures. Par où commencer…

- Les schémas tactiques de l’assaut spatial d’une Flotte-Ruches vous sont connus, affirma Azador sans ciller, mais aucun d’entre vous n’a fait de la gestion d’une flotte de bataille sa spécialité. Néanmoins, la bataille d’Ultramar vous est assez connue pour savoir qu’on ne se débarrasse pas ainsi de la menace Tyranide quand elle se présente. Face à une Flotte-Ruche particulièrement nombreuse, il n’y a que trois cas de figures considérés comme « efficaces ». Quelqu’un peut-il les énumérer pour moi ?

- Avoir une flotte encore plus nombreuse s’est avéré efficace, commença Ryanor.

- Forcer l’ennemi à lancer une force d’invasion sur un monde particulièrement résistant, puis le faire épuiser ses forces sur lui pendant que la flotte s’occupe des vaisseaux affaiblis.

C’était Gregor qui avait parlé ; il faisait sans nul doute référence à la bataille livrée par les Ultramarines.

- Les Blood Ravens ont également trouvé le moyen de créer une souche virale extrêmement violente destinée à infecter les tours capillaires d’un monde infesté, en se basant sur les données génétiques recueillies sur les créatures synapses les plus influentes de la force d’invasion.

- C’est exact, confirma Azador, se gardant de citer une quatrième tactique validée par l’inquisiteur Kryptman. Or, nous n’avons pas les ressources nécessaires pour créer un virus ici. Quand à baser une défense solide sur un monde attaqué, vous savez que c’est impossible : aucune des planètes menacées ici n’est assez bien défendue. Il faudrait perdre des dizaines de mondes secondaires avant de pouvoir nous baser sur une planète assez importante pour en remontrer à ces bestioles. La dernière solution tiens dans notre flotte : nous ne sommes absolument pas assez nombreux, et le génie militaire de Dac’Tyr ne changera rien à cela. Dans le meilleur des cas, nous pouvons faire mal à l’ennemi et le ralentir. C’est tout.

Un silence pesant s’installa avant qu’Azador ne reprenne. Tous les Marines présents savaient que c’était la vérité.

- C’est tout. Sauf si l’on dispose d’une arme à laquelle l’ennemi ne s’attendait pas. Une arme assez puissante pour rayer l’ennemi des cartes stellaires.

- Le Mechanicum dispose d’une telle arme ? demanda Gregor, perplexe.

- Non, répondit Azador. Mais nous, oui. Nous avons une flotte Nécron à nos trousses, et un appât sur lequel elle n’arrête pas de se jeter.

Tous, à l’exception de Wulfric, restèrent interdits, blêmes face à la révélation.

- Pousser deux ennemis à se jeter l’un sur l’autre et achever le vainqueur est une tactique qui peut sembler simpliste, mais elle a fait ses preuves dans plusieurs cas, repris Azador avant qu’on ne l’interrompe. Le cas de cette Flotte-Ruche détournée de son axe pour être redirigée vers un Empire Ork ne vous est pas inconnu ?

- Bien sûr que non, cracha Gregor d’une voix menaçante, tout comme il nous est connu que la Flotte-Ruche a fini par en sortir vainqueur, et renforcée par une quantité phénoménale de biomasse ainsi que de nouveaux gènes exploités. Cela n’a consisté qu’à retarder l’ennemi pour le voir arriver renforcé plus tard. Cette tactique ne serait viable…

- Qu’avec un ennemi sur lequel il n’y a rien à bouffer, conclut Wulfric.

Une nouvelle fois, le silence se fit dans la pièce. Cette idée était la plus hasardeuse qu’ils avaient eu l’occasion d’étudier.

- Quand nous sommes allés sur le monde-tombeau, nous allions… chercher un appât ?! s’indigna Ryanor. Nous avons tous manqué de très peu d’y rester pour que vous puissiez tester à quel point les Nécrons tiennent à leurs commandant dans l’idée hypothétique qu’ils nous suivraient jusqu’ici afin de les lancer sur les Tyranides, à supposer qu’ils soient encore là à notre retour ?!

- Cela fait beaucoup de « si », j’en conviens, concéda Azador, et pourtant nous voici ici devant le fait accompli.

- Rien ne prouve que les Nécrons sont toujours à nos trousses, s’indigna Nolt en contenant la colère dans sa voix. Depuis la rixe avec la flotte de Byzantia ils n’ont pas refait surface une seule fois, à l’exception de ceux infiltrés dans le vaisseau !

- J’ai parié ma vie, continua Azador, sur le fait qu’ils sont là, et qu’ils attendent le moment propice. Toutes les analyses des batailles spatiales contre eux démontrent que…

- Qu’ils sont totalement imprévisibles, l’interrompit Ambrosius d’une voix assombrie par la colère. Le génie tactique de leurs commandants est particulièrement variable d’une région galactique à l’autre. Du reste, ils ne sont pas assez nombreux pour s’en prendre à la Flotte-Ruche seuls.

- C’est pourquoi il faut déclencher les hostilités avec les Tyranides nous-même et larguer l’appât au cœur même de la Flotte-Ruche, conclut Wulfric pour Azador. Les Nécrons savent appliquer ce genre de tactique, cela s’est déjà vu au moins une fois. S’ils peuvent prendre la Flotte-Ruche entre notre marteau et leur enclume, ils peuvent récupérer leur précieux Seigneur…

- Tout en étant assez affaiblis pour ne plus avoir le moindre intérêt stratégique à venir s’en prendre à nous par la suite, conclut Azador. Avec cette tactique, les Tyranides sont pris en tenaille par deux flottes dont une qu’ils n’ont jamais affrontée de toute leur putain d’existence. Obligés de diviser la flotte au pire moment, face à un adversaire dont ils évitent les mondes car il n’y a rien à y consommer la plupart du temps, nous tenons l’opportunité d’intégralement les écraser.

- Si je résume, dit Tenaka d’une voix qui ne parvenait pas à rester neutre, votre plan depuis le début était de voir si les Nécrons tenteraient de suivre leur Seigneur pour le récupérer. Si la réponse était « oui » cela consistait à les attirer à la bordure de notre propre flotte, pour ensuite larguer le colis en plein milieu de la zone la plus dangereuse des forces Tyranide en tablant sur le fait que les Nécrons, nous voyant partir à l’assaut d’un côté, attaqueraient de l’autre pour récupérer leur chef ? C’est… du délire ! Il leur suffirait de détruire le caisson de loin pour que leur chef soit instantanément téléporté sur son monde d’origine ! Et aucun de nos vaisseaux ne tiendrait assez longtemps pour permettre aux Nécrons d’intervenir, sans parler du risque que ce soient les Tyranides eux-mêmes qui ne détruisent le caisson.

- C’est pour cela qu’il faut mettre le caisson dans une zone où il ne pourra essuyer des tirs trop importants. A l’intérieur du Vaisseau Mère, plus exactement.

- Mon passage favori… grommela Wulfric.

- D’après les projections théoriques, continua Azador face aux Space Marines éberlués, si  nous parvenons à amener le caisson à l’intérieur du Vaisseau-Mère et à tenir quelque chose comme dix minutes, la Flotte-Ruche devrait se diviser suffisamment pour que nos deux flottes agissent de concert avec assez d’efficacité.

- Après une escapade dans une nécropole infestée de Xénos, vous nous demandez de… Dans un…

Le choc du poing énergétique de Gregor contre la hache de Wulfric provoqua une onde sonore qui renversa Azador. Si le Space Wolf n’était pas intervenu, l’interrogateur ne se serait même pas rendu compte qu’il avait été broyé. Le fait que le fils de Russ avait utilisé la cognée de sa hache pour parer expliquait qu’elle n’avait pas éclaté en morceaux.

- Ce mortel est complètement fou ! hurla le Hammer of Dorn. Il joue avec nos vies en se basant sur assez de suppositions pour transformer un champ de bataille en symposium et il attend de nous une obéissance aveugle ?! C’en est assez !

- J’ignorais que les fils de Dorn avaient « peur » de courir des risques, même insensés, railla Ryanor en venant se placer du côté de Wulfric. Ce plan est peut-être suicidaire, mais la mort est notre lot ! Si le sacrifice de quelques-uns sauve des centaines de millions d’humains et des dizaines de mondes appartenant à l’Empereur aimé de tous, j’en suis !

- Trop d’inconnues pour une projection tactique efficace, décréta Nolt d’un ton cassant. Ce plan est une passoire.

- Il n’y a pas à se poser la question, trancha Ambrosius, pragmatique. Si ce plan avait été validé par la flotte, nous serions déjà en route. Or, notre flotte a adopté une posture défensive classique pour accueillir un ennemi et le laisser s’écraser sur notre mur de vaisseaux. J’en déduis que Dac’Tyr non plus n’a pas aimé ce plan…

- Et sans l’appui de la flotte pour foncer avec nous, impossible de larguer le caisson où que ce soit à moins de centaines de milliers de kilomètres du Vaisseau-Mère.

- C’est à partir de là que mon idée intervient, mes louveteaux, trancha Wulfric avec un sourire de conspirateur.

***

L’officier de quart en charge de la gestion des entrepôts était un organisateur méticuleux à l’extrême, qualifié de « maniaque » par ses frères du chapitre. Ce qualificatif ne le dérangeait pas. Le fils de Vulkan avait appris à aimer les boutades lancées par ses frères, prenant comme un compliment les comparaisons supposément moqueuses que l’on faisait entre lui et les fils de Guilliman. Sa façon de gérer avait toujours eu pour maître-mot « efficacité » et cela s’était vérifié lors des batailles.

Les cogitateurs internes de son armure lui présentaient la situation avec un luxe de détails impeccable, permettant de tout gérer avec une harmonie relaxante.

Il ne fallait pas s’y fier. Le dernier saut Warp de la flotte avait été effectué, quelques pertes ayant été déplorées à cause de l’ombre Tyranide cachant la lumière bénie de l’Astronomican. La Flotte Ruche était là, à quelques centaines de milliers de kilomètres, soit à portée de tir immédiate d’ici quelques minutes ; l’engagement final allait avoir lieu. Bientôt, il ne régnerait plus ici qu’un indicible chaos de décollages d’urgence, de rapatriements d’appareils endommagés et de frères blessés, ou morts… Tout cela allait dégénérer d’une façon impossible à décrire, et lui, serait à son poste, tentant de gérer l’organisation des rentrées et des sorties des chasseurs, relayant en permanence la situation des hangars au Haut Commandement… Pas la tâche la plus glorieuse, assurément, mais incontestablement, elle était vitale.

Un voyant d’alerte s’alluma en périphérie de sa vision à l’intérieur du casque. Une navette venue du vaisseau inquisitorial Emperor’s Scalpel demanda l’autorisation de venir. La Deathwatch au grand complet semblait venir les voir. Le sergent Space Marine en fut agacé. S’ils pensaient que le capitaine Dact’Tyr allait se laisser convaincre de quoi que ce soit au motif qu’ils étaient venus ensembles… Il leur donna néanmoins l’autorisation d’atterrir dans les hangars, s’étonnant de les voir descendre de leur navette avec un énorme caisson, ainsi que le Blood Angel dont on lui avait rapporté qu’il était hors de combat pour une période impossible à déterminer. Son comportement semblait d’ailleurs étrange. Le sergent Salamander s’approcha d’eux pour venir les saluer.

Dix-sept secondes plus tard, l’escouade de la Deathwatch quitta l’espace avec un Thunderhawk volé.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits


Dernière édition par Farmace le Sam 19 Sep - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 18 Sep - 23:44

T'est méchant Farmace, remplacé le suspense de "quel est le plan" par "quel est la modification apporté par Wulfric.

Tiens sinon j'ai passer 5 bonnes minutes à chercher s'il y a un message caché dans "Couloir A17/22b" ... le début peut faire AIL. Peut être un accès aux cuisines du vaisseau.

Enfin sinon encore un très bon chapitre qui donne envie de voir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Sam 19 Sep - 1:08

Merci beaucoup Galdros ! Alors je suis très curieux d'avoir ton avis sur le plan initial enfin révélé ! ^^ (et il n'y a pas de message caché dans le nom du couloir ^^)

J'ai mis le temps à sortir ce chapitre mais il est plus long que d'habitude je crois ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deepali
Immortel
Immortel
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 29
Localisation : Melun (sud seine-et-marne)

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Sam 19 Sep - 23:03

Ahhhhhh on apprend enfin le plan ^^

Apres et ce qu'il est viable, tout dépend du caisson effectivement. ça va pas être simple de pénétrer le vaisseau mère et surtout d'en sortir vivant. Vue la psychologie de la flotte Necron, je serai pas étonné qu'elle tombe dans le piège.

Je m'attend à une bataille final en mode StarWars épisode 3 ^^


Dernière édition par Deepali le Dim 20 Sep - 6:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Sam 19 Sep - 23:11

Merci de continuer à me lire Deepali ^^

Pour les Nécrons, je ne suis pas sûr qu'on puisse parler de piège à proprement parler : le plan consiste à leur forcer la main, mais nos Xénos préférés vont supposément bien voir ce à quoi en les contraint pour récupérer leur chef ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 9 Oct - 0:06

Je constate une grosse baisse de régime dans les vues et coms des deux derniers chapitres, alors autant vous en informer, le suivant ne va pas tarder (peut-être même ce soir).

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 9 Oct - 0:50

Heureuse nouvelle. J'osais pas réclamé le chapitre 24. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deepali
Immortel
Immortel
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 29
Localisation : Melun (sud seine-et-marne)

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 9 Oct - 5:24

Idem, j'attend la suite Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 9 Oct - 9:11

Ma copine a réquisitionné l'ordi sur lequel j'ai mon texte pour regarder un film donc ce sera pour tard cette nuit je pense XD

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 9 Oct - 9:32

Tu peut tenté le coup sec derrière la nuque. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Ven 9 Oct - 10:46

Et comme j'ai eu du bol, le film EXODUS s'étant avéré être une grosse merde boursouflée d'incohérences scénaristiques, ma copine a arrêté le film ! Je reprend l'écriture tout de suite !

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artefact
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 144
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Dim 8 Nov - 0:16

Salut!

M'a fallu du temps pour lire ton nouveau chapitre, et également pour venir poster.

Détection d'une faute d'orthographe (mon dieeeeeuu! Very Happy): tu as oublié le S au mot frais:
"Lorsqu’Azador arriva au lieu-dit, il était à peine plus frai."

Toujours très agréable à lire, la psychologie non monolithique des personnages étant un vrai plus.

Pour le plan, je m'en doutais eheh (impossible de dire s'il s'agit de mauvaise foi de ma part ou si c'est vrai, mais j'avais envie de me vanter un peu ^^), et ça me fait bien plaisir. Hâte de voir la toute puissance de feu des Nécrons défoncer la flotte tyranide!!!

Le dénouement semble arriver tout doucement, je suis très curieux de découvrir les prochaines péripéties de nos héros.

Il y a peut-être une baisse du nombre de lectures, mais rassure-toi, pas de la qualité de tes écrits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crimson First
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron


Messages : 69
Date d'inscription : 01/03/2016
Age : 16
Localisation : genève

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Sam 14 Mai - 10:28

Je viens de me faire 2 chapitres en 1. Et je dis que comme d'habb' c'est génial. Pauvre Sandro quand même, il ne sert plus à grand chose maintenant... Et dire que j'ai répondu au dernier chapitre sans l'avoir lu...

Peut-être moins de gens lise tes Chapitres. Mais dans se cas, ces personnes ratent quelque chose d'énnorme et d'abbsolument... Fantastique!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3317
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   Sam 14 Mai - 12:06

Toujours aussi heureux que ça te plaise ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le Mal Chapitre 23 : Viser L’œil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: