Le forum français Nécron du Jeu Warhammer 40.000
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Ven 15 Jan - 13:06

Un coup, puis un autre.

Une équation.

Tout cela n'était qu'une gigantesque équation tenant compte d'un nombre vertigineux de données. Températures, explosions, nature des ennemis, nombre de soldats présents dans chaque camp, rythme auquel ils périssaient (ou disparaissaient), celui auquel ils étaient remplacés, les tactiques employées... Même le nombre de spores Tyranides saturant l'air infecté était pris en compte.

Un coup, un mort, puis un autre.

De nouvelles données, dûment enregistrées.

Du bio-acide le toucha et commença à le ronger, sans qu'il s'en émeuve. Il n'y avait guère de mérite à cela ; il en était incapable. Il analysa les données lui indiquant que son corps de destroyer était endommagé, celles signalant l'autoréparation et sa vitesse, le potentiel d'efficacité, le ralentissement qui en résulterait, sa durée... Le tout en assez peu de temps pour que quiconque le voyant bouger ait l'impression que cela lui avait fait quoi que ce soit.

Un passage de son corps voletant au-dessus du sol avec une absence de grâce remarquable.

Un coup, un mort, puis un autre.

Il n'eut pas besoin de regarder pour savoir que sa garde d'élite combattait aux alentours de la carcasse contenant leur objectif. Son subordonné. Ils émettaient sans discontinuer un flux de données rapportant en détail chacun de leur combat contre les humains, autoproclamés "Space Marines", et il vivait chacun d'entre eux comme s'il les livrait en personne, individuellement, sans que ces données additionnelles ne perturbent son avancée au sein de la masse grouillante des insectes. Les humains grossièrement encagés dans du métal résistaient bien, mais l'épuisement les guettait. Les Factionnaires avaient pour eux la résistance d'un corps mécanique Nécron, couplé à la qualité de fabrication réservée aux seigneurs. Munis de boucliers assez robustes pour encaisser des tirs d'artillerie, ils devenaient ce que les Nécrons avaient de mieux à offrir en termes de solidité.

Ceux qui empêchaient les insectes de venir s'ajouter au combat avaient fort à faire, mais ils tenaient bon.

Un coup, un mort, puis un autre.

Son fauchard tranchait à travers la chitine sans que cela semble jamais avoir de véritable impact, la nuée insectoïde s'avérant redoutable même perturbée et désorganisée par le Sépulcre. Son autre subordonné avait bien fait son travail, respectant le plan avec une minutie et une science du minutage remarquables.

Rien qu'une norme.

Une équation.

Un tir du terrible canon d'un Destroyer Lourd partit s'écraser sur le Bouclier à Dispersion d'un Factionnaire et fut réfléchi droit devant le porteur de celui-ci, dans un angle droit parfait. Le tir reflété éclata contre un insecte droit comme un "I" à la cervelle démesurée qui les prenait pour cibles depuis un moment. La synchronisation avait été parfaite.

Là encore, rien qu'une norme.

Le Seigneur Destroyer avança en forçant sa vitesse pour commencer à s'approcher du Maître des Essaims. Son ost avait eu assez de pertes immédiates encore non-remplacées pour qu'il puisse se permettre cette manœuvre. C'était un risque calculé. Tout était calculé.

Un des Space Marines tomba, le membre antérieur droit tranché net par une épée d'hyperphase d'un de ses Factionnaires, avant d'être prestement décapité d'un revers de lame sec et net.

Un autre coup, un autre mort. Et bientôt un autre, probablement, calcula t-il sans la moindre satisfaction.

***

- Ils ont eu Gregor ! Sales enfants de...

L'insulte, bien vaine, qu'allait cracher Tenaka fut interrompue par une douleur cuisante dans l'épaule. Sa colère l'avait poussé à une plus grande hardiesse, laissant de multiples ouvertures dans sa garde. Il trébucha légèrement, laissant ses jambes sans protection. Son adversaire ne laissa pas passer l'occasion et porta un coup étudié pour passer à travers la céramite de son armure. Ce fut son erreur.

Le bionique en adamantium qu'avait Tenaka en guise de jambe arrêta la lame dont la force du coup avait été mal dosée. La garde ouverte et l'épée occupée, le Factionnaire dut encaisser de plein fouet le coup de la lourde épée tronçonneuse du Mantis Warrior, qui se servit de son arme tant comme un marteau que comme une lame. La force du coup et la fureur des dents  projetées à toute vitesse réduisirent le crâne métallique en shrapnel disloqué ; les quelques tirs de pistolet à plasma qui suivirent dans la carcasse à bout portant empêchèrent toute régénération et le corps disparut.

Là où ces Nécrons comptaient sur leur résistance extrême, les Meilleurs de l’Empereur jouaient avec la fulgurance d’attaques étudiées pour venir à bout de n’importe-quoi. Ryanor et Ambrosius étaient de loin ceux qui s’en sortaient le mieux.

Aux prises avec son adversaire, Nolt portait ses coups avec une puissance qui aurait sans-doute pu jeter au sol des murs de bunker, mais le champ de négation émis par le bouclier de son adversaire absorbait et dispersait les impacts avec une aisance qui suscitait presque son admiration, même s’il ne l’admettrait jamais. La science des aliens était une horreur, une hérésie en soi… Et pourtant…

Ils étaient des scientifiques, éloignés autant que la création universelle pouvait l’être du Chaos, des monstres de connaissance ayant fait de la logique des lois de l’univers leur fief… Pour un descendant de ceux révérant l’efficacité brutale et pure de la machine, affronter les Nécron était… perturbant.

Plongeant en avant, le Son of Medusa découvrit une partie de son épaule afin de porter un coup d’une amplitude supérieure. Le Factionnaire ne l’attaqua pas. Le piège tendu avait échoué. Le Nécron avait vu qu’il ne pourrait pas porter de coup mortel à l’endroit découvert, il s’était donc abstenu d’avancer. Nolt fut donc forcé de poursuivre une attaque destinée à n’être qu’une feinte, afin de ne pas être totalement absorbé par son élan. Il fit volte-face à une vitesse suffisante pour parer un coup qui l’aurait sans doute vu privé de sa tête, répliquant d’un coup de sa lourde botte qui fit légèrement chanceler le Factionnaire.

- La chair est faible ! hurla Nolt en ne prenant son marteau-tonnerre que d’une main afin d’utiliser celle ainsi libérée pour se saisir du bord du bouclier de son adversaire et le forcer à se découvrir.

Il tenta d’abattre son marteau à cet instant mais le coup fut trop lent, et le Son of Medusa en fut quitte pour une entaille dans le torse de son armure qui ne manqua que de très peu de lui ouvrir la cage thoracique.

Soudainement, le fils de Ferrus bondit en arrière, ce qui était une première lors de ce duel, laissant son adversaire dans ce qui s’apparentait le plus pour un Nécron à de la perplexité. Un état qui ne dura pas longtemps ; la bombe à fusion que Nolt avait jeté aux pieds de son adversaire venait de faire son office ; le leurre avait fonctionné, cette fois-ci.

C'était Ryanor qui lui avait appris cette manœuvre durant leurs séances d'entrainement.

Nolt s’autorisa un sourire de satisfaction qui disparut lorsque son adversaire, crépitant, se releva, les dégâts sur son corps métallique se réparant à vue d’œil. Seul son bouclier, disloqué lors de l’explosion, restait au sol, en miettes. L’armure du Son of Medusa lui indiqua que des ondes étaient émises par le corps même du Nécron.

Celui-ci lui jeta son épée d’hyperphase comme s’il était agi d’un javelot, le forçant à esquiver  dans une roulade parfaitement maîtrisée ; un geste mécanique. Le Factionnaire, qui n’avait pas bougé de l’endroit où il s’était relevé, tendait sa main droite en arrière, paume ouverte. Nolt n’eut même pas le temps de s’interroger sur ce comportement. Un fauchard, lancé depuis les lignes arrières des Nécrons, atterrit dans sa main, aussitôt verrouillée magnétiquement à celle-ci. Calcul, distance, trajectoire, pression, force… Tout avait été parfait.

Le Factionnaire désormais en possession d’une unique arme lourde, comme Nolt, fit tourner son bras et planta la hampe de la lance dans le sol, à quelques centimètres de son pied. Le geste avait semblé théâtral, mais Nolt savait que c’était une démonstration de force dont les Nécrons jouaient parfois. Faire vaciller le moral adverse avec ce genre de procédé pouvait avoir quelque succès.

- Petit futé… grommela le Son of Medusa, se ruant à nouveau à l’assaut.

***

L’expression « s’envoler vers son destin » devait exister pour des situations comme celle-ci, songeât-il en fixant son arme, comme pour s’interdire de regarder quoi que ce soit d’autre.

Il se sentait vieux, et fatigué. Peut-être était-ce son état d’esprit, et pourtant, quelque chose de sourd, semblable à une forme de douleur couplée à de la ferveur semblait battre dans sa poitrine. Ça, ou son cœur fatigué avait lui aussi décidé qu’il était trop vieux pour cet énorme tas de merde qu’il appelait son « sens du devoir ».

Il avait perdu trop d’hommes au cours de ces décennies… Il comprenait que la plupart des officiers de la Garde Impériale devenaient de sombres connards sans cœur, envoyant des hommes au massacre en traitant cela comme une simple donnée statistique. Cela permettait de rester détaché ; de moins s'impliquer... Lui n’avait jamais pu. Il avait toujours mis un point d’honneur à connaître le plus d’hommes possibles parmi les siens. Connaître leurs forces et leurs faiblesses, comme tout bon officier, afin de mieux les diriger, certes, mais pas seulement. Non, pas seulement… Chose étrange que sa mémoire, il oubliait rapidement les noms des morts, et apprenait ceux des vivants à une vitesse qui laissait bien du monde interloqué. Il y avait eu une femme, une fois... Une Sara, d'un monde en paix sur lequel son régiment avait été autorisé à se reposer après une campagne difficile. Elle avait eu quelque chose de spécial, mais il n'avait jamais su si l'impression avait été réciproque. Cela n'avait pas eu d'importance : il avait dû repartir quelques jours à peine plus tard. Ce putain "d'appel du devoir", comme disaient les commissaires.

La navette,très lourdement blindée, avait reçu des couches de blindage supplémentaires, et pas du tout réglementaires. Une dizaine d'autres navettes volaient en formation autour de la sienne ; l'un d'elle contenait la "cargaison spéciale" que l'amiral Liuke lui avait demandé d'amener avec lui. Une mission suicide qui n'en portait pas le nom, voila ce qu'il en pensait.

Il aurait préféré ; préféré qu'on lui demande franchement. Un bon "Ben écoute mon gars, tu vas crever aujourd'hui, c'est pour une bonne cause alors fonce ! De toute façon c'est le destin de chaque garde, pas vrai ?", cela aurait eu plus de gueule que tout l'habillage dont on avait entouré cette dernière mission. Ils étaient entourés par une centaine de chasseurs, des Thunderbolts, pour la plupart, afin qu'un maximum d'Arvus puissent arriver au contact. Les chasseurs Tyranides étaient encore sous le choc de la vague qui les avait tous foutus à terre, mais ils commençaient déjà à se réveiller ; ça allait être féroce sous-peu, dans le coin.

Il était impatient, poussé par une volonté résolument blasée. "Qu'on en finisse !" c'était tout ce qu'il avait en tête.

Quand le pilote leur signala que la cible était à portée d'abordage immédiate, il resserra la sangle de son harnais, se préparant à l'impact. Son casque lui permettait à peine de respirer, mais il était content de l'avoir. Tous les officiers impériaux n'avaient pas le privilège de porter de la céramite, loin de là.

***

Le combat entre Wulfric et le Cryptek n’avait même pas valu le coup que l’on s’en préoccupe. Il avait été bref et expéditif, comme le jugement d’un inquisiteur. Blessés, enragé, et empli d’une ferveur touchant presque à la transe, le fils de Russ était d’une humeur massacrante. Rapidement, il était intervenu pour aider ses hommes, constatant la futilité d’un tel désir.

Ambrosius s’était défait de son adversaire, d’un coup de taille remontant particulièrement vicieux et digne de figurer dans les mémoires des enfants de Dorn. Ryanor avait pris de vitesse un adversaire bien moins mobile que lui, le lacérant de toutes parts tout en esquivant un maximum de dégâts. Chacun des coups portés avait été pensé pour être efficace.

Nolt, de son côté, n’avait aucun besoin d’être secouru : le Son of Medusa gisait au sol, tranché en deux d’une épaule à la hanche. Tenaka avait à peine eu le temps d’observer la scène. Les deux armes, xénos et impériales, s’étaient rencontrées dans un fracas de colère divine, et très vite, le Space Marine avait eu l’ait de prendre le dessus. Puis ses mouvements s’étaient ralentis, comme s’il avait dû traiter des poids morts, ankylosés.

Il n’avait compris que bien trop tard que ce Factionnaire n’en était pas un. Il commandait l’escouade qui avait été envoyée les chercher au corps à corps. Il s’agissait d’un seigneur, exactement comme celui présent dans le caisson. Investi d’un technologie supérieure, peut-être unique au sein de cette dynastie, il avait piraté les membres mécaniques du fils de Ferrus alors même qu’il le combattait.

Alors qu’il luttait pour parer le coup qui serait celui qui l’achèverait, Nolt avait crié « La chair est faible ! » une dernière fois. Contre toute attente, le Nécron lui avait répondu, en Haut Gothique. Il avait simplement dit : « oui ».

Les Space Marines n’étaient plus que quatre.

La bataille qui faisait rage entre les Tyranides et les Nécrons battait son plein, et il n’y avait rien à attendre de l’extérieur.

- Prêts pour le dernier carré, les louveteaux ? demanda Wulfric d’une voix dont le timbre seul aurait suffi à faire tourner du lait.

Le raclement des lames contre la chitine sortant par endroits du sol fut la seule réponse ; elle était très claire.

***

Le choc sur la première navette fut sans doute brutal. Les Thunderbolts avaient ouverts le feu sur la cible afin de l'attendrir, là où elle avait déjà été ouverte un peu plus tôt par le Thunderhawk "emprunté" par les Space Marines. Pourtant, la capacité régénératrice exceptionnelle de ces horreurs xénos avait eu le temps de faire son œuvre, et la brèche avait été refermée. Les Thunderbolts avaient eu beau s'acharner, le résultat n'avait pas été parfait. Deux navettes s'étaient écrasées sur la paroi, avant que les autres ne parviennent à passer au travers, là où les dégâts avaient été les plus conséquents et les moins bien refermés.

Lui, était dans la navette Arvus la plus lourdement blindée, après celle contenant le "colis spécial". En milieu de peloton, il était parvenu sans trop d'encombres jusqu'à l'objectif. Traverser la paroi organique fissurée avait été assez violent pour le secouer comme un putain de sergent instructeur réclamant gentiment plus d'attention à une recrue. Mais solidement harnaché, il n'avait pas trop eu à en souffrir, en partie grâce à son armure. Il espérait que ses hommes des autres navettes s'en sortiraient aussi bien.

Il sentit qu'ils se posaient, et s'autorisa alors à ouvrir les yeux pour la première fois depuis qu'il s'était harnaché dans cette coquille de noix. Ses hommes attendaient son ordre. Il leur parla donc d'une voix forte, et pourtant il était audible qu'il était las.

- Allez messieurs ! Gagnons cette guerre à nous tous seuls !

***

Le Seigneur Destroyer volait droit vers le Maître des Essaims, dépourvu de la moindre notion de doute. Le moment était venu de frapper. Une décision murement calculée.

Ce chef ennemi était redoutable, mais blessé en plusieurs endroits, privé d'une de ses lames d'os, et bien qu'entouré de nombreuses créatures à la carapace démesurée, il était désormais une cible possible.

A long terme, envahir ce vaisseau serait une tâche extrêmement longue et difficile, même pour eux. Seulement, ce n’était pas leur objectif.

De nouvelles formes de vies arrivaient en permanence, définies par les mortels encagés dans du métal par des termes dûment enregistrés, tels que "Virago", "Harpie", "Gardes des Ruches" ou encore "Venomtropes". Les abattre était un processus basé sur l'éradication ou la défaite, et les Nécrons n'étaient pas là pour ça. La quasi entièreté de son attention était consacrée aux combats contre ces insectes géants ; mais un millième de cette attention immédiate restait focalisée sur l'objectif premier.

Les Factionnaires et son subordonné les commandant avaient parfaitement joués leur rôle. Les mortels ne le savaient juste pas encore.

***

Les scarabées canopteks avaient aisément pu se frayer un chemin à travers la défense des Space Marines. Ces derniers, trop occupés à combattre des cibles évidentes, n'avaient pas pu consacrer leur attention à de si ridicules adversaires ne constituant une menace que s'ils étaient des centaines.

Une vingtaine d'entre eux seulement étaient présents sur le caisson. C'était plus qu'il n'en fallait pour qu'ils commencent à ronger le métal. La frappe entropique capable de désintégrer peu à peu du blindage n'avait aucun mal à passer la défense de cette bête boite de métal.

Les codes d'instructions enregistrés étaient clairs : ils devaient procéder chirurgicalement. Tant que les Nécrons ignoraient dans quel étrange système leur officier était emprisonné, ils ne voulaient pas courir le risque de le voir envoyé là où il ne pourrait être récupéré.

Rapidement, le caisson céda, laissant le champ de stase à découvert. Les analyses que les scarabées transmettaient étaient limitées, mais le Cryptek en charge des opérations les estima suffisantes. Il émit un ordre. L’ordre fut exécuté... et l’armée entière résonna d’un message émis sur tous les flux quantiques existants : "Objectif : atteint."

***

La déflagration fut anecdotique et peu remarquable. Parmi les tirs, les décharges de venin et d'acide, les spores-mines, les champs électriques et les déflagrations de fission, d'antimatière, d'armes à particules, la cacophonie de la bataille était trop envahissante pour qu'un bruit de métal froissé soit un instant remarquable.

Le bruit fut sourd ; un simplement claquement de métal effondré ; une porte. Et une silhouette sortant lentement d'une carcasse, analysant son nouvel environnement, des nuées de scarabées s'agglutinant à ses pieds, tels une cour royale parodiant une nature se soumettant à un seigneur sorti d'un exil honnis.

Aucun des membres de la Deathwatch ne put s'en rendre compte. Comment l'auraient-ils pu, occupés qu'ils étaient à combattre pour vivre, survivre, quelques secondes de plus ? Pourtant, la réaction des Nécrons aurait été perceptible, pour quelqu'un qui aurait su comment regarder. L'ost métallique entier frissonna.

***

- Mais qu'est-ce qu'ils foutent !? hurla Ryanor en repoussant un Prétorien avec peine. Leurs schémas tactiques habituels ont complètement changés d'un seul coup !

- C'est complètement contradictoire ! renchéri Tenaka. Ils reculent sur le front principal alors qu'ils dominaient et se concentrent sur nous !

- Pas la peine de savoir ce qu'ils font pour les tuer, vociféra Wulfric, continuez jusqu'à ce qu'ils ne reste rien d'eux !

- Les Tyranides avancent vers nous ! Il faut...

Ambrosius n'eut pas le temps de terminer sa phrase. Le coup qui vint par l'arrière ne le manqua que d'un cheveux et son esquive releva d'un instinct touchant presque à la prescience.

Il ne lui fallut pas une seconde entière pour réagir.

- Cible hors de contrôle ! Je répète : la cible est libre !

- Interceptez-le ! hurla Wulfric ! Chaque seconde passée ici est un une éternité en plus pour notre flotte !

- On ne peut pas tenir ici tous seuls, comment faire avec lui dans le dos ?!

Ce fut leurs armures qui les prévinrent avant même que ne le fassent leur propre sens de l'ouïe. La dépressurisation fut terriblement violente et plusieurs des organismes Tyranides parmi les plus petits à portée de la brèche s'envolèrent. Un trous conséquent venait de s'ouvrir par l'endroit où le Thunderhawk était passé, et rien de moins que huit navettes Arvus venaient d'entrer pour atterrir à portée de l'escouade.

***

Les Karskrin sortirent avec une célérité faisant honneur à leur statut de vétéran. Les décharges disciplinés de leurs fusils radiants lasers percutèrent la vague Tyranide, leur faisant gagner un temps précieux tandis que cinq d'entre eux équipés de sabres énergétiques réservés aux officiers se jetaient à l'aide de la Deathwatch.

Libres de leurs mouvements, les Space Marines encerclèrent rapidement le seigneur Nécron. Celui-ci resta immobile un instant, avant de lever son fauchard. Une lumière aveuglante l'entoura une seconde à peine ; l'instant d'après, il n'était plus à cette place.

***

- Vous voir ici est une surprise, mortel, dit Wulfric en s'adressant au colonel de la Garde Impériale présent avec près d'une centaine d'hommes.

- Sauf votre respect, capitaine, vous trouver ici encore vivant après plus d'une heure est tout aussi surprenant. C'est néanmoins un juste retour des choses.

Le colonel Taros, du 24ème Shwalandien. Ils avaient été secourus par l'équipe de Wulfric sur le monde-jungle qu'on les avait pressés de défendre. A présent, bien qu'involontairement, ils rendaient la pareille à la Chambre Militante de l'Inquisition. Leur régiment avait été décimé et comptait désormais moins de cent hommes. Cette mission serait la dernière, cela ne faisait aucun doute.

Les soldats, tous équipés de l'armure lourde des Karskrins, se contentaient de faire front et de repousser l'ennemi. Pour l'instant, l'effet de surprise et l'affluence de munitions leur permettait de maintenir un vague statut-quo.

- J'en déduis que vous n'êtes pas ici pour nous secourir.

- Affirmatif, monseigneur. La flotte Nécron a commencé à entamer des manœuvres d'évasion sitôt après le déclenchement d'une arme bizarre qui a jeté à terre pas mal d'entre nous. Cela a plongé les Tyranides dans un état second pendant quelques minutes. Quelques minutes mortelles... L'amiral Liuke a choisi d'en tirer profit.

- Je devine comment, répondit Wulfric en voyant des serviteurs lobotomisés sortir une énorme caisse affichant un symbole qu'il connaissait bien.

- Les Tyranides gardent férocement ce vaisseau et le tiennent éloigné des zones où les tirs sont trop intenses ; ceux de plus petite taille se suicident en se jetant sur nos torpilles, il est donc presque impossible de lui faire des dégâts excepté en remontant jusqu'à lui.

- Les Nécrons ne l'ont pas attaqué ?

- Ils ont éradiqué un tiers de la flotte Tyranide en moitié moins de temps que ce qu'il nous a fallu pour simplement nous mettre en place ! Mais nous avons nous-même essuyés pas mal de revers de ce que j'ai entendu. Notre arrivée est un joker que l'amiral voulait tenter en dernier recours seulement, mais il a estimé que les circonstances s'y prêtaient trop bien pour ne pas le faire immédiatement.

Wulfric regarda la tête nucléaire en train d'être armée par les sous-officiers, un air appréciateur ne pouvant se voir sur le visage casqué de l'officier qui commençait à croire aux miracles.

- Faire imploser cette chose, hein ? Ça me plait.

- Encore faudra-t-il qu'on ait le temps d'armer la bombe, dit sombrement Ambrosius. Regardez.

Les Nécrons commençaient à se téléporter hors du vaisseau Tyranide ; ils n'avaient plus rien à faire ici. A plus forte raison, leur Seigneur Destroyer venait lui aussi de disparaître, broyé sous les lames du Maître des Essaims qui lançait désormais son sombre regard vers eux.

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Sam 16 Jan - 8:26

Voila le chapitre nouveau, je sens que ça va être un bon cru. Mais je ne pourrait le lire que demain désoler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Sam 16 Jan - 8:29

Je suis déjà content que tu l'ais vu ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Sam 16 Jan - 11:00

Bon finalement j'ai lu tout ça avant d’aller dormir (pour faire de beau rêves). Encore un très bon chapitre, j'ai cependant deux petites remarques :

J'ai un peu un doute sur le fait que le bouclier du factionnaire, réfléchisse le tir du destroyer lourds. Dans le codex v4 il montrait quand même un land raider être percé de part en part par le tir d'un destroyer lourd. Je pense pas que l'effet "dispersion" suffirait contre une telle puissance.

Plus loin tu parle de Karskin du 24 ème Shwalandien. Il me semble que les Karskin sont uniquement Cadien, pour les autres régiments ce sont des troupes de choc (ou scion maintenant je crois).

Mais bon tout ces petits défauts sont des broutilles par rapport au petit truc super :

IMPLOSION !!! Enfin il faudra attendre un chapitre ou deux pour la voir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Sam 16 Jan - 11:58

Je suis content que tu l'ais lu de suite ^^

Concernant les boucliers c'est une interprétation tout personnelle que j'en fait : au delà du métal, ils émettent un champ, je suis parti du principe que le tir si concentré soit-il pouvait être repoussé du moment que le champ n'était pas saturé. Une bonne représentation de la 3+ invulnérable selon moi.

Pour les Karskrin je confesse mon ignorance. Je n'ai pas de codex de la garde et je ne connais ces unités que sous ce nom.

Concernant l'implosion, c'est rien que pour toi ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ette'ravan
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 08/01/2016
Age : 17
Localisation : Frange orientale

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Dim 17 Jan - 7:29

Tres bon chapitre Very Happy
Quelques petites fautes, mais rien qui gêne la lecture
Un 77 c'est glissé après le dernier carré

Hâte de connaitre la fin des marines (a moins qu'ils ne meurent pas suite a l’explosion? Mais réussiront-ils à tout faire exploser ?)

En tout cas, super, continue comme ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Dim 17 Jan - 8:32

Merci beaucoup Ette ! J'espère que la phase finale sera à votre goût !

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Dim 17 Jan - 9:04

Ils ne réussiront pas à la faire exploser, vu qu'ils vont la faire imploser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Dim 17 Jan - 9:06

La bombe va exploser, le vaisseau imploser, vous disputez pas les enfants ^^
(je dis ça mais je n'ai aucune idée de l'âge de Galdros IRL en plus XD)

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galdros
Mécharachnide
Mécharachnide
avatar

Messages : 1010
Date d'inscription : 10/06/2011
Localisation : Némira

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Lun 18 Jan - 8:13

Tu peut essayé de deviner le mien. Je t'aide, c'est compris entre 1 et 100. Remarque je vais peut être garder cette énigme pour le quizz Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deepali
Immortel
Immortel
avatar

Messages : 180
Date d'inscription : 18/11/2013
Age : 29
Localisation : Melun (sud seine-et-marne)

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Lun 18 Jan - 8:40

Très bon chapitre une fois de plus Smile

le dénouement final est proche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Lun 18 Jan - 8:55

Oui il l'est ! Wink

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artefact
Guerrier Nécron
Guerrier Nécron
avatar

Messages : 140
Date d'inscription : 12/03/2013

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Dim 21 Fév - 8:50

Lu!

Très bon comme d'habitude. Le début est un peu confus.

"Un passage de son corps voletant au-dessus du sol avec une absence de grâce remarquable." -> cette phrase est un peu bizarre, je comprend l'idée de l'effet désiré, mais elle me parasite le récit.

"Il n'eut pas besoin de regarder pour savoir que sa garde d'élite combattait aux alentours de la carcasse contenant leur objectif. Son subordonné. Ils émetta...." -> j'ai compris par la suite de qui il s'agissait, mais au moment de la lecture, c'est assez incompréhensible, je cherchais le sujet sans le trouver. Au final, je ne suis pas sûr qu'il y ait besoin de citer ce "subordonné" dès ce passage du texte, sa véritable apparition étant déjà une très bonne présentation.

Bon, bah, je passe à la suite eheh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farmace
dynaste
dynaste
avatar

Messages : 3305
Date d'inscription : 14/09/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   Dim 21 Fév - 9:05

De bonnes remarques effectivement. Merci à toi et RDV au suivant ^^

_________________
N'hésitez pas à aller dans la section "récits" jeter un oeil à mes écrits, et s'ils vous plaisent (ou pas d'ailleurs), laissez un commentaire, ça fait toujours plaisir Wink

http://necrons.forumactif.com/f18-recits
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par le Mal Chapitre 28 : Elle viendra des plus humbles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La perfection existe-t-elle ?
» Une guilde de ce genre existe-t-elle déjà ?
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Nécropole :: Background et projets :: Récits-
Sauter vers: